.

.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bobby roode.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: bobby roode.   Sam 9 Sep - 19:54

Welcome to NXT ! Après un recap de l'épisode de la semaine passée dans lequel Bobby Roode a défendu avec succès son titre face à Roderick Strong, "Glorious Domination" raisonne dans l'arène. Le champion ouvre l'épisode de ce soir, en costume, arborant une montre en or au poignet et le titre de NXT Champion sur l'épaule. Sous une foule évidemment contre lui, il fait quelques pas dans le ring avant de sobrement entamer sa prise de parole, un large sourire sur le visage.

BOBBY ROODE. ✕ It wasn't a happy end, right ?



BOBBY ROODE. ✕  Je vous avais promis de mettre fin à cette belle et tendre histoire de Roderick Strong, and guess what ? Il est conspué par la foule. C'est exactement ce que j'ai fait. J'ai battu Roderick Strong. Devant sa famille, devant vous, ses fans, je l'ai privé de son rêve : devenir NXT Champion. Tu y as cru Roderick, vous y avez tous cru. But kid, wrestling is not a fairytale. Il n'y a de fin heureuse ni pour toi Roderick, ni pour vous, ni pour tout ces lutteurs qui ont essayé de conquérir cette ceinture. Il laisse la foule déverser sa haine. Je suppose que tu es à la maison ce soir, avec ta femme, avec tes enfants, pas vrai ? Avec les gens qui comptent le plus pour toi. That's cute. Mais pendant ce temps-là, je suis ici, sur le ring, sur mon ring, avec la chose qui compte le plus pour moi. Et tout ce que tu peux faire, c'est montrer la télévision à ton fils, et lui montrer à quoi ressemble un champion. Fais défiler les chaînes, Roderick. Regarde Fox News, regarde CNN, des événements ont lieu tous les jours. Chaque jour le monde change. Mais il y a une chose qui ne change pas. Il lève sa ceinture. Voilà ce qui ne change pas, Bobby Roode is still the NXT Champion.

Sans surprise, cela ne plaît pas à la foule qui ne se fait pas prier pour conspuer le NXT Champion, à son plus grand bonheur. La foule est partagée entre scander le nom de Roderick Strong et huer celui de Bobby Roode. Il sourit, jette quelques regards moqueurs à des spectateurs au premier rang puis il reprend.

BOBBY ROODE. ✕  Vous pouvez me siffler, vous pouvez chanter son nom, mais vous ne pouvez rien faire contre ça. Les semaines se suivent et se ressemblent. Je viens sur mon ring, je rends ce show glorieux, et je le quitte ma ceinture sur l'épaule pendant que mes adversaires le quittent la queue entre les jambes. La loterie de Bobby Roode tourne, encore et encore, et délivre le même résultat. Demandez à Roderick Strong, demandez à Kassius Ohno, demandez à Shinsuke Nakamura, demandez à chacun des lutteurs dans ce vestiaire. Il fait une pause sous les huées prononcés de la foule. Vous comptez me huer toute la soirée ? You wear Boohoo clothes, so please, stay at your seats. Look at me. Breitling on my arm, Yves Saint Laurent on my suit, title belt on my shoulder. Et c'est ce qui vous rend jaloux, c'est ce qui vous rend envieux. Vous ne m'aimez pas car je possède ce que vous n'aurez jamais. L'or, la gloire, les femmes, vous voyez en moi ce que vous ne serez jamais. Et vous ne cesserez d'acclamer Roderick car il représente exactement ce que vous êtes, des perdants.



BOBBY ROODE. ✕  So now, who wants to play the Bobby Roode's lottery ? Chant "Roderick Strong". Roderick Strong ne m'affrontera plus, il a eu sa chance, et il a échoué. La loterie de Bobby Roode n'offre pas de seconde chance aux perdants. Vous savez, je pourrai en faire un open challenge, je pourrai demander à n'importe quel gars dans ces vestiaires de venir sur ce ring et essayer de me prendre ce titre. La foule s'excite, elle veut un match. Allons, allons, ça n'arrivera pas. Ce ne serait pas pour le business, ce ne serait pas bon pour mon business, ce ne serait pas bon car cela n'aurait aucun intérêt. NXT a offert tout ce que NXT pouvait offrir à Bobby Roode. J'ai promis d'élever ce show à un niveau supérieur, and I did it. J'ai promis d'être Glorieux, et regardez mon épaule, I did it. But you know, being Glorious is not just be a champion. C'est également agir comme un champion. C'est venir au centre de ce ring et se rendre compte que le plafond est atteint, que NXT ne pourra pas aller plus haut. NXT est au sommet de ce que NXT peut être. J'ai conquis ce titre, j'ai conquis ce show, et aujourd'hui, il ne me reste plus rien à accomplir ici. Alors Roderick, coupe Fox News et écoute moi. Here is the breaking news... I'll leave NXT.

La foule est partagée. Certains sont sous le choc de cette annonce, d'autres se réjouissent de voir Bobby Roode partir, ce qui est sûr c'est que personne n'est resté indifférent à cette annonce.

BOBBY ROODE. ✕  Tu peux être heureux, tu vas peut-être enfin avoir une chance d'être champion. Et pour ma part, je vais m'envoler vers de nouveaux horizons, une nouvelle terre à conquérir, laissant NXT mourir. Chant "NXT" J'ai amené ce show au niveau supérieur. J'ai amené ce titre au niveau supérieur. J'ai amené chacun d'entre vous au niveau supérieur. J'ai fait de NXT ce que NXT est aujourd'hui : the place to be. A la WWE on ne parle pas de RAW, de Smackdown, on parle de NXT. Nouveau chant "NXT". On parle de moi, Bobby Roode, de mon theme song, de mes entrées, de mes victoires, et de ma domination sans partage sur ce show. But now, I need to upgrade. La foule comprend où il veut en venir. Je sais à quoi vous pensez, vous vous demandez si vous allez me voir le lundi soir ou le mardi soir, et la réponse à votre question est... aucun des deux. J'ai amené NXT au dessus de RAW, au dessus de Smackdown. RAW ne pourrait m'offrir ce dont j'ai besoin. Smackdown ne saurait m'offrir ce dont j'ai besoin. They are not Glorious. I'm Glorious. I need gold, I need diamond, I need... Emerald.



BOBBY ROODE. ✕  C'est bien ce que vous pensez. I leave NXT to join Emerald Wrestling. Ils avaient besoin d'une tête d'affiche, d'un champion... ils l'ont. Bryan, be ready. Emerald Wrestling, be ready. Soyez prêt à atteindre le niveau supérieur, soyez prêt à devenir l'endroit où il faut être, soyez prêt.. à être.. Glorious.

Il laisse tomber le titre au sol, remets en place son costume et regarde une dernière fois autour de lui avant de quitter le ring un grand sourire sur le visage. Il remonte la rampe sous les huées de la foule et quitte pour la dernière fois cette scène. NXT et Bobby Roode, c'est terminé. La suite pour lui, c'est Emerald Wrestling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Sam 9 Sep - 19:55

Nous sommes en direct d'une émission de radio, le podcast de John Pollock. Il est l'un des insiders qui couvrent le premier événement d'Emerald Wrestling et il reçoit aujourd'hui Bobby Roode, pour faire la promotion de l'événement. Celui qui fera le premier Main Event est tranquillement assis, un élégant costume noir, très sereinement sur son siège. John Pollock reprend l'antenne à l'instant, allons-y.



JOHN POLLOCK.Welcome back, ici John Pollock en compagnie d'un invité très spécial en studio avec nous, celui qui fera le premier Main Event de l'histoire d'Emerald Wrestling ce lundi à Seattle, the owner of the best entrance in professional wrestling, Bobby Roode. Très content de te recevoir ici.

BOBBY ROODE.Très content d'offrir à ton émission le prestige de recevoir la plus grande star d'Emerald Wrestling.

JOHN POLLOCK.Nous sommes également heureux de te recevoir, ici, pour faire la promotion du premier grand événement de la fédération. Une grande soirée pour toi, tes débuts, ton premier main event, comment prépares-tu cette soirée ?

BOBBY ROODE.Pour être très honnête avec toi, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de faire la promotion d'Emerald Wrestling #1. Tu l'as dit toi-même, Bobby Roode fera le main event de ce show. Dès lors, il n'y a plus besoin d'expliquer en quoi ce show sera Glorieux, the Glorious is here to. Je n'ai pu m'empêcher de sourire à ta question, John. Tu me poses cette question comme si c'était une nouveauté pour moi. Etre la tête d'affiche, faire le main event, c'est simplement ce que Bobby Roode fait de mieux depuis maintenant des mois et des mois, pour ne pas dire des années. Tu devrais plutôt demander à mon futur adversaire ce que cela lui fait de retrouver les rings en montant sur le même ring que Bobby Roode.

JOHN POLLOCK.Très bien. Nous sommes justement ici pour évoquer cette première soirée et particulièrement ton match, ton Main Event, face à celui que nous n'avons pas encore cité : Chris Jericho. J'imagine que tu dois avoir tout de même beaucoup de respect pour lui et ce qu'il a accompli, en tant que canadien tout comme toi.



BOBBY ROODE.He's not. Nous ne sommes pas du même pays. Je suis né à Ontario au Canada, il est né à New York ici, aux Etats Unis. J'imagine qu'il connait la grandeur de notre pays, mais à l'évidence, le Canada possède le plus grand talent de ce business et il est assis juste devant toi, John. Jericho a vécu étant jeune à Winnipeg, et c'est tout à son honneur, mais tu as peut-être déjà voyagé au Japon et ça ne fait pas de toi un Japonais. Cela peut sembler n'être qu'un simple détail mais ce n'est qu'un détail parmi beaucoup de mensonges chez Chris Jericho. Et à vrai dire, il devient difficile de croire Chris Jericho lorsqu'il ouvre la bouche. Lie isn't glorious.

JOHN POLLOCK.Mh, d'accord, merci pour la mise au point. Donc si je comprends bien ce que tu dis Bobby, tu ne crois donc pas en Chris Jericho ?

BOBBY ROODE.I just can't. Tu ne peux pas être crédible, être écouté, et avoir de l'influence lorsque tu ne cesses de changer de version à longueur de temps. Il le fait pour les fans, il ne le fait plus pour les fans, les fans sont des Jerichoholics, les fans sont des hypocrites, tout cela n'a plus aucun sens. Il est devenu un part-timer retournant sa veste lumineuse à chacun de ses éphémères retours. Les fans sont des stupid idiots et je ne peux pas lui donner tort à ce propos mais je pense qu'il est à l'image des fans, idiot et hypocrite. I never care about anything except myself. Bobby Roode n'a jamais pensé à quelqu'un d'autre que Bobby Roode. All I care is come in Emerald Wrestling #1 and make it glorious. Chris Jericho ment aux gens tout en se mentant à lui-même. So, how can we believe Chris Jericho ? Comment le croire lorsqu'il prétend être encore un grand lutteur ? Comment le croire lorsqu'il prétend être le plus grand ? So John, comment allons-nous pouvoir le croire lorsqu'il va prétendre pouvoir remporter le Main Event ce lundi ? Il mentira, comme il le fait depuis des années.



JOHN POLLOCK.Cela aura le mérite de faire monter la sauce avant votre affrontement de lundi. Si on te suit, Chris est un menteur, alors, on imagine que tu dois avoir quelque chose contre le fait qu'il s'auto-proclame le meilleur au monde dans ce qu'il fait ?

BOBBY ROODE.Je n'ai rien contre le fait qu'il soit le meilleur au monde dans ce qu'il fait John, il l'est peut-être. Pour tout te dire, je n'écoute pas beaucoup de musique. Il ne peut s'empêcher de rire. Allons, sérieusement John, comment prendre cela au sérieux ? Il suffit de regarder nos conditions d'arrivées. Je veux dire, je ne viens pas en ayant été loin des écrans depuis des mois. I was a successful NXT Champion, a Glorious Champion. Lorsqu'on parle de Chris Jericho, le seul souvenir qui nous vient, c'est lorsque son best friend Kevin Steen l'a littéralement brisé et humilié dans le, Festival of Friendship, right ? Et je dois craindre Chris Jericho, je dois me dire qu'il est le meilleur au monde dans ce qu'il fait ? He's just like you John, he makes podcast !

Cela fait sourire Bobby Roode et évidemment, John Pollock ne peut pas s'empêcher d'avoir un rictus au bord des lèvres. Il s'apprêtait à vouloir poser une nouvelle question, mais d'un geste de la main, Bobby Roode lui fait comprendre que c'est de lui dont il est question. C'est lui qu'on écoute, c'est lui qu'on veut entendre parler.

BOBBY ROODE.Il fait des tournées, des concerts, des podcasts, moi, je suis sur le ring. Day in and day out, I'm Glorious. Et ce lundi, ce ne sera pas un "music contest", ce ne sera pas un podcast, ce sera un combat et dans ce domaine il ne peut pas rivaliser avec Bobby Roode. Cela fait des mois que je bats des athlètes de haut niveau, cela fait des mois qu'il les interview. It's insane ! Il est juste bon à prendre ta place, à interviewer des lutteurs comme moi, qui marqueront l'histoire d'Emerald Wrestling. Il est le meilleur au monde dans ce qu'il fait, très bien, mais Bobby Roode est le meilleur au monde dans ce qu'il fait. Il est peut-être un bien meilleur chanteur que je ne le suis mais je suis un bien meilleur lutteur qu'il ne l'est.



JOHN POLLOCK.C'est vrai qu'il excelle dans son podcast "Talk is Jericho". Mais on ne peut tout de même pas ôter à Chris Jericho ses accomplissements, il est un multiple champion du monde, ce n'est pas rien. Il a eu de grands matchs, de grandes victoires, de grands titres. Tu ne penses pas ?

BOBBY ROODE.Bien sûr, je ne peux pas lui retirer ses accomplissements. First ever undisputed champion, right ? C'est incroyable, c'est exceptionnel, et je n'irai pas contre cette idée John. Le fait est que cela a eu lieu il y a 16 ans. Tu t'entends parler de Chris Jericho ? Il a eu de grands matchs, de grandes victoires, ce sont des faits et personne ne pourrait les contester. Mais tu as employé le passé, il a eu. A quand remonte le dernier grand match de Chris, à quand remonte le dernier grand règne de Chris ? C'est de ça dont il est question. Qui est le Chris Jericho qui va m'affronter ce lundi ? Le first ever Undisputed Champion ou la Rockstar sur les rings à temps partiel. Lorsqu'on parle de Bobby Roode, est-ce que l'on parle de ce que j'ai accompli ? Non, on parle de ce que je fais, et de ce que je ferai encore. Je n'ai pas besoin de regarder des années en arrière pour retrouver des traces de succès dans mon parcours, on est en 2017, et en 2017 je suis ce qui se fait de mieux dans ce que je fais. No offense, Chris. Alors je sais qu'il parlera de ses accomplissements, de ses grandes années, mais ce lundi, nous serons le 17 Juillet 2017, et tout ce qui compte sera ce qui se passera ce 17 Juillet 2017. Et je vais te dire ce qui va se passer John, je vais remporter ce match, and it's gonna be... Glorious.

JOHN POLLOCK.Une fois encore, si je te suis, tu sembles donc considérer que Chris n'a plus le niveau pour monter sur le ring avec toi. Pourtant, il n'est pas si vieux. Et c'est très bien que tu en parles car récemment Y2J a promis qu'il prouverait à tous qu'il n'est pas terminé. C'est une question que beaucoup se posent, aujourd'hui. De ton point de vue, de lutteur, as-tu le sentiment qu'il est "terminé" ?



BOBBY ROODE.Là n'est pas le problème, John. Je serai idiot de venir publiquement dire que Chris Jericho est terminé, il ne l'est pas. Il peut encore lutter, il peut encore gagner des matchs, cela est une réalité. Mais la question John, c'est est-ce qu'il peut rivaliser avec Bobby Roode dans le match principal de la carte ? A cette question, je réponds catégoriquement, non il ne peut pas. Ce n'est pas une question d'âge, ou je ne sais quoi d'autres, c'est simplement une question de fait. D'un côté, il y a un athlète, un homme qui domine son sport, qui enchaîne les succès, et de l'autre il y a un lutteur qui est devenu un part-timer dont le dernier combat remonte à 3 mois.

Bien qu'il ait un sourire au coin des lèvres, on sent tout de même que John Pollock ne voit pas d'un bon oeil les dires de son invité Il veut promouvoir l'événement et, évidemment, parler du dernier match de Chris Jericho n'est pas politiquement correct. Mais Bobby Roode lui, est très serein, presque souriant. John désire prendre la parole, mais à nouveau, d'un geste de la main autoritaire, The Glorious lui fait comprendre qu'il n'est pas question de John Pollock, mais de Bobby Roode.

BOBBY ROODE.On se demande si il est encore capable de lutter et je pense que c'est là le problème, on ne se demande pas si Bobby Roode est encore capable de lutter, on sait qu'il le peut. Car je le montre tous les soirs de l'année. Car avant de rejoindre Emerald Wrestling, Bobby Roode était déjà celui qui faisait les Main Event. Je viens ici en abandonnant un règne glorieux, et je viens ici, pour rendre Emerald Wrestling glorieux. Je n'ai jamais faut de pause. No break, no days off. Pour avoir une chance de me battre, il ne faut pas que Chris soit simplement capable de combattre, il faut qu'il soit la plus grande version qu'on ait jamais vu de Chris Jericho. Et je le sais, il le sait, tu le sais John, cela n'arrivera pas. Est-ce que Chris Jericho est terminé ? Non, il ne l'est pas. Est-ce que Chris Jericho a le niveau pour affronter Bobby Roode dans un Main Event ? Non, il ne l'a pas. Period.



JOHN POLLOCK.Je veux bien entendre, mais Chris Jericho est un grand nom, et je ne peux pas te dire qu'il a aucune chance. Tout ce que je sais c'est que Bobby Roode face à Chris Jericho, pour le premier main event, est une affiche excitante pour de nombreux experts. Et nous avons déjà hâte de voir ce match.

BOBBY ROODE.Bien sûr que son nom est un grand nom. Bien sûr que le nom de Chris Jericho est un nom qui restera. Et c'est sans doute son nom qui aujourd'hui l'amène ici, à Emerald. C'est sans doute son nom qui lui permet de pouvoir avoir cette place, au sommet de la carte, cela est juste bon pour le business. Et ce n'est pas un reproche. Come on John, imagines simplement : le légendaire, Chris Jericho, first ever undisputed champion, face au Glorious Bobby Roode. Sur le papier, c'est une affiche vendeuse. Et si j'étais un stupide fan je serai excité à l'idée de voir ce match. But thanks god, i'm not. Je ne suis pas un stupide fan, je ne suis pas de ceux qui pensent que ce match sera une grande bataille, je ne suis rien de tout ça John. Ce que moi je vois, c'est un match entre un lutteur à sa place et un lutteur qui doit être remis à sa place. Maybe "Talk is Jericho" but "Win is Bobby Roode".

Après cette dernière phrase, Bobby Roode se lève, réajuste son costume et quitte le studio. John Pollock a bien essayé de lui tendre la main mais The Glorious ne lui offre aucune considération, pas même un regard. Il a utilisé cette interview pour dire ce qu'il avait à dire, pour faire la promotion du show, et particulièrement la sienne. Ce que nous retiendrons, c'est que  les hostilités sont lancées. La suite, c'est Emerald Wrestling #1.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Sam 9 Sep - 19:56

NEW JAPAN PRO WRESTLING
21, JULY, 2017
MIYAGI SENDAI SUNPLEZA, JAPAN
______________________________



Bienvenue à tous, nous sommes à la New Japan Pro Wrestling ! Dans l'event du soir, les membres de CHAOS, Jado & Gedo viennent à l'instant de remporter une belle victoire par équipe. La soirée semblait arriver à son terme, sur cette célébration... mais, la foule s'embrase. Pourquoi ? Car 8 hommes font irruption dans l'arène : le clan Suzuki-Gun ! Le clan, mené par son leader Minoru Suzuki, fait irruption dans le ring et s'attaque à leurs ennemis. En effet, le clan CHAOS et le clan Suzuki-Gun sont deux clans ennemis, s'échangeant des attaques interposés depuis de longs mois. C'est une guerre qui dure depuis plusieurs mois et c'est une guerre qui ne semble pas prête de s'arrêter. Les deux membres du clan CHAOS, en infériorité numérique, subisse l'assaut violente de leurs ennemis. Des ennemis dont le leader du clan... n'est nul autre que l'absent du soir, Kazuchika Okada. Le clan CHAOS, qui n'a jamais été le dernier pour attaquer à plusieurs ses opposants, fait ici les frais de ses attaques. L'un après l'autre, Jado & Gedo sont portés par les autres membres, qui les offrent en pâture au leader, Minoru Suzuki qui portent à chacun d'eux son Gotch-Style Piledriver !



Le clan Suzuki-Gun vient d'envoyer un message au clan CHAOS, la guerre ne cessera pas. Ils quittent le ring, laissant Jado & Gedo inconscients hors du ring. Et alors que nous pensons que l'événement se terminait ici, quelque chose va venir interrompre ce moment de flottement. Les lumières s'éteignent... un theme se met en route... GLORIOUS ! Glorious Domination raisonne dans l'arène et à la surprise générale, Bobby Roode est présent ce soir à la New Japan Pro Wrestling ! C'est sa première apparition au Japon, sa première apparition à la New Japan, et la foule semble être au courant qu'il sera l'adversaire de l'héros local. Bien que, de toute manière, partout où il passe il déchaîne la haine et la jalousie des spectateurs. Après un instant, nous avons enfin la confirmation, il est là ! Vêtu d'un costume très chic, des chaussures qui le sont tout autant, une montre qui brille de mille feux. Il pénètre dans le ring, devant une foule naturellement hostile. Après quelques pas dans le ring pour prendre ses marques dans ce nouvel endroit, il s'arrête au centre du ring. Il jette un oeil à Jado & Gedo hors du ring, et d'un grand sourire provocateur, il prend la parole.

BOBBY ROODE.C'est donc ça, la New Japan. Non, ne voyez aucun lien entre ce qui vient de se passer et la présence de celui qui a remporté le premier Main Event de l'histoire d'Emerald, moi, Bobby Roode. I didn't join Suzuki-gun, I didn't join the New Japan. Et je ne la rejoindrai jamais. Ceci n'est qu'une visite de courtoisie, à mon futur invité... Kazuchika Okada.



BOBBY ROODE.C'est donc ici : le théâtre de Kazuchika Okada. Là où le prodige est né, là où le prodige a effectué ses premiers grands combats, là où le Rainmaker est né. C'est vraiment émouvant. Non, pour être honnête, je n'en n'ai rien à faire. Il mime de piétiner le ring, en rigolant, sous les huées. Kazuchika, je sais que tu me regardes, et si ce n'est pas le cas, crois-moi tu devrais. Tu sais, je vois d'un très bon œil notre future confrontation. Ce match est bon pour nous deux. A nouveau, Emerald Wrestling offre une grande affiche sur le papier. L'enfant terrible du Japon, l'Ace de la New Japan, the Rainmaker, Kazuchika Okada. Et en face, le vainqueur du premier Main Event de l'histoire d'Emerald Wrestling, celui qui est au jour d'aujourd'hui ce qu'il y a de mieux dans ce sport, the glorious, Bobby Roode. Qui n'a pas envie de voir ce match ? D'un point de vue business, ce match est déjà une réussite. C'est bon pour mon business, c'est bon pour le business de Daniel Bryan, et même si le résultat ne sera pas le bon pour toi, Kazuchika, ce match est également bon pour ton business. Car le temps d'un soir, tu partageras le ring avec Bobby Roode. Tu auras l'honneur d'être sur mon ring, l'honneur d'être dans le Main Event, l'honneur de perdre face à ce que Emerald Wrestling a de plus prestigieux. Et puis, je sais que tu aimes cela autant que moi... it's gonna make money.

Il sourit avant de semble t-il revenir sur ses propos, en levant la main, la foule le conspue et il reprend.

BOBBY ROODE.Je sais, Kazuchika, je sais. Tu aimes répéter que ce n'est pas une question d'argent. Tu le répètes, comme un accomplissement que tu vantes : la WWE n'a pas su t'avoir malgré ces millions. Applause for Kazuchika Okada ! La foule applaudit Okada, ne semblant pas voir l'ironie. Allons, cessez, cela est ridicule. Même si je dois reconnaître que tu as raison, Kazuchika. L'argent n'y est pour rien. Car même si la WWE pouvait acheter tes talents, même si il pouvait t'offrir le luxe des Etats Unis, il y a quelque chose qu'elle ne pouvait pas acheter... c'est ta peur. You are afraid, Kazuchika. Tu as eu peur de la WWE, tu as eu peur des Etats Unis, et une fois encore, tu as raison. Regardons les choses en face. Tu es une légende ici, à la New Japan. Tu es le meilleur talent, la star, et la liste des adjectifs te décrivant ici à la New Japan est encore longue. Tu es dans une zone de confort, tu es intouchable ici. Tu gagnes à la seconde où ta musique retentit car à la New Japan, les lutteurs ont peur de toi. Mais en venant ici, aux Etats Unis, tu mets en péril ton héritage Kazuchika. Car ici, personne ne te craint.



BOBBY ROODE.Tu sais que tu as tout à perdre en venant aux Etats Unis, en connaissant l'échec, et en dévoilant la vérité aux yeux de ton peuple. You are not a legend Kazuchika, you are a scam. Tu te caches ici et tu fuis la grande scène, tu préfères être un grand poisson dans un aquarium plutôt que de venir te mesurer à ce qu'il y a de mieux dans l'océan. Mais tu as eu raison, car dans l'océan, tu n'es pas un grand poisson. I hear you, but I tell you, New Japan isn't Glorious. Il n'y a rien de glorieux dans une fédération dont les grandes stars n'en n'ont jamais été en dehors de ce continent. Et c'est bien pour cela que je ne te crains pas, Kazuchika. You are the best wrestler in New Japan Pro Wrestling, maybe. But monday, you face the best wrestler... in Pro Wrestling. Period.

La foule scande le nom de la fédération, ce qui ne manque pas de faire avoir ce sourire moqueur au coin des lèvres à l'homme au centre du ring, Bobby Roode.

BOBBY ROODE.You never choose the New Japan. Ce n'est pas par volonté que tu prolonges éternellement à la New Japan, c'est par obligation Kazuchika. Tu es ici car tu ne peux pas être ailleurs, tu es ici car dans la grande ligue, tout a toujours été trop grand pour toi. I'm too good for you. I'm too glorious for you. Car je le sais, tu le sais, ce n'est pas la première fois que la New Japan te fait voyager aux Etats Unis pour y représenter ses intérêts. Et Bobby Roode est au grand regret de leur annoncer que malheureusement pour eux, ce ne sera pas la première fois qu'ils apprendront que Kazuchika Okada a connu l'échec aux Etats Unis. Car l'échec est un euphémisme pour parler de ton voyage aux Etats Unis. I guess you know the TNA, right ?

La foule ne répond à sa question que par un puissant chant pour montrer son mécontentement vis-à-vis des propos tenus, et naturellement, ils ne répondent absolument pas à la question.

BOBBY ROODE.You stupid Japanese. My time in TNA was successful, was Glorious. La TNA n'oubliera jamais Bobby Roode car la TNA n'oubliera jamais que le départ de Bobby Roode a plongé la fédération dans une crise profonde. Cependant, Kazuchika, penses-tu que la TNA se souviendra de toi ? Il amène sa main à son menton, comme si il se questionnait, puis il rigole. Oh come on, la TNA se souviendra de Kazuchika Okada comme la plus grande arnaque de son histoire. Tu n'étais pas dans les grands matchs, et à vrai dire, tu n'étais pas dans les petits matchs non plus. Tu luttais lorsque la caméra ne tournait pas, et plus lamentable encore, tu ne gagnais pas Kazuchika. Tu perdais. Tu perdais, encore et encore, et tu as décidée de revenir à la New Japan pour retrouver cette zone de confort qui était la tienne. Ceci explique ta peur, Kazuchika. Les Etats-Unis sont un traumatisme pour toi. La New Japan n'a jamais été ta maison, la New Japan a toujours été ton refuge. Tu n'honores pas la New Japan, tu la déshonores, constamment. Doit-on considérer cela comme une infraction à ton... code de l'honneur ?



BOBBY ROODE.Je t'ai écouté, Kazuchika. Et cela m'amène à l'une des autres raisons qui m'amènent ici. Regardons autour de moi, et non, je ne parle pas de ces stupides fans scandant le nom de celui qui perdra ce lundi. Je te parle de ces hommes, inconscients hors du ring... Jado et Gedo. Tu les connais, pas vrai ? Allons, bien sûr que tu les connais, ce sont tes soldats ! CHAOS, ce clan, multipliant les attaques en groupe, les coups bas... c'est le tien, Kazuchika. Tu as critiqué Tommaso Ciampa, usant des proverbes des plus beaux proverbes de ton stupide pays, mais au final, tu es bien moins respectable qu'il ne l'est. Un proverbe japonais dit : qui parle bien, n'agit pas bien. Toi qui aime manipuler les proverbes à ta guise, que penses-tu de celui-ci ? Pour ma part, je trouve qu'il décrit parfaitement l'homme que tu es. Tu parles de belles et nobles valeurs pour au final n'en appliquer aucune à ta propre personne. Tu parles d'honneur pour en réalité n'offrir que du déshonneur. La réalité, Kazuchika, c'est que tu ne respectes aucun code si ce n'est celui de la peur. Like I always said, lie isn't Glorious. Tu diriges un groupe dont les valeurs sont à l'opposé de celle que tu prétends défendre. Tu es un lâche, tu es un escroc, tu es une farce Kazuchika. Au Japon, la mort elle-même ne saurait-être plus cruelle que la déshonneur... c'est pourquoi ce lundi, c'est la fin pour toi. And it's gonna be a real.. CHAOS.. in New Japan.

Ce jeu de mot sur le nom du clan et le mot chaos ne semble faire rire que Bobby Roode, la foule répond en scandant le nom de son futur adversaire, Kazuchika Okada. Bobby Roode conserve sa sérénité et demande à la foule de se taire, d'un geste du doigt, qui a l'effet l'inverse.

BOBBY ROODE.Il y a peu de temps de cela, j'ai connu l'un de tes amis Kazuchika, l'un de vos amis. Il était comme toi lorsque tu as tenté le grand saut vers les Etats Unis il y a des années de ça, il était comme toi aujourd'hui, il était envieux de s'imposer dans la grande ligue : Les Etats-Unis. Il voulait connaître là-bas le même succès qu'il a eu ici, à la New Japan. Et tu veux savoir Kazuchika... il a presque réussi ! Il pensait avoir fait le plus dur lorsqu'il a battu Samoa Joe, devenant NXT Champion. Il vivait un parfait conte de fée, il divertissait la foule, il remportait des matchs, the king of Strong Style they say ! Mais, car il y a un mais, il y a une personne qui a détruit les espoirs de ce pauvre homme. Et l'homme qui a détruit les espoirs de cet homme... est juste devant vous.

Il rigole, non seulement car il trouve cela très drôle, mais car la réaction hostile du public ne fait que renforcer le plaisir qu'il prend à voir la haine sur les visages des fans.

BOBBY ROODE.Je l'ai blessé, je l'ai battu, j'ai fait de son voyage à NXT un échec. Et ce qu'il n'oubliera jamais, c'est que l'homme qui a mis fin à sa belle histoire, c'est Bobby Roode. Et ce lundi Kazuchika, tu vas recevoir le même accueil que ton compatriote. Tu vas toi aussi faire la connaissance de ce que les Etats Unis ont de plus glorieux, Bobby Roode, again. Et lorsque tu comprendras que tu n'as pas ce qu'il faut pour être l'Ace d'Emerald Wrestling, tu reviendras ici. Dans ta zone de confort, avec tes hommes de main, tentant de croire que tu es plus grand que la lutte elle-même. Alors que tu ne vaux rien Kazuchika, absolument rien. D'ailleurs, je n'ai pas présenté l'homme dont je parlais. Il est célèbre ici, puisque comme toi Kazuchika, c'est le seul endroit où il a connu le succès. Vous le connaissez sous le nom de... Shinsuke Nakamura.



BOBBY ROODE.Je vois que vous le connaissez. Et toi aussi, tu le connais Kazuchika, comment pourrais-tu ne pas le connaître ? Il a ce rictus, arrogant, et reprend. C'était ton boss. Avant que CHAOS ne soit ton clan, c'était le sien. Et l'unique raison pour laquelle tu es aujourd'hui le leader de ce groupe c'est car il l'a abandonné pour venir aux Etats Unis. Tout comme aujourd'hui, tu mets de côté ce groupe pour venir seul aux Etats Unis. En réalité, tu es exactement la même personne que Shinsuke Nakamura. Tu veux plus que ce que tu as, et comme lui, tu comprendras que tu n'es pas à la hauteur de ta réputation. Tu es comme lui, sauf que toi, tu es moins bon qu'il ne l'est. Il n'est peut-être pas au niveau de Bobby Roode, cela est certain. Mais... qui l'est ? Lui rigole, la foule scande le nom d'Okada. Tu te rappelles Kazuchika, lorsque tu as essayé de lui prendre la place de chef du clan CHAOS, tu l'as affronté... et il t'a battu. Et si tu as aujourd'hui ce que tu as, c'est car Nakamura a fuit. Tout comme tu devrais fuir, Kazuchika. Because in USA, you are not glorious ! Et honnêtement, aucun Japonais n'a jamais été glorieux aux Etats Unis. La New Japan n'est pas synonyme de talent, la New Japan n'est pas un vivier glorieux, il n'y a rien qui motive une signature à la New Japan si ce n'est l'échec.

« New Japan ! New Japan ! ≫

BOBBY ROODE.Isn't Glorious for you, I know. Ce n'est ni glorieux pour vous ni glorieux pour les lutteurs venant ici afin de connaître la gloire. Et si vous êtes ici, c'est sans doute car vous n'avez pas les moyens de traverser l'océan afin de vous payer le luxe de découvrir ce que signifie le haut niveau. Japan isn't a Glorious Place. Les uniques lutteurs de ce pays ayant œuvré dans les plus grandes compagnies américaines ne l'ont fait uniquement que pour des rôles de faire-valoir. Ils n'étaient rien. Et c'est ce que les Japonais sont, c'est ce que le Japon est, c'est ce que chacun d'entre vous êtes. Kazuchika Okada, Shinsuke Nakamura, Hideo Hitami, ou celui que vous aimez appeler le 100 Nen ni 1-ri no Itsuzai, Hiroshi Tanahashi ! Vous avez tous essayé, Kazuchika, et vous avez tous échoué. Vous êtes incapable de réussir là où les meilleurs sont pour la simple et bonne raison que vous n'êtes pas les meilleurs, Kazuchika.



BOBBY ROODE.Si vous échouez aux Etats Unis, allez au Japon. Si vous êtes au Japon, vous venez aux Etats Unis, et vous repartez très vite au Japon. Cela n'est pas une théorie, ce sont des faits. Le Japon est la terre d'accueil pour des lutteurs ne connaissant pas le succès dans la grande ligue, les Etats-Unis. Et je sais, je sais ce que tu vas me dire Kazuchika, ce que tu vas dire pour masquer tes peurs : tu vas critiquer NXT. Ce que tu aimes faire, ce que mes adversaires aiment faire, car cela leur donne le sentiment qu'ils ont une chance de me battre. Car cela te persuade du fait que c'est la raison pour laquelle tu n'y étais pas. Mais, tu sais que NXT est l'endroit où il fallait être. Et si tu n'y étais pas, c'est uniquement car c'est ta peur qui t'empêchait de fair ce grand saut. Tu avais peur, Kazuchika. Mais tu refuseras d'accepter cette idée, tu te réfugieras derrière des idées faciles, car tout est bon pour te donner des chances d'y croire lundi. Mais hélas, tu peux y croire aussi fort que tu pourras, cela ne deviendra pas réel. Rien ne pourra t'empêcher de croire, et c'est tout ce qu'il te reste Kazuchika... y croire. Rien n'a empêché Chris Jericho, multiple fois champion du monde d'y croire, et ça ne l'a pas empêché également d'échouer dans le premier Main Event de l'histoire. Tout comme cela ne t'empêchera pas d'échouer à ton tour, dans ton premier main event aux Etats Unis.

Bobby Roode fait quelques tours dans le ring, avant de revenir au centre du ring, mimant la surprise et l'interrogation.

BOBBY ROODE.De plus, connais-tu si peu ton ami, ou ancien ami, Shinsuke Nakamura ? A 37 ans, il a abandonné tout ce qu'il a fait ici pour rejoindre NXT. Il a abandonné la New Japan, il a abandonné CHAOS, il a tout abandonné. Il a abandonné le Japon pour rejoindre les Etats Unis, pour rejoindre NXT. Car il le sait, NXT is bigger than New Japan. Il sait que si il veut devenir quelqu'un, si il veut accéder au niveau supérieur, il doit le faire à NXT. On peut lui reprocher son échec, mais ce qu'on peut lui créditer, c'est le courage que tu n'as pas Kazuchika. Tout comme un autre de tes semblables, Hideo Itami. La vérité Kazuchika, c'est qu'ils sont plus courageux que toi bien que tu sois plus intelligent qu'ils ne le sont. Eux veulent espérer accéder aux Etats Unis et y connaître la gloire, toi, tu sais que tu n'es pas assez fort alors tu t'enfermes à la New Japan. Là où tu es l'abris de l'échec, là, où tu es à l'abris... de Bobby Roode.

« Okada ! Okada ! ≫

BOBBY ROODE.La vérité est parfois cruelle à entendre. Elle l'est pour vous, pour chacun des lutteurs ici, mais par dessus tout pour mon adversaire de ce lundi, toi, Kazuchika. Je suis au milieu du ring de la fédération où tu as connu les accomplissements majeurs de ta carrière. Ici même, dans cette sous-fédération. Je sais ce que les spécialistes en diront, je sais ce que la planète internet dira, mais la réalité n'est pas ce que certaines personnes veulent laisser croire. Si la New Japan était une grande fédération, elle compterait Bobby Roode parmi les siens. Mais la New Japan ne comptera jamais Bobby Roode dans ses rangs car Bobby Roode fait partie de l'élite de ce sport. Je suis la définition du niveau supérieur, je suis la définition du niveau suprême, je suis le vrai 100 Nen ni 1-ri no Itsuzai !



BOBBY ROODE.Je représente en tant que lutteur ce que la New Japan ne représentera jamais en tant que fédération. Ce que Kazuchika Okada peut rêver d'être. Il vantera ses acquis ici, au Japon, car il ne pourra jamais rien vanter de glorieux aux Etats-Unis. C'est vrai Kazuchika, tu as eu du succès ici, mais qui n'en n'a pas eu ? Vous savez, j'ai brièvement côtoyé un homme que vous connaissez tous, Montel Vontavious Porter. Il y a quelques années, il est venu quelques temps à Orlando, voulant faire sa loi sur les terres de Bobby Roode, mais il n'a pas foulé les rings d'Orlando très longtemps. Il pensait être au Japon, il n'y était pas, il était chez Bobby Roode. Cependant, il fut davantage connu pour son passé du côté de Stamford. A la WWE, MVP a écrit son nom dans le livre des records. Durant 5 mois... 5 longs mois, il a été incapable de remporter le moindre match. Des défaites à répétition, des humiliations à répétition, MVP comprenait que sa place n'était plus sur ce circuit. Dès lors qu'il fut libéré de son contrat, devinez où est-ce que MVP a décidé de rebondir ? New Japan Pro Wrestling. Et alors qu'il était le lutteur le moins en vue, le lutteur le moins glorieux des Etats-Unis, MVP est devenu le premier IWGP Intercontinental Champion de la New Japan. Il est passé de risée des Etats-Unis à fierté ici au Japon. Cela traduit l'écart entre ces deux ligues mais par dessus tout l'écart entre toi et moi, Kazuchika. Nous ne sommes pas au même niveau. Nous ne boxons pas dans la même ligue. Ton palmarès est inexistant aux Etats Unis, tout comme tes chances de me battre ce lundi.

Pour ceux qui sont fatigués de trouver une traduction, 100 Nen ni 1-ri no Itsuzai signifie "le talent que l'on ne retrouve qu'un fois tous les cent ans". Vous imaginez bien les réactions dans la salle, la foule hait Bobby Roode plus que jamais, à son plus grand bonheur.

BOBBY ROODE.Ce n'est pas un hasard si tu es ici, Kazuchika. Les faibles sont à l'aise là où d'autres faibles les attendent. Yes, people, vous pouvez réagir de la manière dont vous voulez, vos insultes et vos cris ne masqueront pas ces vérités. Nobody here is on Bobby Roode's level. Il n'existe aucun lutteur dans ce pays, même dans sa plus grande forme, pouvant rivaliser avec Glorious Bobby Roode. Et tu n'es pas une exception, Kazuchika, tu es dans la lignée de tes pairs. Shinsuke Nakamura, Hideo Itami, tu es comme eux. Tu vas heurter quelque chose de trop fort pour toi, trop fort pour vous, tu vas affronter Bobby Roode. Et tu ne vas pas me battre, tout comme Shinsuke Nakamura ne l'a pas fait. Tout comme Hideo Itami ne l'a pas fait. Tout comme Hiroshi Tanahashi ne pourrait pas me battre. I'm too glorious for New Japan, I'm too glorious for you, Kazuchika.



BOBBY ROODE.And if he was alive, even Mitsuharu Misawa could not beat me.

Cette phrase, ce manque de respect ultime, pousse à bout certains fans. L'atmosphère devient électrique. Des fans lancent quelques objets au pied du ring, des gobelets, et autres projectiles. Certains veulent forcer le passage de la sécurité pour entrer sur le ring et s'attaquer à Bobby Roode. Manquer de respect à la légende Mitsuharu Misawa, décédé sur les rings, ne passe pas. Bobby Roode rigole et quitte le ring, bien qu'il soit escorté pour sa sortie. La sécurité reste professionnelle et reste autour du Glorious, pour empêcher les fans de le toucher par les jets de projectiles. Les choses dégénèrent, Bobby Roode quitte l'arène, la foule est déchaînée et la caméra se coupe. La suite, c'est Emerald Wrestling #2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Sam 9 Sep - 19:56

FOZZY LIVE
04, AUGUST, 2017
SEATTLE, WASHINGTON
______________________________

Fozzy is on Seattle tonight ! Hasard du calendrier ou non, le groupe se produit ici à Seattle pas très loin de l'arène qui accueillera le tout premier Pay Per View de l'histoire d'Emerald : Emerald Rush. Le groupe profite donc de la proximité entre les deux salles pour honorer l'une de ses dernières dates de tournées, avant une grande pause liée au calendrier de son chanteur Chris Jericho. Mais ici, l'ambiance est à son zénith et la foule est en feu. Les titres s'enchaînent, la salle est presque comble, et rien ne semblait pouvoir perturber cette soirée très spéciale. Mais quelque chose va venir interrompre les festivités, car soudainement, les lumières s'éteignent. La foule devient bruyante, Pensant d'abord que cela fait partie du spectacle, mais les lumières ne se rallume qu'à un endroit... au fond de la salle. Sur l'espace juste derrière les fans du dernier rang, des notes de piano s'allument sur le sol. Et dès les premiers airs, les fans de lutte comprennent de qui il s'agit... GLORIOUS DOMINATION !



Le thème de Bobby Roode se déclenche et c'est l’hystérie dans la salle, la foule est complètement surprise. On ne sait pas si il s'agit d'une mise en scène, on ne sait pas si cela est une surprise, tout ce qu'on sait c'est que les micros sur la scène ne marchent plus et sous une réaction assez bruyante, Bobby Roode se montre dans la salle. Les membres du groupe se regardent, se questionnent, alors que l'adversaire de Chris Jericho débarque dans la salle dans un costume resplendissant, ayant à la main... un micro.


BOBBY ROODE.Just right here, man.

Après cette imitation des plus remarquables, les yeux sont désormais tous tournés vers l'emplacement où se tient Bobby Roode. Il marche au fond de la salle et se tourne alors, vers la scène, vers son adversaire.

BOBBY ROODE.Chris, Chris, Chris. You are a hell of a lucky man Non, je ne parle certainement pas de ce concert, ni de ton groupe, et encore moins de ces fans que je vois derrière cette barrière tel des animaux au zoo. Réaction très hostile. Non, je parle de quelque chose de bien plus grand que tout ça : Emerald Rush. Car ce lundi, tu as la chance d'être dans le Main Event d'Emerald Rush. Tu as la chance de conquérir pour le Emerald World Championship, et mieux encore, tu as la chance de monter sur le même ring que Bobby Roode. Tu es un petit chanceux Chris. Moi qui pensait que Emerald premier du nom marquait la première et la dernière fois que nous nous affrontions, il faut croire que les "plans" ont changé. Car pour la seconde fois, la Rockstar Chris Jericho... va monter sur le même ring que The Glorious, Bobby Roode. Le match le plus haut de de la carte, le match de tous les spotlights, le match des matchs. Celui qui décidera de qui deviendra le premier Emerald World Champion de l'histoire, celui qui décidera de qui deviendra l'Homme, à Emerald Wrestling. Et je devrais presque te féliciter pour ça, Chris, pour cette place qui est la tienne. Pourtant, tu ne mérites pas de félicitation. La seule chose que tu devrais faire à l'heure actuelle, c'est prendre un micro, et me dire Merci.



BOBBY ROODE.Merci Bobby Roode. Merci de me permettre d'être sur le même ring que toi, merci de m'offrir ce title shot, merci de me donner une dernière fois l'opportunité de lutter dans le Main Event d'un Pay Per View. Car disons-le, c'est de ça qu'il est question Chris. Toutes ces bonnes choses qui t'arrivent, tu les dois à une seule personne et c'est la personnage que tu écoutes en ce moment. Je suis le responsable de ta présence ici. Je suis le responsable de ton title shot. Tu ne devrais pas me critiquer, non, tu devrais me remercier. Rends toi à l'évidence Chris, pourquoi as-tu cette opportunité dans le Main Event ? Qu'as-tu fait pour l'obtenir ? Dans le tout premier Main Event de l'histoire, tu as échoué, perdant face à bien meilleur que toi. Et bien meilleur que n'importe qui à Emerald d'ailleurs, tu as perdu face à moi Chris. Et évidemment, Daniel Bryan a compris que ta place n'était pas au sommet de la carte. Alors pendant que pour la seconde semaine consécutive, je luttais et remportais le Main Event d'Emerald, toi ? Tu faisais le match d'ouverture.

Ceci est un coup bas. Certains fans réagissent de manière à faire comprendre à Y2J "qu'ils auraient pas aimé à sa place", d'autres semblent toujours autant le conspuer depuis son attaque à la foule précédemment, et Bobby Roode ne peut qu'esquisser un sourire fier à voir ces réactions.

BOBBY ROODE.Et c'est bien là tout ce qui nous sépare Chris. Aujourd'hui, en 2017, tu n'es rien de mieux qu'une mise en bouche avant le plat principal. Tu es ce qu'on offre aux clients pour les mettre en appétit avant de leur donner ce que le restaurant a de mieux, ce qui justifie la présence de ses clients. Et à Emerald, les choses sont les mêmes Chris. Tu fais office d'entrée et je fais office de plat principal, de désert, de bouquet final. Remember, the very first show. Les feux d'artifices, les explosions, lorsque je remportais le tout premier Main Event de l'histoire. Et souviens toi des images, moi, debout sur le ring, et toi, gisant au sol. Et de tout ton parcours à Emerald Wrestling, cela est sans doute l'instant le plus glorieux que tu ais vécu. Tu as battu Nikki Bella, et à vrai dire, qui ne l'a pas fait ? Eve Torres a battu Nikki Bella, n'est-elle pas légitime à une place dans le Main Event ? Non, bien sûr que non. Pas plus que toi, Chris. Tout ce qui t'amène à la place qui est la tienne n'est que l'aboutissement d'un grand enchaînement... de chance. Si ce bon Johnny Mundo n'avait pas été suspendu, il serait sans doute à ta place. Et si il était à cette place, ce n'est pas non plus pour ses performances. Il devait sa présence ici au fait qu'il ait décidé de mettre son nez dans le business de Bobby Roode. Tout comme toi, Chris. Tu es ici car tu es celui qui s'est immiscé dans le business de Bobby Roode le premier. Tu dois cette place à l'absence de Mundo, tu dois cette place à ton implication dans le business de Bobby Roode, en d'autres termes : tu dois cette place à tout le monde sauf à toi. That's right Chris, you are not more than a Plan B.



BOBBY ROODE.Alors Chris, encore une fois, ne sois pas si hostile à mon égard : remercie-moi. Je t'ai amené ici, j'ai fait de toi la piste la plus sérieuse pour être un plan B. J'ai fait de toi un Main Eventer, pour la dernière fois. Je t'offre un dernier tour de piste, dans le Main Event d'Emerald Rush, et tu devrais être reconnaissant pour ça. Car au fond, si ton plan était simplement d'être le participant du Main Event, on peut dire que tu es l'homme le plus chanceux du monde Chris. Mais si ton plan était de rejoindre ce Main Event en espérant avoir une chance de me battre, alors à ce moment là, entrer dans le business de Bobby Roode est l'idée la plus stupide que tu ais eu. Et tu sais, je ne devrais pas avoir à te dire pourquoi tu ne vas pas me battre. Car plutôt que d'enregistrer tes "stupides" podcasts, tu devrais écouter ceux des autres, de John Pollock, car j'ai déjà expliqué pourquoi CE Chris Jericho ne pouvait pas rivaliser avec CE Bobby Roode. Et comment pourrait-on me donner tort puisque... je t'ai battu, Chris. Pourquoi devrais-je encore te dire pourquoi tu vas perdre alors que regardons les faits, tu as déjà perdu. Je suis simplement ici pour te rendre la pareille. You came in my business, so I came in yours.

Il fait quelques pas au fond de la salle, la sécurité s'est positionnée entre lui et le dernier rang formant une séparation pour éviter des débordements, et Bobby Roode reprend en pointant du doigt les fans.

BOBBY ROODE.Je suis venu ici pour que chacune de ces personnes comprennent que tu n'es pas ce qu'on veut voir à Emerald Rush. On ne vient pas voir une mise en bouche, on vient pour ce qu'il y a de mieux Chris, ce qu'il y a de plus Glorieux. On vient pour voir le meilleur au monde dans ce qu'il fait. On ne vient pas voir un plan B, on vient pour voir le plan A, on vient pour voir Bobby Roode. Je suis l'évidence de ce match. Je suis celui qui enchaîne les Main Event et je suis celui qui les remporte. Je suis celui truste, semaine après semaine, la place de numéro dans le Power 10 d'Emerald, je suis celui qui est sur toutes les affiches, et de la même manière Chris, je suis celui qui deviendra le "first ever" Emerald World Champion. 'Cause i'm « the » man. Le même homme qui chez les parieurs aura une côte des plus faibles. Pariez une pièce sur Bobby Roode et vous en gagnerez à peine deux. Pariez une pièce sur Chris Jericho, et en cas de succès vous serez l'homme le plus riche du monde. Mais pour parier sur Chris Jericho, vous serez d'abord l'homme le plus stupide du monde.



BOBBY ROODE.Emerald Wrestling, Monday 24th, July 2017. Je me souviens très bien de cette soirée ; et ce n'est pas le fait que tu ais remporté le match d'ouverture face à Goldberg qui me fait me remémorer cette soirée, non Chris. Même si à sa décharge, je n'oublie pas que ce soir là Goldberg paraissait aussi en forme que toutes ces pauvres personnes en surpoids dans cette salle de concert. Grosse pop contre lui. Go to the gym guys. Cette soirée était spéciale car pendant que tu prenais ta douche et que tu rentrais chez toi Chris, moi, j'entrais dans l'arène. J'entrais dans l'arène car pour la seconde semaine consécutive j'étais dans le Main Event, et on ne parlait que de ce match : Kazuchika Okada versus Bobby Roode. Dans l'histoire d'Emerald, on ne se souviendra pas de Chris Jericho contre Goldberg. Et je pense même que Daniel Bryan fera tout pour qu'on oublie ce qui restera comme les 5 minutes les plus tristes de l'histoire d'Emerald Wrestling.

Après une petite pause, où il réajuste son costume, mais il reprend rapidement.

BOBBY ROODE.Mais personne, et je dis bien personne Chris, n'oubliera ce Main Event. Personne n'oubliera ces 20 minutes et personne n'oubliera que lors d'Emerald deuxième du nom, Bobby Roode a vaincu celui que le monde entier considérait comme l'un des plus grands lutteurs au monde à l'heure actuelle. Je le reconnais, Okada a été un meilleur adversaire que ce Bobby Roode imaginait. Mais aussi bon soit-il, il a perdu. Et il est peut-être l'un des meilleurs, mais ce soir-là, il a perdu face au meilleur. Et c'est la différence qui existera toujours entre lui et moi. Alors, je vous le demande : si l'un des meilleurs n'a pas su me battre, comment l'un des pires le pourrait ? Car je suis désolé Chris, mais en 2017, lorsqu'on parle des meilleurs lutteurs, du meilleur lutteur... You're just not on the list.

Cette provocation fait forcément sourire Bobby Roode qui semble très fan de son propre humour, étrangement, la foule n'en semble pas aussi fan puisqu'elle scande le nom de Y2J.

BOBBY ROODE.Et je suis sur la tienne, et à vrai dire, je suis sur celle de n'importe qui à Emerald. Car n'importe qui sait que son meilleur moyen d'atteindre le sommet c'est d'espérer être dans le business de Bobby Roode. Everybody wants to win the Bobby Roode's lottery. Et d'une certaine manière, tu as déjà remporté ton combat, car tu as réussi à être ce grand gagnant. Tu as été désigné comme celui qui aurait le privilège de monter avec le Glorious, Bobby Roode, et perdre face à lui lors du tout premier Main Event de l'histoire d'Emerald Wrestling. Certes, tu as été un plan B,  mais on l'oubliera. Mais ce que l'on oubliera pas c'est que lorsque Bobby Roode est devenu le tout premier Emerald World Champion, l'homme au sol sur le poster c'était toi Chris. Dans la glorieuse histoire que j'écris ici, tu auras ton nom. Tu es celui qui a perdu dans le tout premier Main Event de l'histoire d'Emerald, et ce lundi, tu deviendras celui qui aura perdu dans le le tout premier Main Event en Pay Per View de l'histoire d'Emerald. Et les deux fois, face à qui ? Il fait quand même semblant de réfléchir, malgré son grand sourire. Moi, Bobby Roode. So, from the bottom of my heart, congratulations Chris.



BOBBY ROODE.Et non, non Chris, ce n'est pas pour avoir battu Goldberg que je te félicite. Même si te connaissant, tu traîneras ça tel un accomplissement car on ne peut pas vraiment considérer une victoire contre Nikki Bella comme tel. Tu vanteras le fait d'avoir battu Goldberg, car au contraire de Bobby Roode, tu ne pourras rien vanter d'autres. Tu n'es pas invaincu, tu n'es pas monsieur Main Event, tu n'es pas le numéro un dans tous les classements, tu n'es rien de tout ça Chris. Mais avec tout le respect que je lui dois, et je ne lui en dois aucun, battre Goldberg n'est pas un accomplissement. Isn't Glorious, Chris. Attends, attends, tu espérais que cela allait... m'impressionner ? Tu voulais me voir inquiet car tu as battu... Goldberg ? Il rigole, rigole beaucoup. Je veux dire, Goldberg est un nom que tout le monde connait et je ne remets pas ça en cause. Tout le monde sait à quel point il était une machine de destruction... il y a 15 ans.

Il rigole à gorge déployée, une fois encore, devant une foule qui ne rigole pas elle.

BOBBY ROODE.Vous étiez les têtes d'affiches, vous étiez les « gars », mais tu m'as entendu Chris, vous étiez. Les choses ont changé, cette vie là n'est plus celle d'aujourd'hui. Goldberg a mené une nouvelle vie, toi, tu es devenu chanteur, cette vie là n'est plus la tienne. It's not WCW anymore. Tout comme le grand Goldberg est mort... le grand Chris Jericho est mort. Alors, je le sais oui, lorsque tu auras un micro qui fonctionne devant toi, tu te vanteras sûrement de ta victoire face à Goldberg, mais sache que moi, je ne me vanterai pas de ma victoire face à toi. Car je n'ai aucune fierté à te battre, Chris. Je l'ai déjà fait, je vais à nouveau le faire. La seule différence c'est que cette fois-ci, je le ferai pour devenir le premier Emerald World Champion. And it's gonna be...

Petite inspiration, visage levée.

BOBBY ROODE.Glorious !

Et sur ces derniers mots, Bobby Roode lâche son micro et quitte la salle qui est dans une ambiance électrique. La suite ? C'est l'événement le plus attendu à Emerald, c'est le tout premier Pay Per View de l'histoire, c'est Bobby Roode contre Chris Jericho dans le Main Event d'Emerald Rush !

GLORIOUS PRODUCTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Sam 9 Sep - 19:57

Nous sommes dans les coulisses d'Emerald Wrestling, un homme est face à une caméra. Cet homme, c'est le tout premier Emerald World Champion de l'histoire, Bobby Roode. Assis sur un siège, sur lequel son nom est écrit, il est face à la caméra. Cette séquence est filmée pour le site officiel de la fédération, son interlocuteur n'est pas dans le cadre, il lui pose les questions depuis l'arrière de la scène. Confortablement assis sur son siège, la ceinture sur l'épaule, Bobby Roode est prêt, l'entrevue commence.

INTERVIEWER.Welcome everybody, welcome Bobby Roode. Tout d'abord, félicitation pour votre titre, vous êtes le tout premier Emerald World Champion de l'histoire. Vous avez réussi à battre Chris Jericho, à remporter le premier Main Event de l'histoire en Pay Per View, un mot sur cette victoire ?



BOBBY ROODE.Devrais-je être surpris ? I told you so. Il fait une pause, avec son sourire provocateur. J'ai annoncé que Bobby Roode serait au sommet de cette fédération après Emerald Rush, et regardez : I'm your first ever Emerald World Champion. Emerald Rush a été un succès car j'ai amené Emerald Rush à ce niveau. Emerald Wrestling est un succès car j'amène Emerald Wrestling à ce niveau, semaine après semaine. I'm the reason why Emerald Wrestling is Glorious. Je suis le lutteur qui était le plus à même de porter ce titre car je suis le lutteur qui remporte avec succès chaque Main Event. Daniel Bryan peut se féliciter, car aujourd'hui, Daniel Bryan a comme champion le lutteur le plus glorieux de ce business.

INTERVIEWER.Bien, vous allez combattre ce lundi pour la première fois en tant que champion du monde ici à Emerald Wrestling, est-ce que cela n'ajoute pas une pression supplémentaire ?

BOBBY ROODE.I mean, seriously ? Regardez les faits, il n'est pas rare de voir Bobby Roode avec un titre, il est rare de voir Bobby Roode sans un titre. Il n'est pas sans rappelé que j'ai quitté NXT en tant que champion lorsque j'ai signé ici à Emerald. J'ai quitté NXT car l'endroit où les meilleurs allaient, c'était ici, à Emerald Wrestling. C'était l'endroit qui avait besoin de Bobby Roode car c'est l'endroit qui aspirait à devenir ce qui se fait de mieux aujourd'hui dans ce business. Aujourd'hui, Emerald Wrestling est non seulement ce qui se fait de mieux dans ce business mais Emerald Wrestling possède ce qui se fait de mieux dans ce business. The Glorious, Bobby Roode. Alors, voyons les choses comme elles sont, j'ai quitté NXT en laissant un titre que je n'ai jamais perdu. Aujourd'hui, je suis Emerald World Champion, et je vais rendre ce titre... Glorious.


INTERVIEWER.Ce lundi, vous affrontez un lutteur qui fait beaucoup parler de lui actuellement, The Miz. Il est actuellement dans une situation difficile, il semble en vouloir à Daniel Bryan car ce-dernier ne lui offre pas les matchs qu'il devrait lui offrir. Partagez-vous son opinion sur son traitement ?



BOBBY ROODE.Il va monter sur le même ring que Bobby Roode, alors à l'évidence, il est certain que Daniel Bryan n'aime pas The Miz. Il a ce sourire arrogant. Depuis des semaines, je viens et je remporte mes combats, pendant que The Miz vient et perd les siens. Il s'est plaint de ne jamais être dans le Main Event, mais, est-il légitime pour y participer ? C'est là son problème. Pour lui, tous les moyens sont bon pour justifier ses échecs. Ce n'est jamais la faute du Miz. Il a prétendu que John Morrison était un poids pour lui, que Daniel Bryan était un frein pour lui, mais la vérité, c'est que l'unique chose qui stoppe The Miz c'est The Miz. Il a eu l'opportunité de battre John Morrison et de prouver à tout le monde ici qu'il avait raison, qu'il était le real deal, qu'il était bien la star qu'il prétend être, et il n'a pas été capable de saisir cette opportunité.

La caméra filme le champion, titre sur l'épaule, ayant cette attitude arrogante si caractéristique chez lui. Après un court break, il reprend.

BOBBY ROODE.Car lors de l'unique semaine où Bobby Roode n'était pas du programme, pour des raisons business, les clés du Main Event ont été confié au Miz. Il avait l'opportunité, il avait sa chance, les spotlights étaient sur lui. Et lorsqu'il a eu cette opportunité, il ne l'a pas saisit. Et malgré toutes ces déceptions, il a eu une autre chance. Il pouvait devenir challenger. Pas à ce titre, car il n'a pas le niveau d'un Main Event, mais il pouvait devenir challenger au Pride Championship. Il a réclamé une chance, on lui a donné une Battle Royal, comment négocie t-il cette chance ? En étant éliminé au bout de quelques secondes, en échouant, comme toujours. Il n'est pas un lutteur auquel on ne donne pas d'opportunité, il est juste un lutteur n'ayant jamais été assez bon pour les saisir. Ce lundi, on lui offre l'opportunité de combattre Bobby Roode, et c'est une autre opportunité qu'il ne saisira pas.

INTERVIEWER.Pourquoi selon vous, vous êtes celui qui a eu cette chance, et pas The Miz. Nous l'avons pourtant à plusieurs reprises vu réclamé une chance pour ce titre, notamment dans le MizTV où l'invité était le patron de la fédération, Daniel Bryan lui-même. Alors pourquoi vous, et pas lui ?



BOBBY ROODE.I'm Glorious, he's not. Je n'ai jamais réclamé un Main Event, je n'ai jamais réclamé un titre, tout est venu à Bobby Roode car Bobby Roode a démontré qu'il était le meilleur lutteur de cette compagnie. Je n'ai jamais lutté ailleurs que dans le Main Event, et plus important, je n'ai jamais perdu un seul de ces Main Event. Je n'ai pas demandé à Daniel Bryan de me donner une chance pour ce titre, par mes performances, mon nom est devenu une évidence. Et à en voir sur mon épaule, le Emerald World Championship, Daniel Bryan n'a pas fait d'erreur. The Miz a toujours su parler mais il n'a jamais su agir. Moi et The Miz, nous n'avons rien en commun. I'm Glorious, he's not. I'm undefeated, he's not. I'm a champion, he's not. Il a eu des opportunités, il les a gâché, Bobby Roode en a eu et il les a saisit. Voilà la différence entre lui et moi. Lorsque j'ai fait le premier Main Event de l'histoire, je n'ai pas craqué. Lorsque je devais faire le tout premier Main Event de l'histoire en Pay Per View, lorsque je devais devenir le tout premier Emerald World Champion de l'histoire, je n'ai pas craqué. Dans les moments décisifs, je ne craque pas, lui s'effondre sous la pression.

INTERVIEWER.Donc selon vous, lorsqu'il est sous pression, The Miz craque ?

BOBBY ROODE.Il prétend être une star de cinéma, mais les faits, c'est que lorsque les spotlights sont braqués sur lui : il craque. Ce n'est pas pour rien qu'il est de l'Ohio, il a le même sang que chaque habitant de Cleveland, le sang d'une ville qui ne remporte jamais rien. Une ville qui réussit à se hisser en finale du Superbowl, mais qui échoue dans les moments décisifs. Une ville qui réussit à rejoindre les NBA Finals, mais lorsqu'il faut battre les Bulls de Michael Jordan, ils échouent. Cleveland est une ville traumatisée par l'échec dans le sport, et ce lundi, un nouveau nom va s'ajouter à la liste. Cleveland a connu des déceptions : The Drive, The Fumble, The Shot, ce lundi, ce sera The Miz. Pour vaincre cette malédiction, il fallait au moins être LeBron James, le meilleur basketteur du monde. Mais hélas pour The Miz, il tape sur son titre, here is the best.


INTERVIEWER.Donc pour vous, il n'est pas le meilleur. On imagine donc que d'après vous, il n'est pas ce qu'il prétend être, à savoir une star ?



BOBBY ROODE.Vous savez, il a longtemps voulu faire revenir à la réalité ses adversaires, le Reality Check disait t-il. Mais aujourd'hui, c'est à lui de voir la réalité. And for him, reality isn't Glorious. Il n'est pas une star dans la lutte professionnelle, il n'est pas une star dans le cinéma, c'est simple, il n'est pas une star. Regardez les affiches, regardez les programmes, son nom n'est pas celui qui est inscrit en grand. On ne vend pas des tickets avec The Miz. On vend des tickets avec le meilleur lutteur de la compagnie, avec le Emerald World Champion, on vend des tickets avec Bobby Roode. Il n'est pas l'homme le plus en vue, pas ici, ni à Hollywood. Personne ne parle de lui pour aller aux Oscars, personne en parle de lui pour être au casting d'un grand film, The Miz est dans un monde qui n'est pas réel. Il n'est rien. Not in Hollywood, not here, in Holly-Roode. Car ici, l'homme dans tous les grands films, l'homme du box-office, c'est Bobby Roode. Je suis le Leonardo DiCaprio de la lutte professionnelle. Celui qui remporte toutes les distinctions, lui, il n'est que ce pauvre acteur d'une comédie dramatique qu'il partage avec Daniel Bryan.

INTERVIEWER.Je pense que...

BOBBY ROODE.Moi aussi, je pense que vous avez eu assez de considération de la part de votre nouveau Emerald World Champion, par conséquent, cette interview s'arrête donc ici. Vous avez eu l'honneur, le privilège, de recueillir les premiers mots de votre nouveau champion. Vous avez eu le privilège d'être assis face à Bobby Roode, d'être des seconds rôles, comme The Miz... in this Glorious Production.

Le champion se lève et se déséquipe, c'est la fin de cette entrevue, il réajuste sa ceinture sur son épaule et quitte le champ de la caméra ce qui met fin à cette retransmission sur le site de l'Emerald.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Sam 9 Sep - 19:58

Nous sommes dans les coulisses d'Emerald Wrestling, un homme est face à une caméra. Plus précisément dans le bureau du chairman de l'Emerald, Daniel Bryan. Ce-dernier classe des papiers et quelque chose vient casser le silence de ce bureau. Il se lève, car un homme vient d'entrer dans le bureau, et cet homme interpelle immédiatement le patron de la compagnie.

???.Daniel, we need to talk.



DANIEL BRYAN.Le Emerald World Champion, Bobby Roode. Content de te voir Bobby, que puis-je faire pour toi ?

BOBBY ROODE.Ce que tu peux faire pour moi, Daniel ? Tu me demandes ce que tu peux faire pour moi, Daniel ? Bien, je vais te dire ce que tu peux faire pour Bobby Roode. Je suis le Emerald World Champion. Je suis celui qui porte cette compagnie sur ses épaules chaque semaine, Daniel, je suis la star de ta compagnie. Je suis venu ici car l'Emerald était l'endroit où les meilleurs allaient. Je suis venu ici, car l'Emerald, était l'endroit parfait pour le business de Bobby Roode. Et aujourd'hui, il y a un problème de ce point de vue Daniel, et le problème c'est Emerald Wrestling Six.

DANIEL BRYAN.Et quel est le problème avec Emerald Wrestling Six ? Toutes les places sont vendues, la salle sera comble, nous allons continuer à écrire la grande histoire de l'Emerald. Tu es dans la carte, tu es dans le Main Event, ce n'est pas bon pour le business de Bobby Roode ça ? C'est ce que n'importe qui peut souhaiter ici.

BOBBY ROODE.Ce n'est pas bon pour le business de Bobby Roode, non. C'est bon pour le business de n'importe qui mais je ne suis pas n'importe qui Daniel. I'm the champion, your champion. Et en ce qui me concerne, pour mon business, affronter Alexa Bliss lundi soir est un manque de respect. Elle n'est pas de ma ligue, elle n'est pas à sa place, elle n'est pas... Glorious, Daniel.

DANIEL BRYAN.Tu connais la politique de l'Emerald, Bobby. Ce qui rend l'Emerald unique c'est que nous offrons ce que personne n'offre. Nous avons les plus grands lutteurs, nous avons les plus grands fans, nous avons toutes ces choses qui font que Emerald est un succès. Et parmi ça, nous offrons aussi à nos fans des matchs inter-gendres. Le champion face à une des lutteuses les plus talentueuses du roster, c'est quelque chose à voir !

BOBBY ROODE.Bobby Roode n'est pas venu à l'Emerald pour satisfaire tes petites expériences. Tu fais un grand parcours de businessman jusque là, mais aujourd'hui, tu fais ta première erreur Daniel. Tu oublies ce qui est bon pour le business et ce qui ne l'est pas. Et pour le business de l'Emerald, pour le business de Bobby Roode, Alexa Bliss n'est pas ce qu'il y a de mieux. Elle ne mérite pas de monter sur le même ring que le Emerald World Champion. On n'entre pas dans le business de Bobby Roode en réclamant un match sur Twitter Daniel, ce n'est pas comme ça qu'on gagne la loterie de Bobby Roode.

DANIEL BRYAN.Je sais, Bobby. Alexa est peut-être une fille avec un caractère difficile, elle me donne parfois beaucoup de maux de tête je le reconnais. Mais quoi qu'on en dise, sur un ring, Alexa est une grande lutteuse. Elle est de ces filles qui ont fait changer les mentalités et qui ont construit sur le ring ce qui a été la Women's Revolution. Et j'ai beaucoup de respect pour ça.



BOBBY ROODE.Non, Daniel, non. Tu dois confondre avec d'autres filles. Tu dois confondre avec Charlotte Flair, avec Sasha Banks, Bayley, ou Becky Lynch. Tu dois sans doute la confondre avec ces filles qui ont écrit l'histoire : the four Horsewomen. Ces filles qui ont marqué chaque TakeOver de la même manière que Bobby Roode a marqué chacun des TakeOver auquel il a participé. Ces filles ont écrit l'histoire. Le premier Hell in a Cell, le premier Money in the Bank, c'est l'histoire Daniel. Et dans cette histoire, Alexa n'a aucune page en sa faveur car dans cette histoire elle ne figure à aucun moment. Elle n'a jamais eu la moindre influence dans cette révolution, elle n'a jamais été considérée comme une fille de la Women's Revolution, pourquoi ? Car elle n'en n'est pas Daniel. Alexa n'a fait que ce que Alexa fait de mieux : être au bon endroit au bon moment et bénéficier d'une situation qu'elle ne mérite pas.

DANIEL BRYAN.Et je ne suis pas là pour avoir ce débat. Ce qu'il faut savoir c'est que la lutte n'est pas une science exacte. Tu dois sans doute le savoir, parfois, les combats ne sont pas ce qu'ils peuvent sembler être. Charlotte ne devait pas avoir la moindre chance de battre Kazuchika Okada à Emerald Rush, et pourtant, Charlotte a fait un match incroyable et elle a failli battre Okada. Tu comprends Bobby, tout est possible à l'Emerald.

BOBBY ROODE.Une fois encore, tu te trompes Daniel. Charlotte ne devait pas avoir la moindre chance de battre Okada, c'est vrai. And guess what ? She didn't beat Okada. La fille du légendaire Ric Flair, the Queen, celle qui est probablement la meilleure lutteuse de cette génération.. n'a pas su battre.. un adversaire que j'ai moi-même battu lors du second show de l'histoire d'Emerald Wrestling. Et c'est tout ce qu'il y a à retenir. Tout n'est pas possible, Daniel. Tout n'est pas possible lorsque vous montez sur le même ring que Bobby Roode. Tout n'a pas été possible pour Chris Jericho, pour Kazuchika Okada, pour The Miz, non Daniel, rien n'a été possible pour eux. Car à chaque fois, ils sont tombé face à plus glorieux qu'eux Daniel ! Ils sont tombé face au Glorious... Bobby Roode. Alexa Bliss n'est pas meilleure que Charlotte, Charlotte n'est pas meilleure que Okada, et Bobby Roode est meilleur que chacun d'entre eux. Tu sais ce que cela signifie Daniel ? Je vais te dire ce que cela signifie : une fille qui n'est même pas ce qu'il y a de mieux dans sa division ne peut pas être une fille qui rivalise avec ce qu'il y a de mieux dans ce business.



DANIEL BRYAN.Nous ne nommes pas là pour savoir qui était la meilleure à Stamford Bobby, ce n'est pas de ça dont il est question. La question n'est pas de savoir qui est la meilleure entre Charlotte Flair et Alexa Bliss. La question n'est pas de savoir si elle était de cette révolution ou non, ce qui est important, c'est ce qui se passe ici, à Emerald Wrestling. Et ici.. elle a battu ton futur adversaire Brock Lesnar.

BOBBY ROODE.Come on, Daniel. Il ne peut s'empêcher de rire. Malgré ce qu'elle peut croire, malgré ce que tu peux croire, elle n'a jamais battu Brock Lesnar. Et à vrai dire, elle n'a jamais battu qui que ce soit ici. Car Alexa Bliss a encore fait ce que Alexa Bliss fait de mieux : être au bon endroit au bon moment et bénéficier d'une situation qu'elle ne mérite pas. Et cela depuis le premier jour, depuis son premier combat, cette Invitationnal Battle Royal. Et la vérité est sur les images, Daniel. Si Brock Lesnar n'avait pas éliminé Homicide, Alexa Bliss ne l'aurait jamais fait. Alexa Bliss n'a jamais remporté cette Battle Royal, Brock Lesnar a fait que Alexa Bliss a remporté cette Battle Royal. Et cela n'est pas l'histoire d'un seul match, c'est l'histoire d'Alexa Bliss.

Daniel Bryan ne semble pas avoir une réponse en stock, et ça tombe bien, car Bobby ne lui laisse pas le temps de répondre. Il n'en n'a pas terminée avec cette pauvre Alexa Bliss.

BOBBY ROODE.Et tu oses me dire qu'elle a battu Brock Lesnar ? Est-ce que tu regardes les shows de ta propre compagnie, Daniel ? Homicide est intervenu pour provoquer la disqualification de Lesnar, voilà ce qui s'est passé, rien de plus. Alexa Bliss n'a jamais battu Brock Lesnar. Une fois encore : Homicide a fait que Alexa Bliss a battu Brock Lesnar. Je suis invaincu ici. J'ai remporté tous mes combats ici, Daniel. Night after night, Glorious DDT after Glorious DDT, pinfall after pinfall. Alexa, elle, n'a jamais remporté un seul match par tombé. Alexa prétend être plus intelligente, plus maline, mais c'est faux : elle est chanceuse. Et la chance peut vous sourire une fois, peut-être deux fois, mais lorsque vous affrontez ce qu'il y a de mieux dans ce sport : la chance ne peut rien faire pour vous.



DANIEL BRYAN.Et c'est peut-être vrai Bobby. Mais ce qui est tout aussi vrai, c'est que ici à Emerald Wrestling, Alexa n'a connu aucune défaite dans un match un contre un. Et ça, personne ne peut lui retirer. Ce lundi soir, l'un de vous, va connaître sa première défaite en un contre un. Et c'est ce qui rendra cette soirée spéciale.

BOBBY ROODE.Bobby Roode est celui qui rendra cette soirée spéciale. Bobby Roode est celui qui rendra Emerald Six Glorious. La clé de cette soirée n'est pas de savoir qui va connaître sa première défaite. Car l'un de nous a déjà perdu, Daniel, et ce n'est pas Bobby Roode. La seule et unique fois où Alexa n'avait personne pour lui donner la victoire à sa place est la même fois où Alexa a connu la défaite : Emerald Rush. Là où les meilleurs s'imposent. Là où les meilleurs écrivent l'histoire, et les plus mauvais, la subissent. L'histoire retiendra que j'ai remporté le premier Main Event en Pay Per View de l'histoire de l'Emerald. L'histoire retiendra que j'ai remporté ça, Daniel, le Emerald World Championship. Et elle retiendra aussi que le même soir, lorsqu'elle devait devenir Glorious, Alexa Bliss a échoué.

DANIEL BRYAN.Je sais bien ce que tu essayes de faire mais je ne changerai pas d'avis, ce match aura lieu, et il sera une superbe pub pour la compagnie. C'est sur le ring qu'il faudra prouver qui est le meilleur et nul part ailleurs. Je continue à croire que les femmes peuvent rivaliser avec des hommes et je ne compte pas changer d'avis là-dessus. Tu es un superbe champion, je le reconnais, mais tu as encore des adversaires à battre.

Bobby Roode comprend que le chairman restera sur ses positions et il semble légèrement excédé par la situation. Là où de son côté, Daniel Bryan est très tranquille, il veut voir ce match et il verra ce match.

BOBBY ROODE.C'est une décision stupide pour notre business à tous les deux, Daniel. Je ne sais pas ce que tu espères voir lundi soir mais sois en sûr, ce n'est pas le jour où une femme battra un homme. Tu aimes croire que les femmes peuvent battre des hommes, mais une fois encore, tu vas découvrir que c'est naturellement impossible. Alexa Bliss doit chacun de ces succès à des hommes, et ce soir, elle devra sa première défaite à un homme. Mais une fois encore, elle sera chanceuse car ce ne sera pas n'importe qui. Ce sera le Emerald World Champion.



BOBBY ROODE.The Glorious, Bobby Roode.

Bobby Roode réajuste son titre sur son épaule et quitte le bureau de Daniel Bryan, visiblement pas satisfait. Il n'est ni content de la tournure de cette discussion ni content de son adversaire. Ce qui est sûr, c'est que lundi il montera sur le ring face à Alexa Bliss lors de Emerald Wrestling Six ! Bonne chance Kata, c'était un plaisir.

- GLORIOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Sam 9 Sep - 19:58

Nous sommes au domicile de l'Emerald World Champion, Bobby Roode. Confortablement assis sur son fauteuil, dans un sublime costume, le titre très près de lui. Il est face à l'écran de la télévision, et sur cet écran, se joue le dernier épisode d'Emerald Wrestling. Bobby Roode regarde ces images avant de prendre la parole.



BOBBY ROODE.Il y a une semaine, Bobby Roode était la tête d'affiche de l'Emerald, celui qui amenait Emerald Wrestling au niveau supérieur. On ne parlait que de Bobby Roode car l'Emerald se définissait par Bobby Roode. J'étais celui qui décidait lorsque le rideau s'ouvre et lorsque le rideau se ferme, I was the Man in Emerald Wrestling. Je rendais Emerald Wrestling... Glorious. Et plus important encore, il y a une semaine, j'étais le Emerald World Champion. Et vous voulez savoir ce qui a changé depuis une semaine ? Vous voulez savoir ce qui a changé depuis ce combat que Paul Heyman a volé à Bobby Roode ? Laissez moi vous dire ce qui a changé : absolument rien. Je suis toujours la tête d'affiche d'Emerald Wrestling. Je suis toujours celui qui fait passer un niveau supérieur à cette compagnie. I'm still the reason why Emerald Wrestling is Glorious, i'm still the man ! And most importantly... Bobby Roode is still the Franchise Player of Emerald Wrestling.

On ne peut évidemment pas considérer que cette phrase est destinée à quelqu'un d'autre que son adversaire de lundi, il entre immédiatement dans le vif du sujet.

BOBBY ROODE.Je suis toujours ce que mon adversaire de lundi ne sera jamais. Bobby Roode est ce que Montel Vontavious Porter n'a jamais su être. Toi, Montel. Mister 305, the Franchise Player, the half-man half-amazing. Tant de longs adjectifs pour décrire un homme au palmarès si court. Il préfère sourire. Sur le papier, on pourrait croire que toi et moi nous sommes similaire. The money, the cars, the girls. Mais la différence entre nous, Montel, c'est que Bobby Roode est devenu ce que Montel Vontavious Porter aurait rêvé d'être. Depuis le premier jour la chose que tu souhaites le plus, la chose dont tu rêves, c'est d'être Glorious. Tu veux avoir de l'argent, tu veux avoir les plus belles femmes, le business le plus fructueux de l'histoire. Et tout ce que tu as rêvé d'être Montel, c'est ce que Bobby Roode est devenu. I'm not just rich, i'm Glorious. Je n'ai pas rêvé d'être riche, je n'ai pas rêvé d'avoir du succès, j'en ai eu Montel. Je n'ai pas rêvé d'être un Franchise Player, j'en suis devenu un.  Et à tes yeux, je dois sans doute être comparable... à LeBron James.



BOBBY ROODE.Car c'est ce que tu penses être, pas vrai ? Tu penses que c'est toi, le LeBron James, tu penses que c'est toi l'homme dont il est question. Mais la réalité n'est pas si glorieuse pour toi, Montel. Tu n'as rien de comparable à LeBron James. Tu n'as pas le shoot de LeBron James, tu n'as pas le talent de LeBron James... tu n'as pas le succès de LeBron James. Et cela est drôle de te voir te comparer à lui. Cela est drôle de te voir prétendre être LeBron James, prétendre être Bobby Roode, alors qu'à l'évidence tu es juste Montel Vontavious Porter. Et tu es toujours dans un rêve. Tu rêves d'être à la lutte ce que LeBron James est à la NBA, tu souhaites être un NBA Champion, un NBA Finals Most Valuable Player, mais aujourd'hui tu es en fin de carrière et tout cela n'est toujours qu'un rêve pour toi. To you, Bobby Roode is a dream. To you, Bobby Roode is a model. Et tu devrais être content, car ce lundi tu as rendez-vous avec le LeBron James d'Emerald Wrestling. Un sourire au coin des lèvres, il reprend. Depuis ton premier jour dans ce métier, tu t'estimes comme une pointure comme un franchise Player ! Le plus grand contrat de l'histoire de Smackdown ! Glorious, huh ? In fact, not much.

Cela ne semble pas véritablement impressionner le Emerald World Champion, il boit une gorgée de sa coupe de champagne juste à sa gauche et reprend. Il ne boit plus de bière, que du champagne aujourd'hui.

BOBBY ROODE.Ce contrat est sûrement la seule chose qui te rapproche de LeBron James et c'est sans doute la chose qui te fait croire depuis 11 ans que tu es réellement un Franchise Player. Tu aimes la NBA Montel, n'est-ce pas ? Alors Bobby Roode va essayer de te donner une explication que tu réussiras à comprendre. Disons que à l'échelle de la lutte professionnelle, tu es ce joueur à qui on a donné un salaire maximum. On pense qu'il a les qualités pour être un Franchise Player, on pense qu'il peut mener une franchise vers la gloire, on pense qu'il est Glorious Montel ! Mais lorsqu'il doit prouver ses capacités, lorsqu'il faut passer des paroles aux actes, le monde entier découvre qu'il est un flop de plus dans la Grande Ligue. On découvre qu'il n'est pas le futur Michael Jordan, non. On découvre qu'il n'est pas LeBron James, on découvre qu'il est à rajouter dans la liste des joueurs qui ont ruiné une franchise et  n'ont pas eu la carrière qu'il devait avoir.



BOBBY ROODE.Le plafond était trop haut pour toi, Montel. Tu n'avais pas ce qu'il faut pour être un franchise player. Tu n'avais pas ce qu'il faut pour être Bobby Roode. Tu n'étais pas assez bon pour le niveau supérieur. Et bien que tes surnoms n'aient pas changé, tes ambitions elles, ont changé. Tu n'as pas su être un Franchise Player alors tu es descendu au niveau inférieur, tu es devenu un roleplayer. Et Bobby Roode le reconnait, au niveau plus bas, tu as relativement eu du succès. On pourrait presque considérer que tu as été le meilleur Sixième Homme. Is it glorious for you ? It's not Glorious for me. Tu es fort avec les faibles et faible avec les forts, Montel. Et c'est bien pour cela que tu n'as jamais dépassé le plafond du United States Championship. Car c'est peut-être un titre qui semble insignifiant aux yeux de Bobby Roode mais c'est aussi le titre le plus prestigieux que tes hanches n'aient jamais porté.

Il a ce rire caractéristique de l'homme détestable qu'il est. Ce rire qui ne transmet que de l'arrogance et du mépris pour son adversaire de lundi prochain.

BOBBY ROODE.Et tu aimes vanter ce règne. Tu aimes vanter ce règne car il te fait oublier à toi-même que tu en as été le détenteur durant ses années les plus sombres. Et plus important pour toi, il te fait oublier que tu as tué le titre des Etats Unis. And that's not Glorious. Tu veux savoir la raison pour laquelle la WWE se bat pour redonner ses lettres de noblesse à ce titre ? Bobby Roode va te le dire, c'est car toi Montel, tu l'as mis au plus bas. Cela fait des années que la WWE essaye de convaincre ses fans que ce titre a de la valeur. Mais comment peuvent-ils le croire, lorsqu'ils ont vu ce titre autour de tes hanches ? Comment peuvent-ils croire en ce titre lorsqu'ils l'ont vu autour des hanches... du championship killer, Montel Vontavious Porter.



BOBBY ROODE.Et cela démontre une fois encore le niveau qui te sépare de Bobby Roode. Cela démontre à quel point nous sommes en réalité complètement opposé. Regarde moi, Montel. Je donne ses lettres de noblesse à ce titre, je fais de ce titre ce qui l'est, je construis le Emerald World Champion de la même manière que je construis Emerald depuis le premier. I make that title Glorious, I make that place Glorious. Alors que toi, tu régresses, chaque année. Aujourd'hui, tu n'es même plus assez bon pour un roleplay. Tu n'es même plus assez bon pour être United States Champion. Tu as perdu ce titre, et depuis, tu as tout perdu. Et la seule chose que tu pouvais faire c'était rester à la maison et regarder Bobby Roode devenir ce qu'il y a de mieux pour ce business. Tu étais ce joueur de NBA, qui chaque année, voyait LeBron James remporter les titres et les distinctions. Tu étais derrière ta télévision et tu ne pouvais rien faire si ce n'est une chose, rêver d'être Bobby Roode.

Une gorgée de champagne comme si il n'était pas suffisamment hautain dans ses propos. Le Glorious fait une pause puis reprend.

BOBBY ROODE.Tu as été un échec en tant que Franchise Player, tu as été un échec en tant que roleplayer, la Grande Ligue ne voulait plus de toi. Et que fait un roleplayer lorsqu'il n'est plus assez bon pour jouer dans la cour des grands ? Il descend au niveau encore inférieur. Il rabaisse ses ambitions et se décide à quitter le grand bassin pour aller jouer dans le petit bassin. Un joueur NBA qui est dans l'échec se tourne vers la Chine car c'est là-bas qu'il trouvera ce qu'il veut : une concurrence faible, des statistiques faciles, et c'est ce que tu es allé cherché Montel. Sauf que pour toi, ce n'était pas la Chine mais le Japon, pour toi c'était la New Japan Pro Wrestling. Il fait une pause en rigolant, il repense à son voyage là-bas.



BOBBY ROODE.Bobby Roode a déjà dit ce qu'il pensait de la New Japan. Bobby Roode a déjà dit de ce qu'il pensait de Kazuchika Okada. Oui, tu as eu un titre à la New Japan. Est-ce pour autant un accomplissement ? Une fois encore, non. Tu as connu le succès là-bas comme n'importe qui l'a connu. Comme Bobby Roode le connaîtrait si il le souhait. Mais la différence entre toi et Bobby Roode, c'est que Bobby Roode n'a pas connu l'échec pour en être réduit à ça. Unlike you, i'm Glorious, that's why I never put a feet in New Japan. Kazuchika Okada a eu du succès à la New Japan. Il a été le plus grand là-bas, et malgré ça, il est revenu à la réalité lorsqu'il est monté sur le même ring que Bobby Roode. Tu ne vaux même pas Kazuchika Okada, alors, comment pourrais-tu me battre Montel ? We don't play in the same league. Et la plus grande différence, entre nous, c'est cette chose Montel. Il saisit son titre qu'il pose sur son épaule. J'ai ce dont tu rêves, j'ai ce que tu ne seras jamais, j'ai un titre de champion du monde.  

Bobby Roode regarde le titre et il a un sourire au coin des lèvres, car en effet, il arbore sur l'épaule ce que MVP n'a jamais arboré sur la sienne.

BOBBY ROODE.Un rêve qui n'a jamais dépassé le stade du rêve pour toi. Tu as couru toute ta carrière après un titre de champion du monde telle une chimère. Et tu sais pourquoi tu ne l'as jamais eu ? Car tu n'es pas un franchise player, Montel. Car le titre intermédiaire est et restera le niveau plafond pour l'homme que tu es. Car tu ne seras jamais au niveau de Bobby Roode. Il y a quelques années, tu as pensé que la TNA était un endroit où tu pourrais ajouter ce titre de champion du monde. Mais une fois encore, ça a été un rêve, qui n'a jamais été plus qu'un rêve. Et j'ai personnellement brisé tes rêves.  Tu as voulu faire de la TNA ta maison, ton business, mais tu ne l'as jamais fait. Car c'était mon business, Montel. Et aujourd'hui, Emerald Wrestling est mon business et je m'assurerai de te tenir encore très longtemps loin de ce titre. Tout ce que tu peux faire aujourd'hui, c'est rêver, rêver de battre Bobby Roode. Mais comme pour le reste...



BOBBY ROODE. It will always be a dream.

C'est sur cette phrase que la promo se termine et la caméra se coupe ! Le champion a fait passer son message et il ne semble pas inquiet à l'idée de monter sur le même ring que Montel Vontavious Porter lors de Emerald Wrestling Seven.

- GLORIOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Lun 11 Sep - 16:48

Bobby Roode contre Brock Lesnar, c'est l'affiche de ce second Pay Per View d'Emerald Wrestling, All About Honor. Et quelques jours avant la confrontation, les caméras d'Emerald Wrestling ont eu droit à quelques réactions de la part du champion en titre, Bobby Roode.

INTERVIEWER 1.Bobby Roode, lundi lors de All About Honor, ce sera la première fois que vous allez monter sur le ring avec Brock Lesnar. Est-ce qu'il y a de l'inquiétude de votre côté ?



BOBBY ROODE.C'est très juste, c'est la première fois que Brock Lesnar va monter sur le même ring que Bobby Roode. Honnêtement, ma première pensée est de prier pour que Brock Lesnar n'échoue à aucun test le privant de sa rencontre avec Bobby Roode. Car c'est de cela qu'il s'agit, Bobby Roode. Brock Lesnar est la seconde partie du combat, l'homme important de ce match, c'est le Emerald World Champion. Today, Brock Lesnar is not what Brock Lesnar was. Ce dimanche, les débats auraient été moins déséquilibrés si j'affrontais un Brock Lesnar au sommet de sa forme. Mais malheureusement, ce dimanche, je n'affronte pas le Brock Lesnar qui faisait sensation au début des années 2000. Je n'affronte pas celui qui se faisait appeler The Next Big Thing.  

INTERVIEWER.Mh, et qui affrontez-vous dans ce cas ?

BOBBY ROODE.Ce lundi, j'affronte un homme dont les produits dopants sont la seule chose pouvant encore lui permettre de combattre au plus haut niveau. Il sourit. Aujourd'hui, Brock Lesnar est le fantôme de ce qu'il a pu être. Et malheureusement pour lui, Glorious Bobby Roode n'a pas peur des fantômes. Depuis son retour dans le monde de la lutte, Brock Lesnar est dans une zone de confort. Il affrontait des pré-retraités dans le meilleur des cas et des octogénaires dans le pire des cas. Il n'y a rien de glorieux à ça. Ici, Brock Lesnar n'est plus dans une zone de confort. Il doit assumer chaque semaine son rôle et il est incapable de le faire. Et lors de All About Honor, lorsque Brock Lesnar devra se frotter au niveau supérieur, affronter Bobby Roode au sommet de sa forme, il ne pourra que constater qu'il n'est pas prêt pour le next level. Que lorsque nous parlons du niveau supérieur, on ne parle pas de Brock Lesnar. On parle de Bobby Roode.  

INTERVIEWER.Qu'entendez-vous lorsque vous dîtes que Brock Lesnar est incapable d'assumer son rôle ?



BOBBY ROODE.J'insinue la même chose que ce que n'importe qui ici pense. Brock Lesnar n'a aucune idée de l'erreur qu'il a commise en rejoignant l'Emerald. Car ici, on lui demande de montrer chaque semaine qu'il est ce qu'il y a de mieux dans ce business. And I say every week, not every months. On lui demande d'être ce qu'il n'est plus capable d'être. Et c'est pour cette raison que cet affrontement est une déception. Car le monde entier découvre qu'on ne peut pas faire confiance à Brock Lesnar. Car le monde entier découvre qu'on a donné à Brock Lesnar une mission qu'il ne sait accomplir. On lui demande de prouver des choses chaque semaine, mais comment le pourrait-il, il n'a jamais su le faire. Brock Lesnar est incapable d'être à Emerald Wrestling ce que Bobby Roode est à Emerald Wrestling.  

La caméra filme le champion, titre sur l'épaule, ayant cette attitude arrogante si caractéristique chez lui. Après un court break, il reprend.

BOBBY ROODE.Chaque semaine, depuis la toute première, je suis présent et je fais de cette compagnie ce qu'elle est. Chaque semaine, je fais ce que Brock Lesnar ne sait pas faire. Main Event après Main Event, Emerald Wrestling après Emerald Wrestling, victoire après victoire. Bobby Roode est autant un rêve pour MVP qu'il ne l'est pour Brock Lesnar. Brock Lesnar sait ce que cela signifie d'être un champion à la WWE mais Brock Lesnar ne sait pas ce que cela signifie d'être le Emerald World Champion. Brock Lesnar ne sait pas ce que cela signifie d'être Bobby Roode. Il ne sait pas ce que cela signifie d'être le meilleur lutteur au monde chaque semaine. Il ne sait pas ce que cela signifie d'être l'Homme d'Emerald Wrestling. Il ne sait pas ce que cela signifie d'être... Glorious.  

INTERVIEWER.Pourtant, il est votre challenger et...



BOBBY ROODE.Et même être le challenger de Bobby Roode, Brock Lesnar n'a pas su le faire. On lui a donné un second rôle, et même dans un second rôle, Brock Lesnar était dépassé par les événements. Brock Lesnar est le challenger de Bobby Roode et c'est la plus grande chose qu'il ait accomplit ici à Emerald Wrestling. La chose qu'il a fait de mieux ici, c'est être un challenger, quelque chose qu'il n'a décidé d'être. Daniel Bryan s'est à nouveau fourvoyé en pensant que tout comme Chris Jericho, son nom était suffisamment grand pour qu'il livre un grand match face à Bobby Roode. Mais c'est une erreur, une fois encore. Brock Lesnar a été promu challenger, et depuis ce jour, il n'a pas su remporter une seule victoire. Ce rôle était un rôle qu'il n'a pas su assumer, ce rôle, était un rôle qu'il ne méritait pas. Sa seule victoire il l'a eu dans un Parking Lot Brawl à Brooklyn. Mais ce lundi, le match n'aura pas lieu à Brooklyn. The match will take place in my company, in my ring. Brock Lesnar n'a même pas su être un challenger, comment pourrait-il être un champion ?

INTERVIEWER.Ces dernières semaines, il a tout de même pris le dessus sur vous à plusieurs reprises, ce n'est pas suffisant pour faire de lui un bon challenger ?

BOBBY ROODE.Il a pris le dessus sur Bobby Roode ? Il rigole. Brock Lesnar a tenté d'obtenir hors du ring ce qu'il n'a jamais su mériter sur du ring. Brock Lesnar a tenté de prouver qu'il était un bon challenger en venant dans mes matchs, car dans les siens, il n'a jamais su montrer qu'il était digne d'être un challenger. Et à vrai dire, il n'a même pas su montrer qu'il pourrait être digne du Pride Championship. Brock Lesnar n'a jamais pris le dessus sur Bobby Roode dans une confrontation. Brock Lesnar a lâchement attaqué Bobby Roode, par derrière, car c'était sa plus grande chance de me mettre au sol. Il a attaqué Bobby Roode dans le dos... car c'était sa seule chance de voir le Emerald World Championship d'aussi près.  

INTERVIEWER.On ne peut tout de même pas retirer à Brock Lesnar qu'il a réalisé l'un des exploits les plus incroyables de ce sport. Jamais, personne n'oubliera qu'il a brisé la streak de l'Undertaker. N'est-ce pas suffisant pour vous ?



BOBBY ROODE.Non. Brock Lesnar n'a jamais mis un terme à la streak de l'Undertaker. La streak de l'Undertaker est morte depuis des années. Cette série d'invincibilité est morte depuis que l'Undertaker n'est même plus capable de se tenir debout. La streak est morte depuis que l'Undertaker ne vaut pas mieux que n'importe quel débris de 51 ans. Aujourd'hui, l'Undertaker ne mériterait même pas de monter sur le même ring que le Emerald World Champion, Bobby Roode. Tout comme Brock Lesnar ne le mérite pas. Ce n'est pas un accomplissement de battre un homme qui n'est plus que l'ombre de lui-même depuis des années. Mais malheureusement, c'est le rythme de vie auquel s'est accommodé Brock. C'est son niveau. Et c'est ce qui lui permet depuis son retour dans le monde de la lutte de maintenir cette réputation. Il bat des légendes au plus bas de ce qu'elles peuvent être et ils vantent ses succès. Il bat un Triple H qui a troqué sa tenue de lutteur pour le costume de CEO. Il casse le bras d'un Shawn Michaels qui n'est même plus un lutteur. Isn't Glorious.

INTERVIEWER.Lorsque vous parlez du retour de Brock Lesnar dans le monde de la lutte, est-ce pour insister sur son absence ? Vous avez répété deux fois ce terme, une explication ?

BOBBY ROODE.Cela signifie ce que cela signifie. Ce business, ce n'est pas celui de Brock Lesnar. Durant de longues années, il s'est éloigné de la lutte. Il l'a quitté par la plus petite porte et il désire désormais y revenir par la grande porte. Cela lui a été rendu possible dans une autre compagnie, cela ne lui sera pas possible dans la compagnie de Bobby Roode. Brock Lesnar est devenu un combattant à l'UFC, Brock Lesnar est devenu un joueur de Footballeur Américain, Brock Lesnar n'est pas un lutteur. Brock Lesnar est une insulte à ce business, mon business. Wrestling don't need Brock Lesnar, Wrestling need Bobby Roode. L'UFC elle-même n'a pas besoin de Brock Lesnar. Dana White n'a pas besoin d'un homme dont les performances sont piètres lorsqu'il n'est pas dopé. Voilà la vérité, une vérité qui ne plaît sans doute pas à Daniel Bryan. Son challenger est un lutteur dopé, incapable d'être un challenger crédible, n'ayant aucune chance face à ce qu'il y a de mieux dans ce business, Bobby Roode.

Toute l'attention est focalisé sur le champion, titre sur l'épaule, alors qu'il reprend.

BOBBY ROODE.Avant son retour du côté de Stamford, Brock Lesnar n'avait plus été associé à la lutte professionnelle depuis 8 ans. 8 ans ! Aujourd'hui, il souhaite récupérer ce qu'il a longtemps abandonné. Mais pendant qu'il abandonnait la lutte professionnelle, Bobby Roode était là et Bobby Roode continuait à faire ce qu'il fait de mieux : lutter. Pendant ses absences, je n'ai pas quitté ce business, et j'en ai pris possession. Brock Lesnar retrouve aujourd'hui un business qui n'est plus le même que celui qu'il a laissé. Aujourd'hui, il retrouve une compagnie qui n'est plus celle qu'il a laissé il y a quelques semaines. Ici, le monde ne tourne pas autour de Brock Lesnar. Il ne décide pas lorsque le jour se lève. Plus rien n'est à propos de Brock Lesnar, tout est à propos de Bobby Roode. Et lui, comme son avocat Paul Heyman, n'auront d'autres choix que de s'y faire. Je ne crains ni Brock Lesnar, ni Paul Heyman. Brock Lesnar doit sa carrière à Paul Heyman, Bobby Roode doit sa carrière à Bobby Roode. Brock Lesnar est un Paul Heyman Guy, moi, je suis un Bobby Roode Guy. Brock Lesnar me promet un voyage à Suplex City, il ne gagnera rien d'autres qu'un voyage vers...



BOBBY ROODE.Glorious City.

Le Champion se lève et quitte le siège sur lequel il était installé. C'est la fin de cette interview, la suite, c'est All About Honor lundi soir ! C'est la fin de l'histoire entre Brock Lesnar et Bobby Roode, à voir si celle-ci sera Glorious.

- GLORIOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Lun 16 Oct - 16:42

PRESS CONFERENCE
CANADA
14, October, 2017
1/2

_______________________________________

Bien que la retransmission se soit arrêtée sur TNT, cette conférence de presse ne s'est pas arrêtée là. Nous avons entamé la seconde partie de celle-ci dans laquelle les protagonistes du combat répondent aux questions des journalistes à quelques jours du combat tant attendu. Même si cela a été difficile de calmer les deux futurs adversaires, la sécurité présente a réussi à calmer la situation. Nous sommes donc désormais sur l'autre partie de la scène, où une grande table est installée. Derrière celle-ci, l'homme qui va répondre aux questions des insiders en premier... l'avocat du champion du monde, Bobby Roode. Les journalistes sont en place, et dans la salle, la foule est également en place. Aucune place de libre. Et inutile de dire que lorsque Paul Heyman a fait son apparition pour s'installer sur le siège, la foule a immédiatement réagit car elle sait que le combat va déjà commencer à se jouer maintenant. Juste à côté, l'homme qui s'occupe de choisir les journalistes annonce que ça commence enfin. Et il donne le signal au premier journaliste qui va prendre la parole.

JOURNALISTE SKY SPORTS.Mr.Heyman, here. Jonathan Mitchell for Sky Sports. Ce lundi vous allez pour la première fois accompagner votre désormais nouveau client pour l'un de ses combats. De manière honnête, est-ce que vous pensez que Bobby Roode est vraiment meilleur que Brock L...



PAUL HEYMAN.Hold on a second. Il fait une pause. My name is Paul Heyman and i'm the advocate for the Emerald World Champion, Bobby Roode. Premièrement, Brock Lesnar n'est certainement pas le sujet de cette conférence. We are here to talk about the Champion. Mais puisque vous semblez vouloir des déclarations choques pour vos papiers, je vais vous donner ce que vous voulez. Laissez moi vous rappeler quelque chose que vous semblez avoir oublié. All About Honor, 11 September, Seattle. Le jour où Bobby Roode a vaincu Brock Lesnar. Non, non, le jour... où Bobby Roode... a terrassé Brock Lesnar. Il ne l'a pas simplement battu. Au centre de ce ring, il a dominé l'homme qui était considéré comme la terreur de la lutte professionnelle depuis des années et des années. Brock... Lesnar. The Beast. L'homme qui a dominé la WWE. John Cena, the Undertaker, Goldberg, Triple H himself. Personne ne pensait que cela était possible de battre cet homme. En réalité, moi-même, je pensais que Brock Lesnar était ce qu'il y avait de plus fort dans ce business. Mais lors de All About Honor, j'ai vu ce que je n'avais jamais vu auparavant. J'ai vu un homme dominer au centre de ce ring, la bête, Brock Lesnar.

Paul Heyman a ce pouvoir de captiver la foule, captiver son auditoire, et chacun est pendu à ses lèvres. De son ton, de sa manière atypique de parler, il reprend.

PAUL HEYMAN.Il ne l'a pas battu par une disqualification provoquée par un élément extérieur, hey Alexa Bliss, non, il l'a dominé au centre de ce ring et je fus le premier témoin de cet événement. J'ai vu ce qu'il y avait de plus glorieux... j'ai vu Bobby Roode. A cet instant, moi, Paul Heyman, j'ai su que cet homme n'était pas the Next Big Thing... j'ai su qu'il était... the thing, the Glorious thing. Et immédiatement, j'ai souhaité amener mon soutien à cet homme. Il m'a prouvé que j'avais tort. Il m'a prouvé que Brock Lesnar n'était qu'un détail pour lui. Il a fait ce que personne n'avait jamais su faire auparavant. C'est pourquoi je suis fier aujourd'hui de m'occuper de la partie administrative de mon client, c'est pourquoi je suis fier d'être associé à cet homme, c'est pourquoi je suis fier d'être l'avocat du meilleur lutteur au monde... oui vous avez bien entendu... Bobby Roode. Next question.

JOURNALISTE ESPN.There. Rick Monihan for ESPN. Monsieur Heyman, vous êtes aujourd'hui l'avocat de Bobby Roode. Naturellement une question nous vient à l'esprit, qu'est-ce qui a fait que vous n'ayez jamais souhaité être l'avocat... d'Alexa Bliss ?

PAUL HEYMAN.Cela est une question intéressante. Et pour être honnête, la raison qui fait que Paul Heyman n'ait jamais été lié à Alexa Bliss... est tout simplement que Alexa Blis n'a jamais impressionné Paul Heyman. Et dieu sait à quel point Paul Heyman a du flair. Je sais voir lorsque quelqu'un est une force de la nature, je sais voir lorsque quelqu'un est ce qu'il y a de mieux dans ce business. Je sais distinguer le bon du mauvais et mieux encore je sais distinguer les vrais stars et les impostures. Et de toute ma carrière, Alexa Bliss est sans doute la plus grande imposture que j'ai vu de mes propres yeux. Je connais ce business mieux que n'importe qui. Et je peux affirmer que Alexa Bliss n'est certainement pas ce qu'il y a de mieux pour l'Emerald. Alexa Bliss est ce qu'il y a de mieux pour la WWE, peut-être, car à vrai dire elle représente parfaitement tout ce qu'il y a de mal dans ce business.

JOURNALISTE ESPN.Et qu'est-ce qu'elle représente, d'après vous ?



PAUL HEYMAN.You have only one question, kid. Mais puisque vous voulez tant savoir ce qu'il y a de mal chez Alexa Bliss, je vais vous le dire. Voyez vous, le président de cette compagnie, Daniel Bryan, souhaite redorer l'image féminine sans avoir conscience que ce sont des filles comme Alexa Bliss qui nuisent à l'image féminine dans la lutte professionnelle. Alexa Bliss est une insulte à la lutte professionnelle pour la simple et bonne raison qu'elle ne connait absolument rien de la lutte professionnelle. Et au fond, comment pourrais-je lui en vouloir ? Cela ne fait que quatre ans à peine qu'elle apprend à combattre ! C'est le Performance Center qui a construit Alexa Bliss. C'est le Performance Center qui lui a appris à monter sur un ring, à descendre d'un ring, à rouler hors du ring. Cette fille n'est pas à blâmer pour son incompétence. Tout ce qu'on lui demandait il y a quelques années c'était simplement d'être efficace en tant que figurante durant l'entrée de Triple H !

Un sourire fier, bien connu chez Paul Heyman, puis il reprend une posture plus tranquille en attendant la question suivante. Les journalistes retranscrivent les paroles de l'avocat de Bobby Roode, ils savent qu'ils ont là des éléments pour écrire des articles et des articles. Paul Heyman a un grand sourire, il sait qu'il va offrir d'autres déclarations fracassantes. Il continue ne laissant pas le chef de presse donner l'autorisation pour une autre question.  

PAUL HEYMAN.Cela était sa mission et elle le faisait sans doute très bien. Cependant, elle a fait l'erreur de s'aventurer là où elle ne devrait pas. Elle a fait l'erreur de vouloir aller à un niveau qui n'est pas le sien. On ne tente pas de nager avec Michael Phelps alors qu'à l'évidence elle découvre seulement ce qu'est une piscine. Il y a peu de temps de cela, elle était annonceuse de ring, vous réalisez ? On ne peut pas passer de figurante durant l'entrée de Triple H à Main Eventer. Au mieux, Alexa peut espérer figurer durant l'entrée de Bobby Roode, mais monter sur le ring avec mon client c'est de la folie. Si je devais lui donner un conseil, Alexa Bliss devrait rester au bac à sable, apprendre à être une lutteuse professionnelle, et ensuite... peut-être qu'elle aura ce qu'il fait pour prétendre fréquenter les mêmes rings que mon client. Mais aujourd'hui, elle n'est définitivement pas prête pour un tel événement. Lorsque mon client faisait ses débuts, Alexa Bliss était encore une pom pom girl. Réalisez-vous cela ? Réalisez vous le delta qui sépare Bobby Roode de Alexa Bliss ? Réalisez vous le delta qui sépare cette pauvre enfant... du running, defending, undisputed, Emerald World Champion... Bobby Roode. Réalisez vous ça ?! C'est de la folie.

Un grand sourire sur le visage, Paul Heyman dirige son regard vers le chef de presse ainsi que sur les autorités présentes, c'est à dire une majeur partie des patrons de la chaîne TNT.

PAUL HEYMAN.I know it, guys. Je sais qu cela ne contribue pas à vendre cette affiche. Je sais que cela ne contribue pas à faire la promotion de ce match, mais ne vous trompez pas, mon client est l'homme qui contribue à 100% à la promotion de ce match. Mon client est l'homme qui justifie toutes les attentes financières et sportives de Maple Leaf. Alexa Bliss ne vient qu'ensuite, elle est là pour faire ce qu'elle fait de mieux, faire de la figuration. Et c'est bien la raison pour laquelle elle n'est en rien un danger pour le règne de mon client, c'est bien la raison pour laquelle elle ne remportera pas le match de ce lundi. L'homme qui le fera, c'est celui que vous attendez, celui que les fans viennent voir. Celui derrière toute une foule sera. L'attraction principale c'est l'homme que vous tous venez voir, vous, les journalistes. L'homme qui définit l'Emerald Wrestling... the Glorious... Bobby Roode.

JOURNALISTE EUROSPORT.Dirk Fischer for Eurosport Deutschland. Vous semblez omettre dans votre analyse que la femme que vous présentez comme une enfant est la même femme qui a rivé les épaules de votre client. Et c'est d'ailleurs la seule personne pouvant se targuer de cet exploit au sein de la compagnie. N'est-ce pas là la..



PAUL HEYMAN.Non, non, et non. Je suis désolé de nuire à vos fiches, jeune homme, mais Alexa Bliss n'a jamais réellement battu Bobby Roode. Tout comme Alexa Bliss n'a jamais réellement vaincu Brock Lesnar. C'est vous qui omettez dans votre analyse le détail le plus important. Des détails sur lesquels Alexa Bliss n'aime pas s'étaler car elle sait que ce sont ces détails qui la séparent du rang de top star. Elle ne veut pas entendre les critiques car elle préfère croire qu'elle est capable de nager avec les meilleurs. Mais à l'évidence, elle se rapproche inexorablement de la noyade. Vous savez, il n'y a qu'une personne qui puisse sauver Alexa Bliss de la noyade ce lundi et hélas pour elle cette personne est du côté adverse. Cette personne, c'est moi, Paul... Heyman.

JOURNALISTE EUROSPORT.Pouvons-nous savoir en quoi vous êtes l'homme qui puisse sauver Alexa Bliss de la "noyade", lors de Maple Leaf ?

PAUL HEYMAN.Car quoique Alexa en dira, elle ne devrait pas me blâmer, non, elle devrait me remercier. Remercier Paul Heyman d'avoir donné un sens à son aventure ici, remercier Paul Heyman pour l'exposition qu'il lui a offert. Oui, oui, Alexa Bliss devrait me remercier. I'm explain. Avant que Alexa Bliss n'affronte Bobby Roode lors de Emerald Wrestling 6, son aventure au sein de l'Emerald n'était enviable à personne. Elle a connu l'échec lors de Emerald Rush. Pendant que mon client remportait le titre qu'il porte aujourd'hui. Elle a remporté des matchs, certes, mais elle n'a jamais attiré l'attention. Elle n'a jamais été une figure emblématique de l'Emerald. Aujourd'hui, Alexa Bliss est un nom populaire au sein de l'Emerald, je le reconnais. Et je le reconnais car la seule personne qui est derrière tout ça, ce n'est pas Alexa Bliss... c'est moi. Sa carrière n'a pas décollée lorsqu'elle a vaincu par disqualification Homicide. Non. Sa carrière n'a pas décollée lorsqu'elle a vaincu pathétiquement Brock Lesnar par disqualification. Non. Sa carrière... a décollé lorsqu'elle a rivé les épaules de Bobby Roode.

Petite pause, très courte, il observe les réactions des journalistes.

PAUL HEYMAN.That's right, she did it. Et comment cela est arrivé ? Car moi, Paul Heyman, je suis intervenu dans ce match pour tenir la jambe de Bobby Roode et permettre à Alexa Bliss de remporter ce match. J'ai moi-même tendu une bouée à Alexa Bliss afin qu'elle nage et qu'elle puisse s'échapper. Je n'ai pas fait ça foncièrement pour aider Alexa Bliss, non, j'ai voulu déconcentrer Bobby Roode avant son affrontement avec Brock Lesnar. Et je m'excuse aujourd'hui envers mon client car cela fut la pire décision de ma vie. Mais pour revenir à mon propos, la finalité de tout ça, c'est que j'ai crée Alexa Bliss. J'ai crée quelque chose en elle. La même chose que j'ai crée chez quelqu'un comme... CM Punk. Et pour elle, comme pour lui, cette chose la mènera à sa perte.

JOURNALISTE FR.Jean Philippe Lustyk, for french TV. Je suis intrigué par votre réponse à mon confrère allemand, pouvons-vous expliquer plus précisément cette chose dont vous parlez ?

PAUL HEYMAN.Je peux vous l'expliquer, oui. Cette victoire a généré chez elle ce que cela n'aurait jamais du générer, la confiance et la folie. Ce soir-là, Alexa Bliss a réellement cru qu'elle avait vaincu Bobby Roode de ses propres mains. Ce soir-là, Alexa Bliss a réellement cru qu'elle était digne de ce titre... et ce soir-là, Alexa Bliss a fait l'erreur de penser que ce titre était sa destinée. Et tout comme je m'excuse envers mon client, je m'excuse également envers Alexa Bliss, car cela l'a mené à sa perte. Cela l'a amené à la situation dans laquelle elle est aujourd'hui. Alexa Bliss devrait me remercier de lui avoir donné l'exposition qui est la sienne, mais au même instant, elle devrait me hair de l'avoir mise dans cette situation dramatique. Les spotlights du monde entier, sur elle, pour la voir échouer et montrer aux yeux du monde qu'elle n'était qu'une escroquerie.



PAUL HEYMAN.Car après Maple Leaf, Alexa Bliss ne sera plus jamais la même. Le monde entier verra Alexa Bliss comme ce qu'elle est réellement, une enfant qui n'est pas assez bonne pour le Main Event. Une enfant qui n'est pas assez bonne pour clôturer des Pay Per View, pour mener une compagnie, pour faire vendre des tickets. Et pire encore, elle va découvrir qu'il n'y a que lorsqu'elles s'amusent entre filles que Alexa peut décemment espérer porter une ceinture autour de ses hanches. J'ai crée Alexa Bliss. Et ce lundi, je serai au première loge, pour voir la destruction de ce que j'ai moi-même crée. Paul Heyman a donné à Alexa Bliss sa plus belle histoire, ce lundi, il lui promet sa plus tristement célèbre histoire. Le jour, où Alexa Bliss, est revenu à la réalité. Le jour, où une pom pom girl, est montée sur le même ring que le meilleur lutteur au monde. Le jour... où Alexa Bliss... a disparu.

Paul Heyman se lève alors, il est l'heure de présenter la personne qui va venir.

PAUL HEYMAN.Now let me introduce the person who is coming. He's at home. He is the man of this company, he is the best wrestler in the world. Reigning, defending, Undisputed, Emerald World Champion... BOBBBBYY... ROOOOOODE !

Pop énorme dans la salle, le peuple canadien accueille son champion. Bobby Roode apparaît et c'est l'histérie dans la salle. C'est sa première apparition publique depuis le 11 Septembre dernier, et on sent qu'il était attendu. Le champion du monde de l'Emerald s'installe sur le siège, il est prêt à répondre aux questions.

- GLORIOUS
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   Lun 16 Oct - 16:43

PRESS CONFERENCE
CANADA
14, October, 2017
2/2

_______________________________________


Paul Heyman se décalage sur un autre siège, il n'est plus sur le siège de la personne qui répond aux questions. En effet, c'est désormais le champion du monde à cette place. La foule scande le nom de son héros local, ce-dernier profite pleinement de cette sensation d'être à la maison, il reçoit des réactions qu'il ne reçoit pas habituellement. S'installant tranquillement, il fait une accolade avec son conseiller Paul Heyman, qui vient de littéralement mettre en miette la pauvre Alexa Bliss. Il est désormais totalement en place, le calme est plus ou moins fait, et les journalistes vont pouvoir poser quelques questions.

JOURNALISTE SKY SPORTS.Here, Jonathan Mitchell for Sky Sports. Monsieur Roode, ce match est sans doute le match qui fait le plus parler dans le sport mondial actuellement, d'après vous, qu'est-ce qui a convaincu Alexa Bliss de venir vous affronter ici au Canada ?



BOBBY ROODE.Ce qui l'a convaincu ? Pensez-vous qu'il est question d'Alexa Bliss ? This match is all about me, this title is all about me... this company is all about me. Il n'a jamais été question de convaincre qui que ce soit d'affronter Bobby Roode, cela serait absurde. Tout le monde veut affronter Bobby Roode. Tout le monde veut affronter l'homme le plus important de l'Emerald. Tout le monde... sauf peut-être en effet la personne qui a le plus à craindre de Bobby Roode, Alexa Bliss. Voyez vous, ces dernières semaines, par contrainte, l'Emerald a été privé de ce qu'elle possédait de plus cher. Son diamant, son... porte drapeau... son champion, Bobby Roode. Et lorsqu'on regarde de plus près tout ce qui s'est déroulé durant ces semaines sans le champion du monde de l'Emerald... on ne peut que comprendre l'affolement de Daniel Bryan afin de faire revenir son champion à tout prix. Emerald Wrestling was like a Wild West.

Entrée en matière convaincante du champion, il ne semble pas là pour faire dans le politiquement correct. Contrairement à certaines conférences, ici, on se rentre dedans.

BOBBY ROODE.Tout le monde voulait prendre place dans le trône. Tout le monde voyait en mon absence une opportunité, une opportunité de briller en l'absence ce celui qui a brisé leurs rêves les uns après les autres. Cele représentait une opportunité, a glorious opporunity. Mais le fait est, qu'en l'absence de Bobby Roode... Emerald Wrestling wasn't Glorious at all. Vous ne pouvez pas demander à Charlotte d'être Bobby Roode. Vous ne pouvez pas demander à deux clowns d'être Bobby Roode. Ces dernières semaines, Daniel Bryan a découvet que personne ne pouvait faire ce que Bobby Roode faisait. Par conséquent, l'important ce n'était pas de savoir qui allait affronter Bobby Roode, l'important était de savoir comment nous allions faire revenir Bobby Roode. Alexa Bliss, MVP, ou n'importe qui d'autre, n'ont été utilisé que comme des pions par Daniel Bryan. Il fallait faire durer la partie d'une manière ou d'une autre en attendant le retour du Roi. Depuis All About Honor, son esprit n'a jamais été concentré sur l'une de ces personnes, pas à un seul instant. Son esprit n'était focalisé que sur une seule personne... Bobby Roode. Pas Alexa Bliss, Bobby Roode.

JOURNALISTE ESPN.Again, Rick Monihan for ESPN. Donc si nous vous écoutons, vous ainsi que votre conseiller, vous êtes l'unique personne légitime dans ce combat ?

BOBBY ROODE.Il n'y a qu'à voir à quel point l'Emerald s'est plié aux exigences du champion du monde. Daniel Bryan est venu jusqu'ici, au Canada, pour négocier avec Bobby Roode. Il n'est pas resté à Seattle pour polémiquer avec Alexa Bliss. Il n'avait pas de temps à perdre. Il a pensé à ce qu'il y avait de plus glorieux pour sa compagnie et immédiatement, il a grimpé dans le premier avion en direction de ce fabuleux pays qu'est le Canada. Je le répète, it's all about Bobby Roode. Je brille par ma présence. Je brille par mes absences. En d'autres termes, Bobby Roode fait la pluie et le beau temps dans le paysage de l'Emerald. Alexa Bliss pense avoir eu le choix en m'affrontant, en réalité, elle n'a fait que suivre les directives qui étaient bonnes pour le business de l'Emerald. Et ce qui est bon pour le business de l'Emerald n'est pas ce qu'il y a de bon pour le business d'Alexa Bliss.



BOBBY ROODE.Ce qu'il y a de bon pour le business de l'Emerald c'est de ne pas avoir Alexa Bliss. Daniel Bryan sait de quoi il a besoin et Daniel Bryan sait de quoi il n'a pas besoin. Il a besoin de Bobby Roode, il a besoin d'un champion fort, il n'a pas besoin d'une pom pom girl qui essaye de briller à travers la lutte professionnelle. Lorsqu'on prend du recul, ce match est le match des opposés. D'un côté il y a un champion, de l'autre côté il y a tout son contraire. D'un côté il y a une pauvre fille à la recherche d'attention, de l'autre il y a l'homme que l'attention recherche. Il y a un homme pour lequel on fait tout afin qu'il soit l'homme de l'Emerald. Et il y a une fille dont on fait tout pour qu'elle reste le plus longtemps éloigné du sommet de la montagne. Et ce n'est pas un hasard, cela signifierait la fin de l'Emerald si celle-ci devait se définir à travers Alexa Bliss. D'un côté il y a Bobby Roode, l'homme qui va conserver son titre... de l'autre côté il y a Alexa Bliss, la fille qui ferait mieux de retourner au Performance Center.

Alors que les journalistes lèvent la main, un homme, reçoit la parole. Plus exactement il la prend. En effet, Paul Heyman, juste à côté de Bobby Roode lève la main. Les deux semblent avoir un rire complice et le conseiller du champion reçoit la parole.  

PAUL HEYMAN.Paul Heyman, for Glorious TV. Monsieur Roode, est-ce que vous réalisez à quel point vous êtes une légende ici au sein de l'Emerald ? Tout comme ici, dans votre propre pays ? Grosse pop. Votre ascension a été fulgurante et vous êtes aujourd'hui indéniablement le plus grand talent que cette compagnie possède. Tout l'inverse de votre adversaire de lundi, par ailleurs. Est-ce que vous réalisez tout ça ?

Un grand sourire sur le visage de Paul Heyman. Bobby Roode, lui, prend une attitude assez sérieuse en apparence pour répondre à la question posée.

BOBBY ROODE.Vous avez raison. J'ai amené l'Emerald au sommet. J'ai amené l'Emerald au niveau supérieur. J'ai amené l'Emerald ici, au Canada. Vous devriez écouter les propos de mon conseiller précédemment et vous saurez également que je suis l'homme qui amène Alexa Bliss dans son sillage. Partager le même spotlight que Bobby Roode a changé sa vie. J'ai donné du crédit à sa carrière, car aujourd'hui, l'homme que tout le monde souhaite battre c'est moi. Qu'est-ce que Alexa Bliss clame haut et fort depuis qu'elle a battu Bobby Roode ?... C'est exactement ça, elle ne fait que rappeler qu'elle a vaincu Bobby Roode. Elle est semblable à une personne ayant un jour fait un exploit, elle tente d'en tirer profit le plus possible. Qui sait, peut-être que Alexa écrira un livre sur le jour où elle a rivé les épaules de Bobby Roode. Peut-être écrira t-elle un livre pour raconter à quel point monter sur le même ring que Bobby Roode a changé sa vie. Pour preuve, il n'y a qu'à voir là où elle est aujourd'hui. Un title shot, les spotlights, les conférences de presse, toutes ces choses qu'elles découvrent grâce à moi. J'offre un aperçu à Alexa Bliss de ce que représente la vie d'un champion. De ce qui nous entoure lorsque nous sommes la personne sur laquelle tous les regards sont rivés. Par l'intermédiaire de Bobby Roode, Alexa Bliss découvre ce qu'elle n'a jamais connu avant. La gloire.

JOURNALISTE EUROSPORT.Dirk Fischer for Eurosport Deutschland. Il ne faut tout de même pas oublier que Alexa Bliss a été une grande championne auparavant. Elle a remporté plusieurs titres dans une autre compagnie assez célèbre, cela ne vous inquiète pas plus que ça ?



BOBBY ROODE.On ne s'est jamais intéressé à la division féminine lorsque Alexa Bliss en était sa championne. Il n'y a jamais eu de promotion à ses combats comparable à celle dont elle profite aujourd'hui. Alexa Bliss a déjà été championne. Mais jamais, jamais elle n'a senti ce parfum. Ce parfum des grands soirs, des grands événements, des Main Event. Alexa Bliss serait sans doute folle de croire qu'elle peut remporter ce titre. Et ce que je pense, c'est qu'elle n'a aucune chance de river à nouveau les épaules de Bobby Roode. Elle sait que la foudre ne frappe jamais au même endroit. Elle sait que ce qui a été son atout ce soir là est aujourd'hui son ennemi. Mais elle veut y croire. Elle veut y croire car elle ne veut pas abandonner cette lumière. Elle ne veut pas se résoudre à réaliser que cette galaxie est trop grande pour elle, non, de ses yeux d'enfants elle désire continuer à vivre cette vie de championne. Cette vie que je lui ai moi-même permis de vivre. Mais ce que Bobby Roode lui a donné, Bobby Roode va lui reprendre. Emerald Wrestling va redevenir Emerald Wrestling. Et Alexa Bliss va redevenir Alexa Bliss, hélas. Elle va redevenir ce qu'elle était avant l'exploit de sa vie. Elle va redevenir ce qu'elle était avant que Bobby Roode ne s'absente de l'Emerald. Elle va redevenir cette fille qui n'a jamais su attirer l'attention.

JOURNALISTE EUROSPORT.Pensez-vous que Alexa Bliss craint l'affrontement avec vous ?

BOBBY ROODE.Comment pourrait t-elle ne pas le craindre ? Elle sait à quel point ses heures sont comptées. Elle sait qu'il n'y a désormais plus beaucoup de temps avant que l'arnaque soit exposée au grand jour. Elle sait qu'il n'y a plus beaucoup de temps... avant que son rêve ne prenne fin. C'est la raison pour laquelle elle souhaitait que ce combat n'ait pas lieu. C'est la raison pour laquelle elle ne souhaitait pas revoir Bobby Roode sur sa route, car elle sait que cette fois-ci, le miracle ne va pas se produire. Elle sait que ses rêves d'être la figure de l'Emerald, ses rêves d'être championne, vont s'anéantir. L'absence de Bobby Roode a été une aubaine pour Alexa. Lorsque l'Emerald était démuni, orpheline de son meilleur talent, elle savait que l'endroit devenait à sa taille. Et il n'y a qu'à voir les noms sur les affiches pour comprendre à quel point ces quatre dernières semaines ont été une profonde crise pour l'Emerald. Il n'y a qu'à penser un seul instant au fait que Alexa puisse être la championne du monde pour que Daniel Bryan s'active afin de ne pas laisser ce séisme arriver.

JOURNALISTE FR.Jean Philippe Lustyk, for french TV. Comment jugez-vous le rôle de Daniel Bryan dans son combat ? On lui a prêté des intentions de favoritisme dans votre sens, puis dans un autre ?

BOBBY ROODE.Daniel Bryan ne m'aime pas. Je sais qu'il négocie à contre coeur mais le fait est... qu'il négocie. Car aujourd'hui, Daniel Bryan est face à une impasse. Soit, il se plie aux exigences de l'homme qui lui permet de faire vivre son rêve... soit, son rêve s'effondre petit à petit. Alexa Bliss et Daniel Bryan sont en réalité dans la même situation. Ils ne veulent voir leur rêve s'effondrer. Mais malheureusement pour Alexa, pour que le rêve de Daniel Bryan continue le sien doit s'arrêter. Daniel Bryan sait à quel point Bobby Roode est son plus grand atout. Je suis celui qui a lancé sa compagnie, qui lui a offert sa renomée. Je suis celui qui a amené l'Emerald sur TNT. Et Daniel le sait bien. Il sait à quel point sa compagnie battait de l'aile en l'absence de Bobby Roode. Daniel Bryan ne vient pas au Canada par gaieté de coeur. Daniel Bryan n'accepte pas les exigences de Bobby Roode par gaiete de coeur. Il les accepte par contrainte. Car il sait que le château de carte qu'il construit, depuis des mois, ne tient qu'à une seule et unique personne. Et c'est son Emerald World Champion, Bobby Roode. Voilà pourquoi Alexa Bliss n'a aucune chance de me battre, voilà pourquoi Alexa Bliss ne sera qu'un détail de l'histoire, car elle est au milieu d'un business trop grand pour elle. Thank you.

Le champion se lève, semblant mettre lui-même un terme à cette conférence. Il a dit ce qu'il avait à dire et cela semble tout ce qu'il était venu chercher. Les journalistes ne poseront pas d'autres questions, Bobby Roode installe son titre sur son épaule et quitte l'arène accompagné de son conseiller Paul Heyman. Désormais la prochaine partie du combat, c'est celle qui va se dérouler sur le ring. Désormais l'heure n'est plus à la parole mais à l'action. L'heure est au grand événement de l'Emerald, Maple Leaf !

- GLORIOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: bobby roode.   

Revenir en haut Aller en bas
 
bobby roode.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bobby Roode / JBL Vs. Punk / Lesnar. SD.
» The F-U Factor [Roode + un peu D.E.]
» L'Histoire s'intensifie. [ Sting / Golberg / Lesnar ] PPV P1
» CM Punk VS Bobby Roode : Main Event d'exception
» Bobby Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: All speech-
Sauter vers: