.

.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 charlotte flair speech. (heel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:31

speech charlotte flair.


Dernière édition par Marie Stuart le Mar 27 Juin - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:32

Le climat a beau être désertique, aride et chaud, ici à Phoenix en Arizona, cela n'empêchera certainement pas les fans de l'ECW de se rendre encore une fois en nombre au prochain Monday Night WAR organisé par la jeune fédération de Maryse Ouellet. C'est d'ailleurs avec cette dernière que l'on commence les festivités puisque la québécoise se trouve au centre du ring.

Maryse Ouellet - M'dames et m'ssieurs, une fois n'est pas coutume je n'vais pâs vous faire languir plus longtemps même si j'sais que vous adorez vous lécher les babines. J'vais directement âller droit au but, alors attachez donc vos tuques avec d'la broche et laissez-moi présentement vous présenter nul autre que 16-times world champion, le nature boy, Ric Flair !

La musique de Ric Flair se met en route, wooooooooooooo. La légende de la lutte arrive sous les écrans géants, micro en main, sans perdre de temps.

Ric Flair - Woooooooooooooo !

Les spectateurs présents dans la salle ne perdent pas de temps pour lui répondre en cœur, lorsque qu'un chant "one more match" démarre du fond de la salle.

Ric Flair - Oh, come on, give me a break. Je vous remercie pour ce chaleureux acceuil mais ce n'est certainement pas pour un dernier match que je suis ici ce soir. Néanmoins, la raison de ma présence est certainement plus délicieuse pour le wrestling business puisque j'ai comme l'impression qu'on va avoir un contract signing ce soir, wooooooooo ! Ladies, gentlemans, boys, girls, grandfathers, grandmothers, stepmothers, neighborhood, please let me introduce to you your brand new amazone... My beautiful daughter and multiple women's champion of the wrestling world, Charlotte - woooooooooo !



C'est désormais au tour de la musique de Charlotte Flair d'être jouée dans l'arène. Les ardeurs de la foule se sont clairement refroidies, les huées remplacent la fougue qu'il y avait quelques secondes auparavant. Charlotte avance sans sourciller vers le ring, indifférente de ce qu'il se passe autour d'elle.



Les Flair, père et fille, montent dans le ring pour y rejoindre Maryse.

Ric Flair - First of all, je tiens à remercier et à souligner toute la clairvoyance que Maryse a pu avoir en nous invitant ici ce soir et pour les rares ici qui ne me connaissent pas... I'm Ric Flair. The stylin', profilin', limousine riding, jet flying, kiss-stealing, wheelin' n' dealin' son of a gun !

Woooooooo !

Ric Flair - And this, right here, this is my...

Charlotte Flair - I've got this, dad'.



Charlotte Flair - Vous pouvez tout simplement vous préparer à rentrer dans une nouvelle ère, ici à l'Extreme Championship Wrestling, parce que la division féminine va encore monter d'un cran. That's right, I'm taking ECW to the next level !

Ric Flair - Woooooooooooooo !

Charlotte Flair - And I'm ready to go... Extreme !

Ric Flair - Woooooooooooooo !

Charlotte Flair - Oh, je sais très bien ce que tout le monde est déjà en train de se dire... Another daddy's little girl. Encore une fille-à-papa, encore la fille-à-papa, qui vient profiter de son statut privilégié pour récupérer tout le spotlight de la division féminine de l'ECW. Guess what ? Vous avez foutrement raison. Vous avez parfaitement raison parce que moi, Charlotte Flair, second generation superstar, je n'ai pas besoin de me faire chier à faire la queue. Je prends exactement ce qui m'appartient, what's belong to me, what's belong to the queen, the queen of queens.



Charlotte Flair - And what's belong to me, c'est sans contexte le premier spot de la division féminine de l'ECW puisque je suis tout simplement la meilleure chose qui pouvait arriver à cette division en devenir. Primo, j'ai le nom. That's right, if you're gonna do it, do it with Flair. Woooooo ! Secundo, j'ai la renomée. Mon palmarès parle de lui-même et ferait jalouser n'importe quelle autre pseudo lutteuse présente dans les coulisses. Tertio, d'un point beaucoup plus scientifique, c'est tout simplement génétique et personne ne pourra me l'enlever. Le sang royal de la lutte coule dans mes veines, c'est dans mon ADN et ça tombe plutôt à pic parce que je suis ici pour être... The DNA of ECW.



Charlotte Flair - De plus, la preuve en est que j'ai appris que je suis actuellement programmée dans la carte de ce soir alors que je n'ai pas encore paraphé mon contrat ici. C'est pour dire à quel point l'ECW a besoin de moi, à quel point l'ECW a besoin de mes compétences athlétiques, beauty and powerful, et surtout à quel point l'ECW manque de compétitivité dans cette division dans laquelle je suis devenu en quelques années la reine et la première référence en ce qui concerne la lutte féminine. Que ce soit bien clair entre vous et moi, je n'ai pas besoin de l'ECW pour démontrer à quel point ma grandeur dépasse tout entendement mais l'ECW a besoin de moi pour se placer dans le top-game du wrestling business et c'est exactement pourquoi l'ECW est prête à mettre la main au porte-feuille pour s'offrir mes services... And if you don't like it, learn to love it !

Ric Flair - Woooooooooooooo !

Charlotte Flair - Woooooooooooooo !



Charlotte Flair - Et que demander de plus que d'avoir non pas une mais deux adversaires le même soir avec ce premier match par équipe. Guess what ? Melina et Charlotte Flair versus Nikki Bella et... Kelly Kelly ?

Ric Flair - Who ?

Charlotte Flair - Kelly Kelly, really ? What is wrong with you, Maryse ? Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez toi, Maryse ? Mais à vrai dire, je suis tout de même contente de pouvoir me confronter à quelqu'un de nouveau. C'est vrai, un adversaire qui remet les pieds dans le ring après cinq ans d'absence s'avère être parfait pour me servir en guise de décrassage après les vacances que je viens de passer et éliminer les calories, un bon petit échauffement en perspective. Thank yor for the warm-up ! Kelly Kelly, apprécie chaque seconde où tu auras l'honneur de te faire démanteler par mes soins parce que tu n'auras pas l'immense privilège de partager le ring avec moi à plusieurs reprises tant un monde nous sépare. Tu seras humiliée, je préfère te prévenir mais ce ne sera que bénéfique pour la suite de ta carrière. Tu apprendras de tes erreurs, et tu comprendras à quel point le monde de la mode et les podiums te manque. Je vais essayer de ne pas te fissurer le nez en deux, tu risques d'en avoir encore besoin quand tu devras refaire des photos pour subvenir à tes besoins... Si tu ne veux pas de nouveau écarter les cuisses ou te dénuder en public pour mettre un peu de beurre dans tes épinards. Le seul Kelly little "exposé" que nous verrons ce soir, c'est quand moi, Charlotte Flair, exposera au monde des professionnels de la lutte à quel point tu as été une fraude pour ce business et surtout exposer à la face du monde à quel point tu as été un frein au développement de la lutte féminine toutes ces années.



Charlotte Flair - Kelly Kelly, puisque l'on doit dire Kelly deux fois, ou au carré comme la démonstration que je compte bien te donner, laisse-moi simplifier pour toi les mathématiques. Tu aimes doubler les choses apparemment. En ce qui me concerne j'aime les multiplier, et comme tout bon multipliable en arithmétique, cette fois-ci il n'y aura pas d'inconnue, ça se finira en 8 and with the figure-eight, I will make you tap !

Ric Flair - Woooooooooooooo !

Charlotte Flair - Mais en ce qui concerne Nikki Bella, il va d'abord falloir que je vérifie quelque chose dans le contrat que je suis sur le point de signer au sein de l'ECW ma très chère Maryse parce que je compte bien m'assurer qu'il n'y aura aucune plainte possible, aucune sanction et surtout aucune poursuite une fois que Nikki Bella aura une nouvelle fois la nuque brisée parce que je ne suis pas ici pour y aller dans la demi-mesure avec mes adversaires. Alors laisse-moi lire les petits caractères...

Maryse donne alors le contrat à Charlotte Flair qu'elle s'empresse aussitôt d'inspecter.



Charlotte Flair - Que personne ne s'y méprenne, je ne porterai pas de gants de velours pour terrasser mes adversaires. Neckbreaker après neckbreaker, je continuerai encore et encore jusqu'à ce que j'entendre ce petit "crack" en elle qui la laissera sur la touche pour toujours. Merci beaucoup Nikki pour ta collaboration au sein de la lutte féminine mais tout comme ta partenaire ce soir, tu es largement dépassée par les événements et encore plus par les événements à suivre. Je n'ai pas de temps à perdre à m'occuper de la jalousie continuelle et excessive de Nikki Bella, je laisse ce soin à la directrice des ressources humaines et aux psychologues. Nikki Bella a toujours été envieuse d'autrui, même de sa propre sœur puisque Nikki Bella ne peut pas avoir la vie de famille qu'elle rêve, les enfants qu'elle désire, le mariage non-télévisuel qu'elle veut vivre tout comme elle peut faire preuve de jalousie devant tout le talent que j'apporte dans ce ring. Tu seras toujours reconnue et souvenue comme un banal arrière-plan dans le big picture de la lutte. Tu ne seras à tout jamais qu'une ombre. Tu es dans l'ombre de ta sœur, tu es dans l'ombre de ton fiancé, tu seras même dans l'ombre de ta partenaire puisque les fans ne veulent que la voir elle tout comme sportivement tu seras toujours dans mon ombre. Contrairement à toi, je ne peux pas faiblir, je ne peux pas me blesser, mon corps ne me lâchera jamais, parce que je suis a genetically superior athlete !

Ric Flair - Woooooooooooooo !



Charlotte Flair - Elle ne cesse de répéter encore et encore qu'elle rêve de revenir à son meilleur niveau afin de connaître une gloire oubliée, mais le fait qu'elle n'a jamais eu le niveau dans lequel j'évolue au quotidien. Les temps ont changés, le takeover des femmes de force et de talent a eu lieu pendant son absence alors ne laissons aucun doute ce soir dans le ring. Leave no doubt. Et surtout no more excuses, drama queen.

Ric Flair - Get it, girl !

Charlotte Flair - Juste une dernière chose, ladies. En ce qui te concerne, Melina Perez. N'essaie pas d'en faire plus que tes simples capacités ne te le permettent, laisse donc faire les pros ce soir dans ce ring et surtout n'essaie pas de te mettre en travers de mon chemin. J'ai un combat à remporter ce soir, alors laisse-toi guider et essaie de ne pas tout foutre en l'air, are we clear ?



Charlotte Flair - J'espère sincèrement que c'est la dernière fois que je dois me coltiner une partenaire parce que je ne suis pas ici pour faire amie-amie avec les has-been de la division féminine. Je vais prendre cette première marche vers la gloire ultime avec dignité mais n'oublie pas Maryse que je suis the woman in the high castle, this is my kingdom.

Charlotte Flair finit enfin par prendre le stylo pour signer son contrat au sein de l'Extreme Championship Wrestling. Les choses sont maintenant officielles, Charlotte Flair rejoint les rangs de l'ECW.



Charlotte Flair - If you want to be the woman, you have to beat the woman. Welcome to Queen City, bitches !

Ric Flair - The Flair of E-C-Double-Woooooooooooooo !

Charlotte Flair remet le contrat à Maryse Ouellet avant de lui serrer la main. Ric Flair en profite pour faire un baise-main à Maryse avant d'écarter les cordes pour permettre à sa fille de quitter le ring, direction les coulisses pour se mettre en tenue pour son premier match ce soir. Pub'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:34

Continuing the legacy...

Nous sommes toujours à Phoenix dans l'Arizona, le show vient de commencer et le premier match de la soirée vient de se terminer par une victoire de Charlotte Flair et Melina sur Kelly Kelly et Nikki Bella. C'est donc une première victoire pour la première apparition au sein de l'Extreme Championship Wrestling de la part de Charlotte. Elle rejoint maintenant les coulisses, accompagnée de son père qui ne perd pas de temps pour la féliciter pour cette grande première.



Ric Flair - I told you, it's all about beauty and power ! Profite-bien de ce moment ma fille, c'est la première victoire d'une longue série que tu viens d'obtenir dans le ring ce soir.

Charlotte Flair - Thank you, dad'.

Ric Flair - Maintenant que tu as obtenue cette première victoire, tout le monde sait que tu es un élément à prendre très au sérieux au sein de cette organisation et les autres lutteuses de cette foutue division n'ont qu'à...

??? - ... Excuse me ?



JoJo - Excusez-moi de vous déranger, Charlotte, Ric Flair. Bonsoir, tout d'abord bienvenue à l'Extreme Championship Wrestling et félicitations Charlotte pour cette victoire, un commentaire concernant celle-ci ?

Charlotte Flair - Sure, I just made a statement.

Ric Flair - That's right, she made a statement to the entire locker-room. Wooooooooooooooooo !

Charlotte Flair - Like I said before, this is my division, this is my kingdom. Je viens de faire dans ce ring exactement tout ce que j'avais dit que je ferai avant même que le match ne commence. Premièrement, Nikki Bella est terminée une bonne fois pour toute. Je me suis fait un malin plaisir de lui déplacer les vertèbres. Deuxièmement, Kelly Kelly a été d'une inefficacité déconcertante. Je lui dois quand même bien le mérite d'avoir tentée sa chance mais comme vous avez pu le constater, elle a été incapable me river les épaules au sol pendant trois secondes et ceci n'est que le préface de ce que mes futures adversaires connaîtront lors des semaines à venir. Dorénavant, les choses sérieuses peuvent commencer.

Ric Flair - This is just the beginning. Charlotte va rapidement prendre le contrôle de cette division et nous sommes prêts à nous projeter à la semaine prochaine.



Ric Flair - That's why we're done talking about Kelly Kelly and Nikki Bella.

JoJo - Je vous comprends bien tous les deux, mais le fait est que Charlotte est de nouveau dans un match contre Kelly Kelly la semaine prochaine... Une réaction, peut-être ?

Charlotte Flair - Are you fucking kidding me ?

Ric Flair - Calm down, Charlotte. Je ne peux que remettre en doute la véracité des propos de JoJo, elle essaie seulement d'obtenir une réaction de notre part pour faire monter la température. Elle nous...

JoJo - With all due respect, je viens d'en avoir la confirmation de la part de Maryse Ouellet.

Charlotte Flair - Who the hell do you think you are ? C'est la deuxième et dernière fois que tu oses nous couper la parole, d'accord ?



JoJo - Toutes mes excuses.

Ric Flair - Don't mess with the dirtiest woman in the game. Woooooooooo !

Charlotte Flair - Kelly Kelly again, no problems. Je dois encore une fois m'opposer à elle la semaine prochaine, so be it ! Je ne vais pas commencer à me plaindre, parce qu'une nouvelle victoire contre Kelly Kelly va solidifier tout ce que je m'efforce à vous dire depuis le premier jour. Après la semaine prochaine, personne ne pourra jamais revenir sur le fait que je suis en tout point supérieure à Kelly Kelly. Deux victoires, en deux semaines, contre la même personne, rien de tel pour ne plus jamais, never ever again, imaginer quelconque comparaison de la part des instances de cette fédération, de la part des fans mais également de la part de Maryse Ouellet. Tout le monde saura une bonne fois pour toute que Charlotte Flair est deux catégories au dessus de cette schizophrène bipolaire gourde de bas-étage qu'on essaie de me refourguer semaine après semaine.

Ric Flair - They clearly want you to put the other womens over.

JoJo - Êtes-vous en train de dire, Ric, que l'Extreme Championship Wrestling utilise sciemment votre fille, Charlotte Flair, afin de donner du galon aux autres lutteuses de la division ?

Ric Flair - Smart girl. Toute personne qui partage le ring avec un membre de la famille Flair en ressort avec une meilleure vision du wrestling business, it's an experience of a lifetime !

Charlotte Flair - Arrêtez, l'Extreme Championship Wrestling veut surtout que je lui inflige une sérieuse commotion cérébrale afin de retrouver la Barbie qu'ils ont tous connu il y a quelques années. Je ne connaissais pas l'ampleur de la tâche qui se présentait devant moi mais il est clair que Kelly Kelly présente de sérieux troubles mentaux. Il ne faut pas avoir fait des études supérieures pour comprendre que la personne avec qui elle converse au quotidien n'est nul autre... Qu'elle-même. Kelly Kelly, deux Kelly, deux personnalités, une blonde, une brune, une réelle entité et un alter ego utopique, une décervelée et son amie imaginaire, une bipolarité qui pourrait pourtant se traiter avec quelques cachets. Je me demande encore comment le staff médical de l'ECW a pu la déclarer apte pour remonter dans le ring. Mais qu'on soit sur la même longueur d'onde, cela ne la rend en rien dangereuse et imprévisible, cela la rend juste tactiquement mauvaise et techniquement inférieure. Dr. Jekyll et Ms. Hyde, ce n'est qu'une histoire, un roman, rien de plus. Et la semaine prochaine, la chute sera la même et la seule et unique, véridique, fin d'histoire sera une victoire orchestrée par la seule à ne pas avoir de soucis psychiques, the genetically superior athlete, me, Charlotte Flair.

Ric Flair - La réalité dépasse toujours la fiction, ce n'est pas un soap opera.



Charlotte Flair - Je pense qu'on en a terminé, over here.

JoJo - ... Charlotte ?

Charlotte Flair - What ?

JoJo - Je me dois de vous poser quelques questions sur vos deux autres adversaires...

Charlotte Flair - ... Jojo, really ?

JoJo - ... Je ne voulais pas vous couper la parole, une fois encore.

Ric Flair - You're the dumbest interviewer in the history of this business, spit it out right here right now. Crache le morceau une bonne fois pour toute.

JoJo - La semaine prochaine, dans le main-event de Monday Night War, ce sera un match par équipe à six contre Kelly Kelly, Billie Kay et Peyton Royce.

Charlotte Flair - Billie Kay et Peyton Royce, le moins que l'on puisse dire c'est qu'on en entend beaucoup parler depuis plusieurs semaines à l'Extreme Championship Wrestling. Laissez-moi commencer par vous dire que je reconnais allègrement le fait que ce sont deux très bonnes lutteuses... Sur la scène australienne du professionnal wrestling. Tout le monde voit ces deux filles comme des sensations, ceux qu'elles sont... Sur la scène australienne du professionnal wrestling. Tout le monde pense qu'elles ont rapidement grimpés les échelons de la lutte pour se forger un nom, ce qui est également vrai... Sur la scène australienne du professionnal wrestling. Elles inspirent méfiance et renouveau, interrogation et vent de fraîcheur, ouais, c'est tout à fait juste... Sur la scène australienne du professionnal wrestling. Guess what ? This is the United States of America.

Ric Flair - Wooooooooooooo !

Charlotte Flair - Billie Kay, Peyton Royce, they did it ! Elles ont réussis à traverser le globe pour tenter leur chance là où la lutte domine en maître sur le monde depuis des décennies, ici aux Etats-Unis d'Amérique. Mais excuse-moi JoJo, on en compare pas la lutte ici et la lutte aux différents coins du globe, il n'y a pas de comparaison possible, il n'y pas de débat, pas de discussion, pas de controverse, pas de polémique. Vous êtes ce que l'Australie a pu faire de mieux, mais ne croyez pas une seule seconde que la compétition est la même, que la concurrence est la même, le challenge est moindre là-bas et il n'y a clairement pas match. Elles viennent d'une lointaine contrée étrangère, et elles picorent dans la main de la reine. This is Queen city, certainly not Aussie Aussie Aussie.

Ric Flair - Oi, oi, oi.



Charlotte Flair - Oi, oi, oi. Ou peut-être plus ouch, ouch, ouch.

JoJo - Ouch, ouch, ouch ?

Charlotte Flair - Le vieil adage dit que l'union fait la force, et c'est exactement ce que Peyton Royce essaie de reproduire ici à l'ECW. Pourquoi s'entacher d'une partenaire lorsque l'on peut faire le boulot soi-même ? Peut-être tout simplement parce que Peyton Royce ne peut pas arriver à ses fins, seule, comme une grande. On va essayer de ne pas trop parler de sa jeune carrière ratée sur le circuit indépendant, ce qui prouverait encore une fois que le circuit nord-américain est quand même quelque chose d'une autre portée que tous les autres marchés de la lutte mondiale exactement comme ce que je disais avant. Le fait est que les grandes amitiés dans le monde de la lutte n'existent pas pour toujours, et il viendra le jour où Peyton Royce ne pourra juste plus supporter le fait de partager le spotlight avec une autre. Elle prend ce qu'il y a à prendre et lorsque l'occasion se présentera, elle tentera de prendre les devants.

JoJo - Vous avez quand même, vous aussi Charlotte, eu quelques fortes amitiés lors de votre...

Charlotte Flair - ... Je sais très bien où est-ce que tu veux en venir. Oui, j'ai utilisé à mes propres fins personnels quelques alliances par-ci et par-là, mais encore une fois dans le seule et unique but de monter encore plus haut dans la hiérarchie de la lutte féminine. Suis-je une manipulatrice ? Bien sûr que oui, et une très bonne manipulatrice même. C'est pourquoi je suis au top de cette division et que mes anciennes alliées ne sont que de vagues pensées dans les mémoires. J'ai hâte de savoir qui de Peyton Royce ou de Billie Kay attaquera la première. On en reparlera dans quelques semaines, histoire que je puisse vous dire "I told you so".

JoJo - En parlant de circuit indépendant, qu'en pensez-vous justement ? Etant donné, surtout, que vous êtes l'une des seules dans ce monde à ne pas y avoir mis les pieds.

Ric Flair - Come on, elle n'en avait pas besoin.

Charlotte Flair - On a le talent, ou pas.

Ric Flair - Wooooooooooooo !

Charlotte Flair - Je reconnais volontiers le fait d'être la fille du Nature Boy, Ric Flair, m'a permis de commencer directement dans le top-game. Mais dans le même temps, tout le monde reconnaîtra que ma naturelle supériorité génétique a démontré dès les premiers instants que j'avais ce petit truc exceptionnel qui me démarque de toutes les autres. Pas besoin de passer par une école de lutte, pas besoin de passer par le circuit indépendant pour me faire un nom, pour être respectée, pour que le public apprenne à me connaître, non, c'est directement dans le ring dès le premier match que l'on se forge une renommée et un palmarès. Actions speak louder than words. C'est toute la différence qu'il peut exister entre moi et Peyton Royce dans le monde de la lutte. Nous ne venons pas du même monde et la gloire, le prestige, la grandeur, la splendeur et le renom sont des choses qui ne sont pas données à toutes. Chacun son truc. Par exemple, facebook, twitter, instagram, snapchat, et consort, ce n'est pas mon truc, contrairement à Peyton. Mon truc, c'est d'aller dans ce ring et faire ce que je fais le mieux, lutter et triompher. On ne compare pas Windows et McIntosh, aka Peyton Royce, if you know what I mean.



Ric Flair - What she means, my daughter is the freakin' Bill Gates of the women wrestling world and Cassie McIntosh is still obsolete. And I'm Ric Flair, the stylin', profilin', limousine riding, jet flying, kiss-stealing, wheelin' n' dealin' son of a gun !

Charlotte Flair - Take it easy with your pacemaker, dad'.

Ric Flair - Wooooooooooooo !

De l'agitation en coulisses fait faire une pause à cette interview puisque plusieurs techniciens passent en courant. JoJo semble être concentrée sur son oreillette pendant que Ric et Charlotte Flair se regardent avec interrogation.

Charlotte Flair - What's going' on ?

JoJo - Je viens juste d'apprendre que Billie Kay vient, à l'instant même, de battre Alexa Bliss et par la même occasion devenir la nouvelle championne féminine de l'Extreme Championship Wrestling. Une réaction, peut-être ?

Charlotte Flair - Cela prouve que la division féminine ici, bien qu'en pleine révolution, reste encore ouverte à toutes pour le moment et que personne ici n'est capable de maintenir un excellent état de forme. C'est très facile de devenir la championne, mais de défendre le championnat est une autre histoire. On ne devient jamais véritablement championne tant qu'on a pas défendu son titre. Cette division a vraiment besoin de moi pour remettre les choses en ordre parce que c'est définitivement le bordel.

Ric Flair - What a mess.

Charlotte Flair - C'est maintenant que les choses sérieuses vont commencer. Billie Kay se présentera la semaine prochaine avec tellement de poids sur les épaules, d'une lourdeur inimaginable, elle va comprendre ce que c'est d'être au centre du regard de tous et de toutes. Elle va devoir évoluer avec une énorme cible dans le dos, que tout le monde voudra toucher au centre. Billie Kay va se décomposer devant tout l'engouement que d'être la championne signifie. Ce n'est pas à la portée de toutes. Aucune constellation, aucun horoscope, aucun astre ne pourra sauver Billie Kay de ce qui l'attends lors des prochaines semaines. Il n'y aura aucun être divin pour la sauver du bourbier dans lequel elle vient de se mettre. Non, il n'y a qu'une reine. Le reste, de simples paysannes qui se boufferaient la gueule pour une simple récolte.



Ric Flair - Même pas une baronne, une duchesse, une marquise ou une comtesse, non, juste des paysannes.

JoJo - Pensez-vous que ce titre remporté changera quelque chose dans la relation qui existe entre Billie Kay et Peyton Royce ?

Charlotte Flair - Je vais vous raconter un petit secret. Billie Kay est la face de la lutte australienne depuis plusieurs années maintenant, c'est un fait. Vous voulez savoir pourquoi aujourd'hui elle a pris Peyton Royce sous son aile ? Peut-être parce qu'elle sait que Peyton Royce peut devenir meilleure que celle-ci. Cela ne vous traverse pas l'esprit ? Faire de ses potentielles ennemies une amie est un bon moyen de masquer cette vérité qui gravite autour d'elle, tout n'est que manipulation de la personne et mind-games. Manipuler pour mieux régner. Comme Clint Eastwood disait... "Je peux dormir sur mes deux oreilles, mon pire ennemi veille sur moi". Il suffit de légèrement gratter cette belle carapace pour se rendre compte de toutes les tensions internes et cachées qu'il existe entre ces deux femmes et c'est ce que je compte bien exposer au grand jour. There is a reason why I am the Pro Wrestling Illustrated number 1 female in the world. Billie Kay peut se montrer antipathique, inamical et ochlophobe, ça ne changera le fait qu'elle devra tôt ou tard accepter sa destinée. Pour être une véritable championne, il faut affronter les meilleures. If you want to be the woman, you have to beat the woman. Guess what ? She's maybe at the moment the women's champ' but right now you're looking at the best in the world.

JoJo - Une dernière réaction sur vos partenaires la semaine prochaine ?

Ric Flair - We don't even know who they are. We don't care, it's all about Charlotte Flair.

JoJo - Paige, Alexa Bliss ?

Charlotte Flair - They better step aside and let the magic happen'. Paige a beaucoup de choses à faire oublier aux fans de lutte alors qu'elle se serve de tout ceci pour être sans-pitié dans le ring la semaine prochaine. Alexa Bliss vient de perdre son titre, son honneur en a pris un coup alors qu'elle se serve de tout ceci pour être sans-pitié dans le ring la semaine prochaine aussi. J'attends d'elles qu'elles soient intraitables dans le ring mais surtout qu'elles... ne foutent pas tout en l'air.

JoJo - Vous semblez...

Charlotte Flair - ... We're done, JoJo. You're useless.

JoJo - On vient de me dire à l'oreillette qu'un brawl vient de commencer dans le ring entre toutes les lutteuses de l'Extreme Championship Wrestling, une réaction ?

Charlotte Flair - I guess I have to show them who's the Queen, then.



Ric Flair - It's catfight time.

Charlotte Flair - Let's go to the ring, dad'.

Ric Flair - Wooooooooooooo !

Charlotte Flair semble donc décider à participer à la bagarre générale qui a en ce moment même lieu dans le ring. Billie Kay est la nouvelle championne de l'ECW, Alexa Bliss possède maintenant une clause de rematch pour le titre, mais Charlotte Flair semble tout de même bien décider de montrer à tout le monde qu'elle est aussi de près ou de loin dans le title picture.


... Woooooooooooooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:35

Continuing the legacy...


Cette semaine, l'Extreme Championship Wrestling réalise une petite tournée de houses show afin de populariser le nouveau concept de la lutte professionnelle. Les caméras du site internet et officiel de l'ECW essaient tout de même de récupérer quelques images et c'est d'ailleurs sur Charlotte Flair qu'ils décident de s'attarder.



Charlotte Flair est en train d'observer le combat que réalise actuellement Paige contre une lutteuse locale du Nebraska. L'équipe de production s'emballe et tente alors l'interview.

??? - ... Charlotte ?

Charlotte Flair - ... You again ?

JoJo - ... Puis-je vous poser quelques questions ?

Charlotte Flair - ...

JoJo - Je ne peux que remarquer que vous êtes en train d'observer Paige qui est votre adversaire lundi soir prochain, une réaction peut-être ?

Charlotte Flair - ...

JoJo - ... Charlotte ?

Ric Flair arrive à son tour dans le champ de la caméra.

Ric Flair - ... Wooooooooooooo !

Charlotte Flair - ... Thank god, dad'. Est-ce que tu peux dire au petit cafard de ne plus m'importuner ?

JoJo - J'essaie juste de faire mon boulot...

Ric Flair - Who the hell do you think you are, JoJo ? Cesse donc d'importuner la reine, qui est aussi la tienne par la même occasion, on décide d'invoquer le cinquième amendement, alors... Get the fuck out of here !

JoJo abandonne, et se retire dans les coulisses de l'arène. Charlotte Flair tourne le regard, soulagée de ne plus être embêter par la presse. Elle reprend alors tranquillement son visionnage.



Ric Flair - Alors, quelles sont les nouvelles ?

Charlotte Flair - Lundi soir prochain, Paige en main event...

Ric Flair - ... Wooooooooooooo !

Charlotte Flair - ... Pour le spot de number one contender.

Ric Flair - ... Wooooooooooooo !

Charlotte Flair - Je dois du coup, dans un premier temps, passer sur Paige pour n'être qu'à une victoire du championnat féminin de l'Extreme Championship Wrestling.

Ric Flair - En même temps, il n'y a que le train qui ne lui est pas passé dessus.

Charlotte Flair - Nous ne jouerons pas cette carte cette fois-ci, dad'.

Ric Flair - Tout de même, pourquoi est-ce que tu t'emmerdes à faire de l'analyse vidéo de ton adversaire ? On sait très bien tous les deux que tu vas exceller, une fois encore.

Charlotte Flair - De la simple curiosité. Je suis curieuse de voir comment elle se débrouille dans un ring après presque une année sur la touche. Tout le monde ne parle que de son arrivée ici, mais personne ne se pose la légitime question de ses capacités à ce jour après tout ce temps passé chez les docteurs, les radiologues et les rééducateurs. Elle ne peut juste pas être au top de sa forme, et c'est quelque chose que je compte bien exploiter lundi prochain. Je compte bien lui montrer à quel point l'intellect est important dans le haut niveau de la lutte. Je vais lui donner une petite leçon tactique, et j'en suis impatiente. On parle ici d'une future opportunité pour le titre féminin, ce mélange d'indifférence et de je-m'en-foutisme dont elle fait constamment preuve n'est que bénéfique pour moi, et c'est pourquoi j'en ferai qu'une bouchée. J'ai hâte de lui en mettre plein la gueule, ce n'est pas juste pour le titre féminin, c'est personnel.



Charlotte Flair - Je vais lui enlever son petit sourire niais, believe that.

Ric Flair - Vous vous tirez dans les pattes depuis des années maintenant, c'est pas nouveau.

Charlotte Flair - Sauf qu'aujourd'hui, on a atteint un nouveau degré de connerie.

Ric Flair - C'est de famille en même temps, chez eux.

Charlotte Flair - La famille, parlons-en.

Ric Flair - Les Flair, les Bevis-Knight.

Charlotte Flair - Encore une qui ne trouve rien de mieux à dire que de me répéter encore et encore que je ne suis que la fille de "papi" Ric Flair. Et bien, newsflash ! On est toutes la fille de quelqu'un, petite idiote, et elle devrait le savoir mieux que quiconque puisque ces parents sont eux aussi dans le monde de la lutte professionnelle. Elle, tout comme moi, a vécu toute sa vie dans ce bain, mais la seule différence entre elle et moi c'est que nos familles respectives et ce qu'elles ont accomplis dans le monde de la lutte ne sont en rien comparable. J'ai de quoi être fière. Je suis juste la fille du 16-times world champion, the Nature Boy, Ric Flair. Woooooooooo. Et, je tiens à le rappeler, la fille de la plus grande légende de ce business, qui contrairement à beaucoup avait encore assez d'essence dans le moteur pour combattre à la soixantaine passée. Come on, qui sont les parents de Paige, dans le fond ?

Ric Flair - Saraya Knight.

Charlotte Flair - Une droguée.

Ric Flair - Ricky Knight.

Charlotte Flair - Un alcoolique.

Ric Flair - Attention, promoteur de la plus grande fédération du cent cinquante-deuxième district d'une petite ville anglaise qui compte quatre fois moins d'habitants qu'Omaha dans le Nebraska. Le curriculum vitae, c'est du lourd.

Charlotte Flair - Si il y a bien une personne qui ne devrait pas mentionner mon père, c'est bien Paige. Alors oui, tout est question d'héritage, et d'une manière ou d'une autre on représente exactement ceux que nos parents sont, à la hauteur de leur renommée et de ce qu'ils ont accomplis au sein de ce monde. Mon père était le plus grand lutteur de tous les temps, je suis déjà la grande lutteuse en activité dans le monde de la lutte. Mon père détient le record de titre mondiaux, tout comme je détiens des records partout où je suis passée. C'est dans le sang, c'est dans l'ADN, c'est génétique. Je représente la grandeur, la noblesse, la dignité et la pointure qui vient de mon nom, qui vient de ma famille. Paige n'est qu'un beau mélange de ses parents, comme beaucoup d'enfants, sauf qu'elle a juste comme modèle... Drugs and alcohol.



Charlotte Flair - Tu parles d'une référence, pour te construire une vie décente.

Ric Flair - She's fucked up.

Charlotte Flair - Surtout que ça me fait juste rire jaune quand on ne fait que de parler de toi, dad'. Paige est juste fiancée à un homme qui a juste quinze ans de plus qu'elle, père de plusieurs enfants. Who's got daddy's issues, huh ? D'autant plus qu'il semble qu'il a les mêmes problèmes de boisson que son paternel. Le schéma se répète, over and over again. Il y clairement quelque chose qui ne tourne pas rond. Il y une insécurité, un manque de confiance, un manque de repère, un manque d'éducation, un manque d'une enfance stable et ordonnée. Clairement, un manque d'amour et de reconnaissance. Elle fait partie des laissées pour compte. Dans tous les cas, très chère Paige, on balaye devant sa porte avant de s'occuper de ce qu'il se passe chez les voisins.

Ric Flair - C'est la dépression qui veut ça.

Charlotte Flair - La dépression, parlons-en aussi. Il est temps que les instances de la lutte professionnelle fasse quelque chose. Elle gagne un match, elle pleure. Elle se fait larguer par un mec, elle pleure. Elle se fait attraper au contrôle antidopage, elle pleure. Ses amies essaient de lui faire entendre raison, elle pleure. Elle boit un verre de trop, elle pleure. On remercie le voyeurisme télévisuel qu'elle nous offre de son plein gré pour savoir à quel point quelque chose ne tourne pas rond là-haut. Cette mélancolie, cet abattement, ce pessimisme, c'est un anéantissement constant. La dépression, le burn-out, c'est quelque chose qui existe vraiment et les grandes pontes du business devraient prendre le taureau par les cordes maintenant et lui envoyer tout un bataillon de psychologues avant que quelque chose de grave n'arrive, parce que ça viendra, tôt ou tard.



Charlotte Flair - Et c'est certainement pas une fois que je lui aurai retirée une possible chance au titre que ça ira mieux.

Ric Flair - Tu vas l'enfoncer plus bas que terre, tu vas lui faire mordre la poussière.

Charlotte Flair - Surtout que je ne suis pas une assistante sociale. Une fois que j'en aurai terminé avec Paige, advienne qui pourra. Ce ne sera plus de mon ressort et j'en aurai clairement absolument rien à foutre.

Ric Flair - Tu auras d'autres chats à fouetter.

Charlotte Flair - N'être qu'à une marche du championnat féminin, quelque chose que Paige ne risque pas de connaître tant que je serai dans le coin. Je vais lui donner une autre raison de pleurer la semaine prochaine, la petite fleur bleue. Je vais lui montrer ce que c'est que d'être une professionnelle. Je vais lui montrer ce que c'est que d'être génétiquement supérieure. Je vais lui montrer ce que ça fait d'être physiquement au top, sans jamais se blesser. Je vais même lui rendre un petit service en lui remettant sa scoliose en place, ou l'aggraver une bonne fois pour toute, dépendra de mon humeur le combat venu. Je vais lui montrer quelle est la différence entre la royauté, et le peuple. Je vais lui expliquer ce que cela implique d'avoir le droit le temps d'un soir de devenir l'équivalent du bouffon du roi, de la bouffonne de la reine en l’occurrence. Tu seras qu'une simple distraction, un divertissement, ma récréation hebdomadaire, un simple passe-temps, un loisir avant que les choses sérieuses ne commencent.

Ric Flair - Beauty, powerful and... One step away to be the ECW champion of the world. Woooooooooo !

Charlotte Flair - Merci de ton soutien, dad'. Paige ne peut pas se venter d'avoir le même soutien, en même temps. Abandonnée par tout le monde, par ses amis, par les fans, par sa famille. Où se trouve sa mère ?

Ric Flair - Dans une chambre d'hôtel, une seringue plantée dans le bras.

Charlotte Flair - Où se trouve son père ?

Ric Flair - Le pilier de comptoir ? Au bistrot, en train de payer des tournées avec l'argent de sa propre fille.

Charlotte Flair - Où se trouve son mec ?

Ric Flair - En train de collectionner des MST aux putes, mais au Mexique... C'est moins cher.



Charlotte Flair - Pauvre fille.

Ric Flair - Achève-la.

Charlotte Flair - J'y compte bien. And I will do it with... Flair.

Ric Flair - ... Wooooooooooooo !

Charlotte Flair esquisse un dernier sourire et repart maintenant de sa loge pendant que Ric Flair regarde une dernière fois l'écran de télévision où se trouve Paige. Ric Flair veut également s'en aller mais l'équipe de production s'emballe de nouveau et tente l'interview.

??? - ... Ric Flair ?

Ric Flair - ... You again ?

JoJo - ... Puis-je vous poser quelques questions ?

Ric Flair - ...

JoJo - Pouvez-vous nous parler de l'état d’esprit de Charlotte actuellement, maintenant qu'elle vient d'apprendre qu'elle combattra pour devenir l'aspirante numéro une au titre féminin ?

Ric Flair - Get ready, woooooooooo ! She will do it better than everybody else alive. You're talking about the Chanel dress wearin', Prada purse wearin', diamond ring wearin', the stylin', profilin', limousine riding, jet flying, dream-stealing, wheelin' n' dealin', Queen wrasslin', greater than Mary mother of Jesus, the Nature girl, Charlotte... Woooooooooo !

JoJo - Est-ce que... ?

Ric Flair - ... Get the fuck out of here ! Wooooooooooooo ! Wooooooooooooo ! Wooooooooooooo ! Wooooooooooooo !

Ric Flair, rouge tomate, s'en va à son tour, laissant JoJo encore une fois sur sa faim. Elle se se tourne d'ailleurs vers l'équipe de production en retirant son oreillette, dégoûtée.

JoJo - ... J'suis pas venue ici pour souffrir, OK ?



... Woooooooooooooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:37

Continuing the legacy...


Nous sommes le lundi 08 mai, il est à peine 09H00 du matin lorsque les caméras de l’Extreme Championship Wrestling arrivent au luxueux hôtel de la chaine hôtelière Four Seasons à Baltimore dans l’état du Maryland. L’équipe de production est sur le qui-vive pour obtenir des images de Charlotte Flair, qui est arrivée la veille au soir, et qui sera encore une fois du programme du show du lundi soir. La salle de sport de l’hôtel a, pour l’occasion, été privatisée afin de laisser Charlotte effectuer son heure d’entraînement en compagnie de son père, le Nature Boy Ric Flair. Il ne faut pas attendre très longtemps pour que la reine des reines arrive dans le lobby du complexe hôtelier. Quelques curieux clients s’arrêtent pour observer le passage de la forte femme du paysage catchesque pendant que Ric Flair, lui, ouvre la route…

Ric Flair - Come on. Pas d’autographes aujourd’hui, pas de photos, encore moins de selfies. Rangez vos perches, ou je sors la mienne.

Personne n’ose relever la grossièreté de cette dernière phrase tant les choses vont vites. Ric Flair et sa fille Charlotte s’enfoncent rapidement derrière une double porte solidement gardée par deux vigiles engagés pour l’occasion. Les caméras de production sont autorisées à les suivre, le silence gagne les lieux une fois les portes fermées derrière eux. Charlotte se met directement au travail pendant que Ric Flair, lui, s’improvise coach mental.



Ric Flair - Comment es-tu arrivée ici aujourd’hui ?

Charlotte Flair - Hard work.

Ric Flair - Comment es-tu devenue number one contender ?

Charlotte Flair - Hard work.

Ric Flair - … Mais encore ?

Charlotte Flair - La semaine dernière, j’ai une fois encore démontrée que j’étais la seule et unique lutteuse au sein de cette fédération capable de tenir la distance. La semaine dernière, je suis venue à bout de Paige. La semaine dernière, je suis devenue l’aspirante numéro une au championnat féminin de l’Extreme Championship Wrestling. La semaine dernière, j’ai rajouté un autre nom à cette liste de lutteuses de tous les horizons, divers et variés, venues se casser les dents en essayant de se faire un nom à mes dépends. La semaine dernière, je suis devenue la valeur sûre de l’ECW. La semaine dernière, toute la communauté internet a reconnu ma grandeur en me plaçant numéro une du power 25 hebdomadaire.

Ric Flair - … Et comment es-tu devenue numéro une du power 25 de l’Extreme Championship Wrestling ?

Charlotte Flair - Hard work, dedication and commitment to excellence.

Ric Flair - Tu es la numéro une du power 25. Tu es la numéro une pour aspirer à un match de championnat. Tu es la numéro une dans le ring, entre les cordes. Tu es la numéro une, quoiqu’il arrive. Quelle première place te manque-t-il ?

Charlotte Flair - C’est la ceinture, le championnat, l’ultime trophée, l’ultime récompense. C’est ce qui va solidifier toutes ces semaines de domination, de révolution. C’est ce qui va assoir une bonne fois pour toute l’étendue de ma gloire, de mon ampleur, de la noblesse que je représente. Mais chaque semaine, un pas est réalisé dans cette direction. Cette semaine ne sera pas différente.



Ric Flair - Pourquoi est-ce que tu n’as pas encore cette ceinture, hein ?

Charlotte Flair - Parce que Billie Kay est une trouillarde finie. C’est une froussarde, c’est une peureuse. La championne actuelle de l’Extreme Championship Wrestling est une lâche. Elle essaie depuis plusieurs semaines maintenant de se cacher, refusant semaine après semaine de défendre son titre, refusant même d’honorer l’image que ce championnat devrait véhiculer. Depuis plusieurs semaines maintenant, on ne parle que de la révolution féminine, de comment les femmes ont pris le pouvoir de l’image au sein de cette compagnie. On parle de moi, bien évidemment, mais on parle aussi de Paige, de Liv Morgan, de Daffney, d’Alexa Bliss, de Mickie James, etcetera. Mais dans la bizarrerie la plus ultime, la seule qui ne revient pas dans les sujets de conversation, c’est celle qui détient par kidnapping le titre féminin, Billie Kay. Remporter le titre, ce n’est pas synonyme de vacances. Elle est en train de foutre en l’air tout le bon sens de notre division.

Ric Flair - Pourquoi ?



Charlotte Flair - Parce que le monde ne tourne certainement pas autour de Billie Kay, contrairement à ce que son ego peut lui raconter lorsqu’elle se regarde dans le miroir. The show must go on. Pendant que Billie Kay fait de la rétention de ceinture, nous continuons d’avancer. Nous avançons tellement vite dans notre division que nous n’avons plus une mais deux aspirantes au titre de championne. Alexa Bliss doit toujours jouir de son match revanche pendant que j’ai été désignée number one contender la semaine passée. Combien de challengeuses au titre doit-on avoir avant que le titre soit effectivement et réellement remis en jeu ? Trois, quatre, plus ? Ça en devient ridicule. Parlons-en, du ridicule. Parlons-en, de cette semaine. Parlons-en, du match de ce soir.

Ric Flair - Un problème de logique, peut-être ?

Charlotte Flair - Bien sûr que ce soir ne fait exception. La logique est une nouvelle fois corrompue, à cause de Billie Kay. Remettons les choses en ordre, un instant. Il y a deux semaines, j’ai rivé les épaules de la championne Billie Kay pendant trois secondes. Oui, un, deux, trois. Victoire nette et sans bavures. Ai-je été désignée automatiquement aspirante numéro une au titre féminin ? Non, je devais encore passer par un autre test et un match officieusement cette fois-ci pour le spot ultime. Alors, la semaine dernière, j’ai rivé les épaules de l’autre prétendante pendant trois secondes. Oui, un, deux, trois, encore. Une autre victoire nette et sans bavures. Ai-je obtenue directement mon match contre Billie Kay pour le titre féminin la semaine suivante ? Non, j’obtiens un match contre Billie Kay dans un match… où le championnat féminin de l’Extreme Championship Wrestling n’est pas remis en jeu. Vous suivez la logique de la grande championne qu’elle pense être, huh ?



Ric Flair - Ce sera un mal pour un bien, c’est comme ça qu’on connaît encore mieux son adversaire, son ennemi, sa rivale.

Charlotte Flair - C’est surtout de cette manière que l’on remarque toute la lâcheté de Billie Kay, le manque de courage qui la caractérise, la bassesse dont elle fait preuve au quotidien, cette triste faiblesse morale et psychologique. Elle a tellement rêvée de ce titre que le tout s’est transformé pour elle en malédiction. "Toute bénédiction qui n’est pas acceptée se transforme en malédiction", disait un célèbre écrivain. Nous en sommes là aujourd’hui, avec celle que l’on est censé appeler notre championne… Non Billie Kay, tu n’es pas notre championne, tu n’es pas ma championne.

Ric Flair - Seule toi est la reine, seule toi sera notre championne, seule toi comprend les tenants et aboutissants de ce que signifie régner en maître sur tout un royaume.

Charlotte Flair - Le sang royal de la lutte professionnelle coule dans mes veines. Je suis marquée par l’ADN de la génétique de la plus grande légende de la lutte. Je suis celle qui a tout compris comme tu avais tout compris, une deuxième génération d’excellence.



Ric Flair - La nature t’a fait don de grandeur, d’être au top de ce business d’entrée de jeu. A toi maintenant de continuer à travailler d’arrache-pied pour rester en haut de cette hiérarchie.

Charlotte Flair - On s’entraîne toute la semaine pour être au top le lundi soir. On ne s’entraîne pas le lundi soir pour être au top le lundi suivant, n’est-ce pas Billie Kay ? Tu seras reconnue mais surtout souvenue comme la championne qui demande un match d’exhibition contre ta prétendante sans mettre ton titre en jeu… Avant de mettre ton championnat en jeu, tu me suis ? Je ne savais pas qu’il fallait s’entraîner contre une ennemie avant de passer aux choses sérieuses. Je ne savais pas qu’il fallait tâter le terrain du bout des doigts avant d’y mettre les pieds. Crois-moi, je ne prends pas cet affrontement pour un simple entraînement. C’est là où tu as fait fausse route, c’est là où tu as loupé la bonne sortie, c’est là où tu as réalisé ta plus grande erreur.

Ric Flair - Se faire prendre à son propre jeu, tu dis ?

Charlotte Flair - Tu penses pouvoir examiner la situation pour la tourner à ton avantage, crois-moi, ce sera tout le contraire. Tu m’as rendue le plus grand des services. Ce soir, je vais t’observer, te travailler, t’examiner, t’analyser, sonder tes moindres faiblesses, étudier tes erreurs dans ce ring, décortiquer ton game-plan jusqu’à le connaître par cœur. Tu pensais te rendre service pour l’inévitable match de championnat que nous aurons, tu viens de signer ton arrêt de mort. Grâce à cette préface, lorsque ton titre sera remis en jeu, je vais t’humilier et tu seras aussi souvenue comme celle qui aura perdu son titre de la plus misérable des manières. Entraîne-toi, ouais, tu ne fais que me rendre la victoire plus facile.



Ric Flair - On lâche rien. Une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, encore et encore.



Charlotte Flair - Welcome to Queen city, bitches.

Ric Flair - Terres de valeurs.

Charlotte Flair - On va sauver ce troupeau de brebis de toute l’hypocrisie qui entoure celle qui est injustement désignée comme la championne de cette division. Elle voulait donner un sens à ce titre, elle l’appauvrit. Elle voulait donner une signification à cette division, elle la ridiculise. Elle s’ajoute à une longue liste de lutteuses qui ont un jour marqué un essai sans pour autant le transformer. C’est monnaie courante de nos jours, mais nous allons maintenant vers de jours meilleurs. Je vais mettre fin à tous ces faux-semblants. Je vais mettre fin à cette stupide mascarade. Je vais mettre fin à cette comédie. Billie Kay n’est pas obscure, Billie Kay n’est pas philosophique, Billie Kay n’est pas illisible. On sait lire entre les lignes, on sait lire entre les paragraphes. En définitive, on admet peut-être qu’elle n’est peut-être pas toute seule dans sa tête mais elle reste avant tout une pauvre petite conne australienne sans charisme, sans talent, sans personnalité, sans individualité, sans caractère et sans sommité qui veut juste vivre son rêve américain comme toutes les autres avant elle.

Ric Flair - Rien de nouveau, rien d’original, rien d’authentique.



Charlotte Flair - On est pas en train de jouer aux échecs, Billie Kay. Ici, on lutte. Ici, on monte sur le ring, on se rend coup pour coup, on se rend droite pour droite, œil pour œil, dent pour dent. Ainsi de suite jusqu’à ce que l’une de nous deux n’en puisse plus. Mais puisque tu tiens absolument à jouer les comparaisons, sache qu’au final, à la fin de la journée, ou à la fin de n’importe quel autre petit jeu dans lequel tu penses te trouver… La dame est toujours au-dessus du fou. Je serai seigneur avec toi, je te laisserai un petit rôle sur la table, t’auras le droit d’être à tout jamais la bouffonne de la reine parce que de toutes mes adversaires au cours de cette épopée, tu es définitivement celle qui me fait le plus rire.

Ric Flair - Reste fidèle à toi-même.

Charlotte Flair - Parles-en à mon adversaire. La plus grande des différences entre nous restera sans doute à tout jamais le respect de l’amour propre. J’ai toujours été fidèle à moi-même, mes valeurs, mon éducation, mon histoire. Je n’ai jamais changé mon fusil d’épaule. On ne peut pas en dire autant de Billie, tantôt mystique ratée, tantôt la niaise "pink lady", tantôt la voleuse de petit-copain. Tantôt l’un, tantôt l’autre, ouais, mais toujours dans le choix d’image le plus consternant qu’il existe. Des personnalités aux antipodes les unes des autres, sans aucune logique, sans aucune cohérence, tout sauf cartésienne. Le peuple voulait ma chute, mais avec une championne comme elle il semble clair que le peuple souhaite que mon fulgurale ascension s’achève dans les plus brefs délais. Tu veux diviser ta carrière en chapitres, tu peux dès maintenant en écrire la conclusion.



Charlotte Flair - Être la championne, ouais c’est glamour, ouais c’est bling-bling, ouais c’est prestigieux, ça rapporte des sous, ça apporte gloire et prospérité. C’est comme ça, aux Etats-Unis d’Amérique, que tu as choisis pourtant pour tenter ta misérable chance. Et si cela ne te convient pas, prend l'avion en classe économique, rentre chez toi, en Nouvelles-Galles du Sud, achète un terrain, pose quelques clôtures, gère ton poulailler d’émeus et ne fait plus jamais perdre son temps à…

Ric Flair - the Queen livin', Chanel dress wearin', Prada purse wearin', diamond ring wearin', future women’s belt wearin', the stylin', profilin', limousine riding, jet flying, dream-stealing, wheelin' n' dealin', Queen wrasslin', greater than aussie’s Nicole Kidman or the Minogue sisters', the Nature girl, Charlotte... Woooooooooo !

Charlotte Flair - You can say what you want but it won't change a damn thing. I’m coming for your belt. Believe that.

Charlotte Flair en a terminé avec son entraînement matinal. Ric Flair lui donne une serviette, pendant que celle-ci reprend son souffle. Sans perdre de temps, père et fille se redirigent vers le lobby de l’hôtel où les curieux sont maintenant en plus grand nombre maintenant que le mot a été passé sur les réseaux sociaux. Charlotte Flair ne s’arrête toujours pas, sous aucun prétexte. L’esprit est déjà dans le combat qu’elle devra effectuer ce soir.



Il est désormais 10H00 du matin, plus que quelques heures maintenant avant le match au sommet entre Charlotte Flair et la championne de l’Extreme Championship Wrestling Billie Kay. L’équipe de production, elle, n’est pas autorisée à aller plus loin dans l’intimité de la lutteuse. Il ne reste plus qu’à prendre son mal en patience.



... Woooooooooooooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:39

Continuing the legacy...


Pendant ce temps-là, dans un monde parallèle...
Cet univers possédant ses propres dimensions d'espace et de temps est dépendant de notre volonté. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement voulue, délibérée et intentionnelle.




Sur la place du village, on s'active. Les habitants de la contrée du Michigan sont venus en masse, tout le monde veut assister à la passation de pouvoir, tout le monde veut voir la reine Charlotte reprendre ce qui lui appartenait déjà d'une main de fer. Pour rien au monde, personne n'en louperait une miette. Au centre de la cour, une estrade, afin de permettre à la reine de réaliser son allocution royale. Les pont-levis sont ouverts, tout le monde peut venir assister à cette nouvelle ère. Les remparts sont solidement protégés, le corps de garde en tête. Les derniers récalcitrants ont tout de même le droit de profiter de la chapelle, pour une dernière prière avant cette nouvelle monarchie absolue. Les dernières sangsues sont jetées dans la douve, les derniers rebelles aux cochons. Sur la scène, les nains font le spectacle pour faire patienter la curieuse population venue en nombre. Puis, le silence, le calme, le mutisme dans l'assemblée. Ric Flair, le doyen, vient d'arriver sur scène, et tout le monde veut boire ses propos, ce peuple rempli d'espoir et de renouveau.

Ric Flair - Mes amis, soulevez-vous. Vous l'avez attendue, vous l'avez espéré, vous l'avez souhaité, vous l'avez très certainement rêvé, loin de vos habituels cauchemars quotidien. L'épopée fut longue, éreintante, mais elle touche à sa fin aujourd'hui. Chérissez, adulez, reconnaissez, acceptez et faîtes un triomphe à votre reine.

Peuple - Vive la reine.

En toute modestie, Charlotte rejoint tranquillement son père sur scène. Peu de réactions dans le fond, tout le monde veut juste regarder, apprécier le changement, tous connaissent la chance qu'ils ont sous un doux parfum de curiosité, de fraîcheur, mais surtout d'admiration. Ses idées ont été acceptées, ses paroles ont été bues, cette restructuration donne des étoiles plein les yeux aux plus démunis.

Charlotte Flair - Bow down to the queen.

Peuple - All hail the queen.

Charlotte Flair - Que la route fut longue, n'est-ce pas ? Parfois parsemée d’embûches, quelques obstacles, mais nous n'avons jamais rien lâchés jusqu'à ce jour et aujourd'hui je me tiens fièrement devant vous, comme la reine que je suis, comme la reine que vous avez eu envie d'avoir depuis le premier jour. Il y a eu beaucoup de hauts, quelques stagnations, mais jamais de bas. Nous avons continuellement avancés et pris le pas sur nos différents adversaires et c'est pourquoi nous sommes maintenant aussi rapidement ici dans la contrée du Michigan afin de légitimer mon royaume, notre royaume, votre royaume.

Peuple - Longue vie à la reine.

Charlotte Flair - Le plus dur a été réalisé, c'est vrai, mais ce n'est pas encore terminé. C'est pourquoi aujourd'hui je me tiens devant vous parce que nous avons encore deux affaires en cours que nous devons traités dans les délais les plus brefs.

Peuple - Mort aux insurgées.

Ric Flair - Silence.

L'audience se calme en un instant. Tout le monde observe, dans l'attente, avec un regard interrogateur. Charlotte a su capter la foule, curieuse de nature.



Le peuple sait bien que tout ne peut rentrer dans l'ordre en l'espace de quelques jours, même si la révolution fut rapide, le temps d'un mois. C'est pourquoi le peuple respecte sa reine, et la remercie du renouveau qu'elle apporte.

Charlotte Flair - Dans un premier temps, bien que nous soyons de nouveau au top de la hiérarchie, nous devons nous occuper du cas Alexa Bliss et statuer de ce que nous allons lui réserver comme punition.

Peuple - Donnez-la aux cabots, la salope.

Ric Flair - Silence.

Peuple - Qu'elle serve d'esclave sexuelle, pour nos soldats.

Ric Flair - Silence, bordel !

Charlotte Flair - Un peu de tenue mes amis, un peu de courtoisie. Si il y a bien quelque chose que vous devez comprendre en ce qui concerne Alexa Bliss, c'est que ce n'est pas de sa faute, ce n'est vraiment pas de sa faute. Pourquoi est-ce que je serai fâchée contre elle, après tout ? Je ne vais pas lui en vouloir pour le bien qu'elle a essayée d'apporter au royaume pendant mon absence. Je ne vais pas lui en vouloir d'avoir provisoirement tenue les reines de ce château le temps que j'arrive, le temps que je m'en vienne. Je vous ai déjà dit que j'avais le pouvoir de vie ou de mort sur le champ de bataille et Alexa Bliss n'est pas ma principale priorité. Je ne vais pas reprocher à quelqu'un de vouloir prendre les devants si mon armée n'est pas encore arrivée. Les absents ont toujours torts. Je vais lui accorder et la gratifier d'une dernière chance, une toute dernière chance néanmoins avant de sévir parce que même si je ne suis pas dans une colère monstre après elle, elle doit tout de même être sévèrement punie. Ce qui est punissable aux yeux de votre véritable reine ce n'est pas le fait d'avoir été provisoirement en charge, c'est plutôt le fait qu'elle ait tout simplement échouée à tenir le fort pendant mon absence. Tu devais me garder la place au chaud, pas la céder pitoyablement. C'est celui-là son tort, il est là le préjudice, pas ailleurs.

Ric Flair - Il est clairement impardonnable d'avoir laissée les clefs du royaume à... Billie Kay, what the fuck ?

Peuple - Delete, delete, delete.

Ric Flair - Silence.

Charlotte Flair - Je ne peux pas non plus être en colère contre elle parce que la vérité est qu'Alexa Bliss est tout simplement folle de moi. Je ne vais pas lui en vouloir d'être complètement folle de ce que je suis et de ce que je représente, mais aussi de mes capacités à tenir une bataille et de mes capacités à remporter le plus vaillamment possible ces duels. Elle ne vous l'avouera certainement pas d'elle-même parce qu'elle a beaucoup plus d'honneur et de fierté que Billie Kay mais pour elle je suis tout simplement son idole, sa déesse, sa divinité. Pour elle, et elle a tout compris, je suis sa reine. Je suis aussi son modèle, la femme de pouvoir et de grandeur qu'elle a toujours voulue être, je suis le genre de personne que chaque petite fille regarde en se disant du fond du cœur "un jour ouais, je serai comme elle, je serai comme Charlotte". Je sais bien Alexa que tu es cachée dans cette foule, quelque part, que tu m'écoutes, mais que tu n'oses pas te montrer, que tu es en train de baisser le regard parce que maintenant vous êtes tous et toutes en train de regarder vos voisins de gauche et de droite. Je le sais Alexa, et je le comprends. Tu veux être moi, tu veux être comme moi, et tu as parfaitement raison, tout le monde veut être moi, tout le monde jalouse de l'inconnue dans cette équation féminine que je suis devenu en quelques semaines. Alexa, si tu m'écoutes, je te demande de bien y réfléchir, personne ne te fera de mal... A condition que tu montes sur cette scène, que tu te places face à moi et que tu poses sans rechigner un genou à terre pour admettre qui est la grande dame ici.

Le peuple se fige un instant, tout le monde regarde les escaliers qui mènent à l'estrade.



Les secondes passent mais aucune activité de ce côté-là. Charlotte sait pertinemment qu'Alexa Bliss ne viendra pas se rendre si facilement. On peut d'ailleurs sentir une légère pointe de déception du côté des paysans.

Charlotte Flair - Bien entendue, je ne suis pas surprise. Nous sommes dans la continuité.

Peuple - Lâche.

Ric Flair - Taisez-vous.

Charlotte Flair - Nous ne te verrons pas plus que nous t'avons vue ces dernières semaines, depuis que tu as misérablement perdue le trône. Pour une raison très obscure, tu as décidée de te mettre en retrait, tu as décidée d'abandonner tes fidèles en refusant de reprendre ton destin en mains et en défendant ce que tu avais conquis. A l'image d'une Billie Kay, peureuse finie à ses heures perdues, tu as toi aussi pris du recul une fois que j'avais posé les pieds dans le plateau qu'est ce petit jeu d'échecs territorial. Tu préfères prendre le rôle de l’observatrice aguerrie. Tu préfères regarder de loin ce qu'il se passe avant d'éventuellement faire concrètement quelque chose. Tu penses peut-être qu'attendre le meilleur moment t'aidera à mieux te démarquer, c'est ça ? Tu te trompes. Tu te trompes sur toute la ligne. Sâche une chose, Alexa Bliss, je n'irai nul part. Je suis ici pour rester, prospérer, régner, dominer et écraser tout sur mon passage. C'est pourquoi je te conseille vivement d'accepter ce rôle de cireuse de pompes que je te propose aujourd'hui, c'est la meilleure offre que tu obtiendras de moi. Dans cette guerre contre Billie Kay, tu es simplement en train de tenir la chandelle. Et bientôt, tu comprendras quel choix est le meilleur pour la suite de ta courte existence.

Ric Flair - Montre-toi, la monarchie absolue est en marche !

Charlotte Flair - Nous avons vu ta bannière de bataille. "Queen and princess" ne pas signifie que tu te considères comme les deux, non. Je suis cette reine que tu appelles indirectement à suivre pendant que tu espères être cette princesse qui pourra jouir de mon royaume. Je ne t'ai absolument rien demandé, tu as choisi de ton propre chef de te battre à mes côtés. Nous avons menés cette bataille avec les anglaises contre l'armée de Kelly, l'armée de Peyton, nous avons repoussés celle de Billie Kay afin de reprendre du terrain sur la fraude qu'elle représente. Lors de cette bataille encore, tu m'as laissé faire tout le boulot, tu as sciemment accepté de jouer les seconds couteaux, derrière ta reine, derrière votre reine. Une fois la bataille terminée, tu as de nouveau disparue, ou apparue en demi-teinte pour participer à cette guerre, toujours sans oser faire un choix clair entre te tenir à ma droite, embrassant ma botte, ou contre moi, signant ton arrêt de mort. Certains imagineront peut-être que tu as fait ce choix volontairement pour mieux nous planter dans le dos derrière, mais nous savons bien que ce n'est pas le cas. Je te fais peur, tu me respectes. Je suis ta hantise, tu as de la considération pour moi. Je te donne le trac, c'est pourquoi tu me vénères. Je te laisse encore quelques jours pour faire ton choix, mais n'oublie pas que le meilleur choix est de me prêter allégeance. Bow down to the queen.

Peuple - All hail the queen.

Charlotte Flair lève le poing pour demander le silence instantanément. Le peuple obéit au doigt et à l’œil. Une autre affaire doit être discutée avec le peuple.

Charlotte Flair - Bien que nous ayons récupéré notre royaume légitime, nous devons nous occuper du cas Billie Kay et statuer de ce que nous allons lui réserver comme punition.

Peuple - Au bûcher, la sorcière.

Charlotte Flair - D'ailleurs, que les geôliers fassent venir Billie Kay parce que contrairement à Alexa Bliss, nous avons mis la main dessus et c'est en personne que nous allons en terminer avec nos différents.



Le peuple ne s'y attendait certainement pas, pensant vraisemblablement que Billie Kay allait déserter comme la lâche qu'elle est. Une ouverture se fait dans la foule, ouvrant un passage direct jusqu'à la scène sur laquelle Charlotte se trouve. Deux chevaux sont en train de tracter une charrette sur laquelle Billie Kay est solidement tenue captive. L'ancienne dictatrice du royaume est bien ficelée, et la foule commence à comprendre que leur plus grand démon est bel et bien ici. Les huées commencent, les insultent pleuvent, certains commencent même à lui cracher dessus. Les paysannes sont en train de faire leur fond de sacs. C'est l'heure du traditionnel jeté de légumes dans l'unique but d'humilier Billie Kay. Tout y passe, sans exceptions. Des tomates, des feuilles de salade, des choux entiers, des cœurs d'artichaut, des pommes de terre, pas cuites, ça fait plus mal, des branches de céleris, des haricots, des aubergines, des courgettes, pas de quartier. Maintenant les œufs, de la farine, de la bouse de vache, de l'urine, va savoir comment, la route à l’estrade est interminable pour l'australienne. C'était pas simple, mais les gardiens finissent par hisser l'ancienne gloire sur l'estrade, non sans qu'un fermier parvienne à lui arracher quelques cheveux.



Billie Kay est maintenant placer sur une croix en bois, fortement attachée, pieds et mains liées. Ric Flair la regarde, rouge de haine, et commence à lui cracher dessus à son tour.

Ric Flair - Wooooooooo !

Ric Flair se bouche une narine, et se mouche en direction de Billie Kay, tel un sportif de haut niveau. C'est presque trop pour Charlotte qui demande à son père de faire un pas en arrière, ce dernier étant toujours dans un état hystérique.

Ric Flair - Je vais lui chier dessus, wooooooooo !

Charlotte Flair - Dad, I need you to take a break.

Charlotte Flair observe maintenant Billie Kay en long, en large et en travers. Elle se penche délicatement par-dessus elle et se met à bouger ses narines, la renifle, et se redresse apparemment dégoûtée.

Charlotte Flair - Est-ce que tu viens de te pisser dessus ?

Le public éclate de rire, Charlotte lève le poing de nouveau afin d'avoir le silence.

Charlotte Flair - Billie, il y a quelque chose que tu dois comprendre. Dans la guerre que nous nous livrons maintenant depuis plusieurs semaines, la convention de Genève n'existe pas à mes yeux et le terme prisonnier de guerre est complètement caduque dans mon royaume et encore plus en ce qui te concerne. Je t'avais prévenue, plus d'une fois, je ne suis pas venue ici pour balayer dans la cour. Ma place, elle est tout la-haut, dans le donjon qui m'appartient. Je t'avais prévenue que je n'étais pas à prendre à la légère, et je t'avais surtout prévenue que je n'allais avoir aucune pitié pour ta pauvre personne. Tu peux me considérer comme la quintessence de ce monde, si seulement ta culture générale te le permet. On commence maintenant à bien connaître tes limites intellectuelles. Il est temps pour toi d'accepter les faits, parce que les faits sont là. J'ai su repousser ton armée une première fois, j'ai su neutraliser ton armée une seconde fois, j'accepte volontiers le fait que tu aies mieux fait la seconde fois mais tu as bien vu par toi-même que tu ne pouvais pas faire mieux. La vérité est que tu ne peux pas me battre, la vérité est que tu ne peux pas venir à bout de la reine. Tu as eu trois opportunités et tu n'as su saisir aucune d'entre elles. Il va falloir te faire à l'évidence. Je n'ai jamais reculé devant toi, tu n'as jamais gagné de terrain sur mon royaume, tu en as en toute vraisemblance perdu le tien par la même occasion. Je suis meilleure que toi, en tout point. Il n'y a rien que tu puisses dire ou faire pour changer la réalité dans laquelle on se trouve aujourd'hui. Tu n'es pas le visage de ce royaume, personne n'a d'intérêt pour toi.

Peuple - Aux oubliettes, elle ne manquera à personne.

Ric Flair - Voyons, Charlotte, elle pouvait mieux faire, c'est sa nuque, tu lui avais fait mal à la nuque, la pauvre petite chochotte.

Charlotte Flair - Juste, tu avais un petit bobo. Qu'est-ce que je devais faire ? Te laisser quelques semaines de plus pour récupérer ? Tu voulais peut-être que je mette des gants avant de te cogner dessus ? Tu voulais que je te prête quelques protections supplémentaires ? Tu avais besoin d'une minerve ? Tu avais besoin d'une énième excuse, peut-être ? Laisse-moi te rappeler que nous sommes en guerre. C'est un champ de bataille ici. Je ne suis pas ici pour prendre soin de toi, je suis ici pour te détruire, te démolir, t'exterminer, t'écraser et t'annihiler. Tu as bien toi-aussi essayer de me démembrer l'épaule lors de notre dernière bataille, suis-je en train de pleurnicher ? Suis-je en train de me trouver des excuses ? Suis-je en train de justifier une possible faillite ? Nous sommes ici l'une et l'autre pour se démanteler, pour se déchiqueter les membres, on ne fait pas dans les sentiments, ce n'est pas notre rôle. On ne te demande pas de te plaindre, on te demande de te battre. En conclusion, tout le monde se fout de tes soucis de nuque. Bien entendu que lorsque j'attaque, mon but est de tout te prendre, la vie s'il faut. En parlant de vie justement je sais comment maintenant punir tes péchés. Tu as mal à la nuque ? J'ai la solution miracle. On va couper le mal à la racine.

Le botch est un mouvement ratée involontairement mettant à mal le kayfabe en laissant apparaître l'aspect chorégraphié d'un match. Ce terme ne s'utilise pas in-gimmick. Fin de parenthèse.

Peuple - Coupez-lui la tête. Décapitez cette petite idiote.



Peuple - A mort, à mort, à mort !

Ric Flair - Laisse-moi lui couper sa langue de vipère, d'abord.

Charlotte Flair - Le temps ne presse pas, nous y viendrons. C'est bien aussi de revenir sur la quantité astronomique de conneries qui peuvent sortir de sa bouche au quotidien. La stratégie militaire, ça te parle ? Tu me parles de mes alliances avec Summer Rae, Sasha Banks, Becky Lynch, Paige, Bayley, Dana Brooke, Naomi et consort ? Dit-moi une chose petite sotte, est-ce que tu vois l'une d'entre elles dans les environs en ce moment ? Est-ce que tu entends encore parler de l'une d'entre elles dans le paysage ces derniers-temps ? Je ne vais quand même pas m'excuser d'avoir tirer profit de courtes alliances pour arriver à mes fins. Je ne vais certainement pas avoir de regrets d'avoir diviser pour mieux régner. C'est moi qui me tient au-dessus de toi aujourd'hui, c'est moi qui suis au top de ma génération, de cette révolution, de ce renouveau, pas elles, ni toi. Cela prouve simplement toute ma clairvoyance dans ce domaine et mon intelligence d'esprit lorsqu'il s'agit de quand utiliser mon prochain, et quand m'en débarrasser. C'est tout simplement le principe même d'une hiérarchie, c'est pourquoi il ne peut y avoir qu'une seule et unique reine dans les horizons. Et pendant que j'écrase tout le monde, de différentes manières, en utilisant différents stratagèmes, toi, Billie, tu restes dans le même pathétique schéma d'excuses, de justifications, de faux-fuyants et de prétextes. Quand ce n'est pas ton alliance ratée avec Kelly, qu'est-ce que ça peut bien être ? Tes règles, une diarrhée, une blessure totalement bidon ? Tout n'est pas que complot et manigances. Lorsque l'on ne fait pas le poids, on l'accepte. Ce n'est pas particulièrement toi qui est mauvaise, c'est moi qui suis meilleure. Tu as fait ton temps, cette ère est terminée. C'est en acceptant ton insuffisance chronique face à ma puissance que tu deviendras quelqu'un mais puisque tu es incapable d'accepter ton infériorité, tu resteras ce que tu as toujours été... Rien, le vide, le néant.

Peuple - Piece of shit.



Ric Flair - Elle n'est pas venue ici pour souffrir, okay ?

Charlotte Flair - Non, elle est juste venue ici pour pleurer, pour s'apitoyer sur son sort, pour pleurnicher dans les jarretières de Peyton, pour se larmoyer de sa triste destinée. Elle est certes venue pour tenter de dominer quelques parcelles de territoire mais le tout est un cuisant échec. C'est un échec parce que tout le monde s'en fout de Billie Kay. Aucun œil n'est ébahit devant Billie Kay. A ce propos, j'attends toujours que tu me fasses mordre la poussière, mais vu maintenant dans la position dans laquelle tu te trouves, ça risque d'être compliqué dorénavant. En même temps, tu en as des raisons de brailler. N'est-ce pas frustrant d'être incapable de me rabaisser plus bas que terre ? N'est-ce pas décevant d'essayer à chaque bataille que nous avons, vainement ? Tu aurais dû tourner les talons lorsque tu en avais l'occasion, tu en aurais éviter une belle humiliation. Tu m'as promis une jolie dose de stupeur lors de cette guerre, je ne l'ai pas eue. La seule stupéfaction, à la vue du peuple, c'est l'écart qu'il existe entre toi et moi. Je peux voir la déception dans ton regard, la déception de ton impuissance, la désillusion lorsque tu as compris que tu étais tombé sur un os, le dépit de n'avoir aucune solution pour contrer proprement la reine. La reine vient juste de te donner la grande dose d'humilité que tu avais sévèrement besoin de recevoir en pleine face pour te permettre de prendre du recul sur ta pitoyable, tragique et dramatique dégringolade personnelle. C'est ça, la descente aux enfers, la vraie. Au moins tu partiras en paix, avec les bon mots.

Peuple - Qu'elle pourrisse en enfer, pas de pitié pour la morue.

Il a fallu trois batailles remportées pour que Billie Kay atteigne le royaume d'Alexa Bliss, tout comme il a fallu trois batailles remportées pour que Charlotte atteigne le royaume de Billie Kay. Le peuple sait pertinemment que la théorie du complot n'est que de la poudre de perlimpinpin. Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler pleurer.

Charlotte Flair - Je voudrais d'abord présenter à notre demeurée préférée quelqu'un qui a hâte de la rencontrer.



Peuple - Le bourreau, le bourreau, le bourreau.

Charlotte Flair - Voici Bram, et crois-moi il est volontaire pour tout ceci.

Peuple - Bram, Bram, Bram.

Ric Flair - Bram, mon ancien gendre, es-tu porteur du VIH comme semble le penser Billie Kay ? Tu l'es, séropositif, ou pas ?

La tradition veut que le bourreau ne dise pas un mot pendant son exécution. C'est pourquoi Bram ne répond pas. Cependant, celui-ci sort une petite lame très affûtée. Il se lacère la paume de la main de manière assez profonde et laisse son sang couler sur le visage de Billie Kay, toujours immobilisée sur sa croix en bois.

Peuple - Lépreuse, cancéreuse, la peste noire est en elle, crève.

Charlotte Flair - Ne te fait pas de soucis Billie, nous abrégerons tes souffrances dans quelques instants. Tu n'auras pas le temps de savoir si la potentielle maladie comme tu le dis s'est contaminée en toi. Il y a certaines choses sur lesquelles on ne rigole pas, et c'était l'une d'entre elles. Que cela te serve de leçon. Alors oui, tu as raison, c'est vrai, j'ai un mariage, j'ai un divorce, avec cet homme. La seule question que j'ai à te poser en ce qui concerne cette petite parenthèse est de savoir quelle est exactement le rapport entre mon mariage ratée et nos combats sur le champ de bataille ? Il n'y en a pas, n'est-ce pas ? Lors de nos duels, c'est toi et moi, ce n'est pas les amis, ce n'est pas la famille, ce n'est pas les maris. Mon divorce ne m'a jamais empêcher de te casser les dents, de te pourrir la vie et de rester en tout supérieure à ton insignifiance perpétuelle. Moi seule s'est occupée la dernière fois de ton tendon rotulien, celui du quadriceps et des latéraux. Moi seule domine cette terre. Moi seule domine ta petite personne. Je suis tellement au-dessus de tout et de tout le monde que c'est normal de ne pas trouver chaussure à son pied. Mon plus bel amant, c'est le trône. C'est aussi le plus fidèle.

Ric Flair - Les mariages ratés, j'en connais quelque chose.

Le bourreau veut en terminer mais Charlotte l'arrête.



Charlotte Flair - Prend ton mal en patience, même si c'est que tout le monde veut au plus vite.

Peuple - Yes, yes, yes.

Charlotte Flair - Mon père a raison. Il a toujours été mauvais avec les femmes, comme je le suis peut-être avec les hommes. Il a toujours été le plus grand des guerriers, comme je le suis aujourd'hui. Il a conquis contrées et châteaux, comme je compte te prendre la Nouvelle-Galles du Sud. Il a mis fin aux rêves de tous ses adversaires, comme je le fais depuis plusieurs semaines. Je suis le même schéma que mon paternel, un schéma qui me portera dans les livres d'histoires. Où es-tu, toi, Billie Kay, dans ses récits ? Dans plusieurs décennies, on ne se souviendra pas de toi, tu seras oubliée, parce que tu n'as pas marqué notre monde, tu le marqueras jamais. C'est le principe de la royauté ma chère, c'est le but de la monarchie, le trône se passe de génération en génération et nous n'avons pas besoin de le prouver par la science parce que l'histoire le prouve pour nous au quotidien.

Après tout, il y a eu Yannick Noah, puis Joakim. Il y a eu Graham Hill, puis Damon. Il y a eu Keke Rosberg, puis Nico. Il y a eu Cesare Maldini, puis Paolo. Il y a eu Dell Curry, puis Stephen. Il y a eu Peter Schmeichel, puis Kasper. Il y a eu Mohamed Ali, puis Laila.

Charlotte Flair - C'est pourquoi la foi existe encore de nos jours, parce que la science n'aura jamais la réponse à tout. Tout comme la science n'a certainement pas la réponse à ta simple existence.

Ric Flair - Et d'être finie à la pisse, c'est prouvé scientifiquement ?

Charlotte Flair - Ta punition sera le châtiment ultime et les chefs d'accusation contre toi sont nombreux Billie Kay. C'est pourquoi nous décidons de mettre fin à ta misérable existence en ce jour. For the greater good.

Peuple - Saignez-la, cette truie.



Peuple - Elle n'est même pas bonne à donner aux porcs.

Charlotte Flair - Tu voulais l'approbation de tout un peuple pour dominer ces terres lointaines mais tu es allée beaucoup trop loin. Tu t'es aventurée en territoire inconnu. Tu n'as pas su captiver tout un peuple, tu ne sais pas rallier une population à ta petite cause. Tu n'avais tout simplement pas les mots, ni même les capacités de rivaliser avec la reine. Le peuple ne veut plus de toi. L'argumentation n'est pas un domaine dans lequel tu excelles. La force de persuasion est une porte fermée. Tu n'as pas l'aura d'une meneuse de troupes. Ta connaissance de la langue est beaucoup trop restreinte. Je suis sûre que ton testament est dans la même lourdeur grammaticale que les différents discours soporifiques que tu as proposé à cette pauvre foule qui a dû endurer tout cet ennui, toutes ces semaines. Aujourd'hui tu n'as plus tes conseillers en la langue de Shakespeare pour te souffler les bonnes expressions de la vie courante. Tu es physiquement, mentalement, psychologiquement et intellectuellement en retrait. Ce n'est pas pour rien que tu viens d'un peuple à la base colonisé. Aujourd'hui, il ne reste plus que toi et moi, toi et la mort.

Peuple - Qu'on en finisse, c'est du gâchis d'oxygène.

Charlotte Flair - Je te dirai bien de reposer en paix, mais je ne le pense pas. Bon débarras.

Le bourreau est maintenant prêt à en finir. Un silence de plomb règne dans l'assemblée. Personne ne veut louper le coup de grâce, personne, même pas Peyton Royce.



Peyton Royce avance doucement pour regarder le dernier souffle de son amie et compatriote de toujours. Avec un visage décomposé, la jeune Peyton comprend rapidement qu'elle est sur le point de perdre sa plus fidèle relation. Le teint pâle, la larme à l’œil, Peyton se sait impuissante. Les bras ballants, elle ne trouve plus la force de défendre Billie Kay. Impossible pour elle de dire quoique ce soit pendant qu'une larme coule le long de sa joue. Dans quelques fractions de secondes, elle sera orpheline de toute amitié, de tout repères. Elle ne trouvera plus jamais le sommeil. Dès qu'elle fermera les yeux, elle verra les derniers instants de son amie...



... Ou pas.
Pas de disqualification, il apparaît de plus en plus que la campagne est menée sur des bases déloyales où tous les coups sont permis.


Charlotte Flair - Merci Peyton de nous gratifier de ta présence. La reine te libère avec joie de son emprise. Tu vas enfin pouvoir vivre ta vie comme tu l'entends sans être la petite chienne qui suit sa maîtresse corps et âmes. Tu n'es plus obligée de la suivre comme un mouton. Tu n'es plus obligée de lui lécher le cul. Peyton, sache que tu es plus talentueuse, plus respectable et plus douée que Billie. Nous pardonnons ton erreur de jugement et te laissons vaguer vers de nouveaux horizons où tu connaîtras un meilleur avenir. C'est elle qui aurait dû être ta sangsue, pas le contraire. Ne manque plus jamais de clairvoyance à ce sujet. Ne te laisse plus marcher sur les pieds, bon vent.



Peuple - Yeaaaah !

Ric Flair - Wooooooooo, wooooooooo, wooooooooo !

Charlotte Flair - Tu te demandais ce que le royaume ferait sans toi, n'ait pas d'inquiétudes Billie Kay. Le royaume se portera très bien sans vous. Tu n'as jamais été indispensable à ce royaume, tu ne l'aurais jamais été. Le règne que je proposerai à ce peuple dès aujourd'hui te rendra envieuse, même six pieds sous terre. Et à toutes et tous qui oseraient à l'avenir de me déclarer quelconque guerre, sachez bien où est-ce que vous mettez les pieds. Parce que je suis sans pitié, je n'ai aucun états d'âme, je me moque complètement de ce que vous avez à mettre sur la table parce que dans tous les cas mon buffet sera toujours plus imposant que le vôtre. Aux échecs, on ne joue jamais un coup sans savoir ce que l'on jouera dans trois ou quatre tours. J'ai laissé un pion pour mieux te bouffer ta reine. Bow down to the queen.

Peuple - All hail queen Charlotte, the second generation royalty.



Une joie extrême s'empare du peuple maintenant, tout le monde se prend dans les bras, tout le monde danse, jette sa toque en l'air, on peut même voir des pleurs de joie sur certains visages. Ils ont eu raison d'y croire, ils ont récupérés leur reine, qui ne va pas se retirer sans prendre un léger de bain de foule pendant que Ric Flair se barre en courant avec la tête de Jessica McKay. C'est maintenant le début d'une toute nouvelle souveraineté. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé était purement voulue, délibérée et intentionnelle.



... Woooooooooooooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:40

Continuing the legacy...


Cette semaine, les superstars de l'Extreme Championship Wrestling sont de tournée européenne. Après le succès que fut le PPV Hard Experience, qui a d'ailleurs tenu toutes ses promesses, les lutteurs et lutteuses de la jeune fédération de la canadienne Maryse Ouellet sont d'arrêt en Grande-Bretagne avant le Monday Night WAR - Live de lundi soir prochain qui aura lieu à Londres, à l'O2 Arena.



Alors que sur le ring un match est en train d'avoir lieu entre Carmella et Emma, la musique de Charlotte Flair se met en route et la nouvelle championne de l'Extreme Championship Wrestling arrive aux côtés de son père, Ric Flair, qui lui tire sa révérence.

JoJo - ... Ladies and gentlemen, please welcome the neeeeeeew ECW women's champion of the world. From Queen city, she is the genetically superior athlete and the Queen of ECW... Charlotte Flaaaair.

Ric Flair - ... Wooooooooooooooooo !

Les deux femmes dans le ring s'arrêtent un instant pour observer l'arrivée de la nouvelle championne. Ric Flair est dans un bon jour, toujours sous l'euphorie de la victoire de sa fille lors du PPV Hard Experience. Toutes les légendaires mimiques du Nature Boy y passent, pendant que Charlotte reste comme à son habitude beaucoup plus lucide.



Charlotte Flair et son père font rapidement le tour du ring pour rejoindre Michael Cole et Jerry Lawler qui sont aux commentaires pour le gala de ce soir. Une misérable technicienne du peuple équipe Charlotte Flair qui prend place pour commenter l'action dans le ring avec les professionnels du domaine qui ne manque pas de l’accueillir.

Michael Cole - All hail Queen Charlotte.

Jerry Lawler - Enchanté Queen Chalotte. Je me présente, Jerry "the King" Lawler.

Charlotte Flair - Le... what ?

Jerry Lawler - ... The King.

Charlotte Flair - The king of ? Le roi du commentaire ? Le roi de la connerie ? Le roi de la débilité profonde ? Le roi de la lutte, n'ose pas dire une horreur de ce genre, peut-être ? Tu n'es le roi que de toi-même, alors ne me fait pas perdre mon temps avec tes jeux de mots de mauvais goûts, merci.

Jerry Lawler - C'est une attitude peu cordiale, pour une championne.

Charlotte Flair - Je ne suis pas ici pour faire dans la bienveillance. Je suis la championne féminine de l'Extreme Championship Wrestling, ça signifie que je fais un peu tout ce que je veux et que je dis un peu tout ce que je veux également alors écoute-moi bien : rends-moi service et ferme ta bouche, cordialement.

Michael Cole - Je crois que je vais reprendre un peu le fil de cet échange.

Charlotte Flair - ... Merci.

Jerry Lawler - C'était quand même pas très sympathique.

Michael Cole - Avant de revenir sur ce qu'il se passe dans le ring, une impression peut-être sur vos premiers jours de règne en temps que championne féminine de l'Extreme Championship Wrestling ?

Charlotte Flair - Tout est plus ou moins la même chose que la semaine passée, ce n'était qu'une question de temps avant de récupérer ce qui m'appartenait de droit. Cette ceinture était la mienne depuis le jour de sa création, c'est juste que vous ne le saviez pas encore. Je suis une femme de parole. Je vous ai dit que j'allais battre Kelly Kelly, et bien je l'ai fait. Je vous ai dit que j'allais battre Nikki Bella, et bien je l'ai fait. Je vous ai dit que j'allais battre Paige, et bien je l'ai fait. Je vous ai dit que j'allais battre Peyton Royce, et bien je l'ai fait. Je vous ai dit que j'allais battre Billie Kay, et bien je l'ai fait. Je vous ai dit que j'allais battre Alexa Bliss, et bien je l'ai fait. Vous savez ce que je vous avais dit aussi ? Que je serai championne de l'ECW dès ma première opportunité. Guess what ?

Ric Flair - ... Wooooooooooooooooo !



Pendant que Charlotte s'envoie des fleurs, l'action ne se déroule plus vraiment dans le ring. Emma est en train de prendre le dessus sur Carmella mais en profite pour poser son regard sur la ceinture de Charlotte.

Michael Cole - Je tiens à signaler que cette jeune femme n'a pas encore de contrat ici, une réaction ?

Charlotte Flair - Encore une australienne, sérieusement ?

Michael Cole - Des nouvelles de Billie Kay et de Peyton Royce ?

Charlotte Flair - Aux dernières nouvelles, la première a été admise de son plein gré en hôpital psychiatrique pour différents troubles de la personnalité et dépression sévère pendant que la seconde est en train de passer devant la juge des tutelles pour obtenir la garde sous protection juridique de la première. Une sombre affaire, de l'histoire ancienne.

Jerry Lawler - Je pensais que tu étais ici pour commenter le match, c'est pas très chaleureux.

Michael Cole - A ce propos, pourquoi avoir accepter cette invitation Charlotte ? Je suis ravi de vous avoir à la table avec nous mais nous savons aussi que votre emploi du temps est très chargé.

Charlotte Flair - Comme vous le savez déjà, lundi soir prochain j'affronte Carmella dans le ring de la ECW alors que pendant ce temps-là, vous aurez Mickie James à la table des commentateurs pour discuter de mon match. J'essaie de comprendre l'intérêt de la chose. Je ne comprends pas, pour être franche, le but de la manœuvre. Je suis ici pour combattre semaine après semaine, pas pour prendre des vacances au premier rang pour regarder la championne faire ce qu'elle fait le mieux, détruire Carmella en l’occurrence. J'essaie de me mettre dans ses bottes quelques minutes, parce que je le peux, contrairement à elle qui ne pourra jamais se mettre dans les bottes de la championne. Si elle a quelque chose à me dire, qu'elle me le dise en face, pas à vous les mecs pendant que je suis occupée entre les cordes.



Ric Flair explose de rire. Effectivement, dans le ring, Carmella vient de reprendre le dessus avec une prise complètement ratée. Les qualités catchesques sont ouvertement moquées par le Nature Boy.

Charlotte Flair - Vous avez vu ça, sérieusement ?

Michael Cole - Quoi donc ?

Charlotte Flair - Come on. Ceci n'est pas de la lutte professionnelle de haut-niveau. J'en ai marre de toutes ces pseudos-lutteuses qui sortent de l'univers de la danse. Nous ne sommes pas ici pour réaliser une quelconque chorégraphie. Nous ne sommes pas ici pour chauffer les foules avec du cheerleading. Parce que oui, c'est ce que Carmella est, une danseuse et une cheerleader, rien de plus. Je ne suis pas ici pour être un partenaire de danse, je suis ici pour lui péter une rotule. Je vais lui faire danser la valse, la valse dans les cordes. Elle ne se relèvera pas du foxtrot que je lui prépare.

Michael Cole - Son passé dans l'univers de la danse lui a tout de même donné des dons athlétiques indéniables, n'êtes-vous pas d'accord ?

Charlotte Flair - Oui ? C'est un centre de remise en forme ici ? C'est une salle de fitness, le ring ? Je ne parle pas que d’athlétisme lorsque j'essaie de vous faire comprendre que Carmella ne peut porter ne serait-ce qu'une simple solide droite. Ce n'est pas son poing qui nous ferait voir les étoiles. Ce n'est pas ses bases de jiu-jitsu qui nous ferait potentiellement abandonner. C'est une danseuse, c'est une athlète, c'est une sportive, oui, d'accord. Sauf qu'en face, elle affrontera une lutteuse, une combattante, une bagarreuse qui ne lâche rien avant d'en avoir fini avec son adversaire. Il y a plusieurs catégories d'amazones au sein de l'Extreme Championship Wrestling et nous ne faisons définitivement pas partie de la même.

Jerry Lawler - ... She is fabulous.



Charlotte Flair - Excuse me ?

Jerry Lawler - ... F-A-B-U-L-O-U-S.

Charlotte Flair - You mean... R-I-D-I-C-U-L-O-U-S, right ? C'est une chose de prétendre être fabuleuse, mais une toute autre de le prouver dans le ring. Elle peut bien essayer de s'en convaincre en le répétant à toutes les sauces, ça ne change pas le fait qu'elle est loin, très loin, de s'en approcher. Elle n'est pas fabuleuse, elle n'est pas merveilleuse, elle n'est pas formidable, elle est juste bonne à me servir d'entraînement parce que c'est tout ce qu'elle est, une coach sportive avant tout. Mais lundi soir, c'est plutôt elle qui va prendre la leçon, une belle leçon de lutte.

Michael Cole - En temps que reine de l'ECW, n'est-ce pas frustrant de l'entendre dire qu'elle est la princesse de Staten Island ?

Charlotte Flair - Elle peut bien être la princesse auto-proclamée d'une insignifiante ville de ratés, de fêtards alcooliques et de jeunesse dépravée. Je m'en moque complètement. Je suis quoiqu'il arrive au-dessus de tout, mon royaume s'étend aujourd'hui jusqu'en Grande-Bretagne, de l'autre côté de l'Atlantique. Aujourd'hui, tout le monde connaît et reconnaît le royaume de Charlotte. Je n'ai plus besoin de faire les présentations, je n'ai pas besoin comme mon adversaire de prendre le micro pour dire mon nom, dire d'où je viens et pour tenter misérablement de vendre du rêve. Elle peut bien parcourir une centaine de mètres en moonwalk, elle ne tiendra pas la même distance une fois que la cloche aura sonné.



Ric Flair est en train d'applaudir puisque dans le ring, Carmella vient de battre Emma par pinfall. La princesse de Staten Island célèbre sa victoire, pendant que Charlotte reste de marbre.

Charlotte Flair - Elle verra bien lundi soir que je suis tout autre chose, un tout autre domaine d'expertise que ce qu'elle vient d'affronter ce soir dans ce pitoyable dark try-out match. Son premier match officiel contre la championne de l'ECW, qu'est-ce qu'elle s'imagine ? En tant qu'ancienne coach de fitness, elle devrait pertinemment bien savoir qu'on ne commence pas sur une nouvelle machine par le niveau le plus difficile. C'est le claquage assuré, le lumbago en trois mouvements. La fermière ne peut côtoyer la reine bien longtemps, ce combat sera expéditif. Elle l'aura, son quart d'heure de gloire, sauf que ce ne sera pas celui qu'elle s'imagine dans ses rêves les plus insensés.

Michael Cole - Je viens d'ailleurs de voir sur twitter que son père, ancien lutteur, Paul Van Dale, fera le déplacement jusqu'à Londres pour voir les débuts de sa fille.

Charlotte Flair - On parle du jobber des années 90', sérieusement ? Une fois encore, la génétique fera ses preuves. Jobber, c'est ce qu'elle fera pour moi lundi soir prochain. C'est d'ailleurs ce qu'elles feront toutes ces prochaines semaines parce que l'adversité ne sera jamais au rendez-vous. Ce titre, il reste avec moi, que Mickie James l'entende bien.

Jerry Lawler - Nous ne manquerons pas de lui dire lundi soir.

Charlotte Flair - Je donne rendez-vous à Carmella lundi soir. Elle n'a pas eu une grande carrière de coach sportif, elle n'a pas eu une grande carrière de danseuse, elle n'a pas eu une grande carrière de manager, elle n'aura pas non plus une grande carrière de lutteuse. Le talent... You can't teach that.



Jerry Lawler - La grandeur ?

Charlotte Flair - ... You can't teach that.

Jerry Lawler - L'ADN ?

Charlotte Flair - ... You can't teach that.

Jerry Lawler - Être la fille d'un grand lutteur ?

Charlotte Flair - ... You can't teach that.

Ric Flair - ... Wooooooooooooooooo !

Jerry Lawler - ... BADA BOOM, REALEST GUYS IN THE ROOM.

Charlotte Flair - On va gentiment s'en aller maintenant. On ne veut pas être là lors de sa prochaine crise cardiaque.

Michael Cole - Toutes mes excuses, merci d'être venus.

Charlotte Flair rend son micro et s'en va avec son père, sans même lancer un regard vers Carmella qui sera son adversaire lors du prochain Monday Night WAR - Live. Un nouveau règne, une nouvelle page de la division féminine se tourne maintenant que Charlotte est la championne. On se demande encore ce que vient foutre Mickie James aux commentaires, mais c'est une réponse que nous n'aurons pas encore pour le moment. Un peu de patience.



... Woooooooooooooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:41

Continuing the legacy...


La prochaine fois que les fans reverront la championne féminine de l'Extreme Championship Wrestling, Charlotte Flair, celle que tout le monde surnomme the wrestling queen, ce sera contre Sasha Banks et Kelly Kelly dans un match handicap... 1 contre 2, oui.



Charlotte Flair ne peut juste pas aller dans le ring pour ce combat sans donner son point de vue sur cette étrange situation. C'est pourquoi elle décide d'en discuter directement avec... Sasha Banks, l'une des deux intéressées.

Charlotte Flair ▬ Salut, ça va ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Un match handicap, sérieusement ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Une contre deux, vraiment ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ D'accord, je comprends. Je comprends parfaitement pourquoi est-ce que tu n'as absolument rien à dire sur notre prochain combat.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Après tout, c'est plutôt simple. Nous savons toutes les deux que tu ne réussiras jamais à me battre dans des conditions normales, alors quoi de mieux que d'avoir avec toi une partenaire pour tenter une énième fois ta chance. L'une contre l'autre, nous avons tout vu, tout connu. Dans une cage en acier, tu n'as pas réussi. Dans un ironman de 30 minutes, tu n'as pas réussi. Devant plus de 100'000 spectateurs, tu n'as pas réussi non plus. Sasha, rentre-toi bien ça dans la tête, tu ne réussiras jamais. Avoir une partenaire dans ton coin pour faire le changement, histoire de te reposer quelques minutes, ne changera rien à l'issue de notre prochaine rencontre. Ton échec sera cuisant, une fois encore.



Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Je sais que la pilule sera dure, une fois encore, à avaler. Tu dois définitivement te faire à cette idée, pour le bien de ta santé mentale. Nous avons eu de grands combats, de grandes batailles, une sacrée rivalité qui restera des années encore dans les mémoires, tu as même su me donner de temps en temps du fil à retordre, mais tu n'y arriveras pas. Jamais Sasha, ô grand jamais.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu sais pourquoi est-ce que l'histoire se répétera une fois encore ? Parce que ici, fondamentalement, absolument rien a changé. Regarde-toi, la semaine dernière par exemple, tu as encore perdu, cette fois-ci contre Summer Rae. Je ne vais même pas parler de l'énorme arnaque que ton match contre Emmalina et Nikki Bella a engendré, il y deux mois, parce qu'il y a deux mois je n'étais pas encore sous contrat avec l'Extreme Championship Wrestling. Quelle triste image de la division féminine il pouvait y avoir, ici, avant que je ne pose le pied dans ce ring. La division était au plus bas, c'était désastreux. Heureusement que mon arrivée, il y six semaines, a changé la donne. Il fallait remettre un peu d'ordre chez les amazones. Oui, une autre histoire s'est répétée, je suis devenue une fois encore le visage de cette fédération. Oui, une fois encore, j'ai battu toutes mes adversaires. Oui, une fois encore, je me construis une autre série de match sans défaites. Les années passent et elles se ressemblent.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu veux encore une autre histoire qui se répète ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Juste ici, sur mon épaule.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Ouais, c'est une ceinture de championne féminine de l'Extreme Championship Wrestling.



Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Il y a quelque chose que je tiens à te dire, une bonne fois pour toute. Je l'ai sur le cœur depuis bien trop longtemps. Il est vraiment temps de te remettre en question, avant que l'on partage une fois encore ce ring. Tu ne t'es jamais demandée pourquoi est-ce que tu étais toujours en-dessous de moi ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ On va encore me reprocher de remettre le sujet sur la table, mais les faits sont là. Est-ce que tu as exploré le domaine de la génétique pour expliquer tes erreurs face à la domination que j'exerce sur vous-toutes ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu connais mon père ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Bien sûr que tu le connais.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Est-ce qu'on peut parler quelques secondes de ton frère autiste ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Je sais que ce n'est pas très propre de ma part, mais je fais clairement ce que je veux en tant que reine de cette belle fédération. Je vais essayer de pas trop tirer sur la corde sensible, je vais être concise. Mon père est 16 fois champion du monde de lutte, je suis 7 fois championne du monde de lutte féminine (1x NXT, 1x Divas, 4x RAW, 1x ECW). Ton frère est un attardé autiste, un handicapé, tu n'es clairement pas au top de ta forme depuis de longs mois mais tu ne l'as jamais vraiment été. Tu suis cette même ligne génétique que lui, c'est triste et malheureux à la fois, mais ouais, tu es en retard, tu es en retard sportivement. Comme lui tu as besoin de plus d'attention, comme lui tu as besoin de travailler deux fois plus dur, comme lui tu as besoin d'essayer les choses encore et encore avant d'y parvenir. Mais comme lui, tu n'atteindras jamais les sommets, ton quotient intellectuel sportif et catchesque n'atteindra jamais la sylphide que je suis.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Je sais, comme lui, tu es déjà perdue devant tout l'intellect qui transpire naturellement de mon corps. Les faits Sasha, les faits sont simples, 1 et 1 font 2, on a besoin d'O2 pour respirer... Sasha Banks ne sera jamais au-dessus de Charlotte.



Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu veux savoir aussi pourquoi est-ce que tu es définitivement la dernière des connes ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu prétends être la plus grande fan vivante du regretté Eddie Guerrero mais tu étais la seule à ne pas avoir eu vent de son terrible décès lorsque tu es venue au show posthume, heureuse d'être pour la première fois de ta vie dans une salle... Pendant que je vis dans les coulisses de ce monde depuis ma tendre enfance.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Mais ce n'est pas où est-ce que je veux en venir. J'ai besoin de comprendre pourquoi est-ce que tu continues à donner toute ta confiance à d'autres lutteuses. Tu imagines encore pouvoir faire amie-amie avec quelqu'un dans ce monde ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu as voulue par exemple être mon amie, tu m'as toute seule donné les moyens de te planter un couteau dans le dos au moment le plus opportun. Je t'en remercie d'ailleurs. Tu as voulue aussi être amie avec Bayley, elle a profité de toi pour te voler ton temps d'antenne et ta place dans le roster. Tu es, et c'est un fait notoire, BFF avec Summer Rae depuis plusieurs années, mais pourtant la semaine dernière elle te l'a mise à l'envers. Et aujourd'hui, tu recommences. Kelly Kelly, t'es sérieuse ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ De toutes les partenaires que tu pouvais avoir ou même trouver pour m'affronter dans ce match handicap, c'est Kelly Kelly que tu as choisie. T'es bête ou quoi ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu as prise pour partenaire celle qui est incapable de remporter ne serait-ce qu'un simple match. Tu as prise pour partenaire celle qui comptabilise le plus de défaites au sein de cette organisation. Tu te tires une balle dans le pied toi-même. Kelly Kelly n'est qu'une ombre, l'ombre d'une petite carrière passée. Ta partenaire est tout simplement le gatekeeper de notre division, celle qu'on offre en pâture à toutes les nouvelles recrues. Kelly Kelly représente la débâcle incarnée, le fiasco de l'Extreme Championship Wrestling, la débandade à l'état pure. Elle n'est bonne qu'à prendre déculottée après déculottée, mais c'est ta partenaire pour notre match. D'accord Sasha, d'accord. Tu l'as, la culture de la gagne, ça se voit.



Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Trop bonne, trop conne.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Ta partenaire n'a aucun objectif personnel et sportif. Tout ce qui intéresse Kelly Kelly, c'est d'apparaître sur les écrans de télévision. C'est connu, depuis petite, elle ne rêve que d'avoir une carrière télévisuelle et c'est exactement ce qu'elle a aujourd'hui. L'amour-propre, elle s'en fout. Elle est complètement OK avec le fait de se faire humilier toutes les semaines tant qu'elle obtient l'exposition nécessaire sur les petits écrans pour flatter son petit ego. Au diable la dignité, tant qu'elle continue de faire gonfler son capital followers. Nous sommes en plein dans l'ère des réseaux sociaux, où chaque mouvement, chaque fait de vie, est copieusement analysé et réfléchi. Être elle-même, c'est hors de question. Le plus important, c'est le paraître. Malheureusement pour elle, le désir de paraître habile empêche souvent de le devenir. Contrairement à ta partenaire, les seuls mouvements que je calcule ce sont les actions que j'enchaîne entre les cordes. C'est pour ça que nous sommes ici, pas pour autre chose. Je suis une lutteuse de classe mondiale, et l'Extreme Championship Wrestling n'est pas une télé-réalité.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu penses vraiment avoir une lutteuse combative et pugnace comme partenaire, lors du prochain Monday Night WAR ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Une télé-réalité, je te le dis. Kelly Kelly est connectée de tous les côtés, tellement connectée qu'on en a même des caméras de l'Extreme Championship Wrestling dans sa propre loge. On voit tout, on sait tout. On sait ce qu'elle fait, comment elle se maquille, qu'est-ce qu'elle bouffe, combien de temps elle met pour choisir une tenue, qui elle reçoit, l'heure à laquelle elle se couche, il n'y a pas de filtres, aucune intimité. C'est une passoire, un moulin. Elle représente exactement ce que la division féminine de la lutte essaie tant bien que mal d'oublier depuis plusieurs années, elle fait partie de la génération qui a ridiculisé notre noble profession.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ C'est un cancer pour le woman wrestling.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Heureusement que la révolution féminine a renversée cette culture d'apparence avec celle du talent et de la compétence sportive. Elle représente tout ce que nous nous efforçons d'oublier. C'est à cause des lutteuses comme Kelly Kelly que certains fans encore ne nous prennent pas au sérieux, que nous ne sommes pas considérées à notre juste valeur. Nous ne sommes pas de simples faire-valoir, bien qu'elle l'est pour les réelles compétitrices. Dans l'argot de notre belle langue, une amazone est une prostituée qui racole ses clients en voiture. Kelly Kelly est une prostituée qui racole des like en passant à la télévision. Ouais Sasha, t'as clairement fait le bon choix.



Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Tu penses vraiment que ça me fait quelque chose de ne pas avoir de partenaire pour ce match, d'être seule contre vous deux ?

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Je n'ai pas besoin d'une partenaire. Je travaille bien mieux en solo. Contrairement à vous, j'aurai la mainmise dans ce combat. Je ne vais pas avoir besoin de me soucier des lacunes de ma partenaire. Oui Sasha, contrairement à moi, toi, les lacunes de Kelly Kelly, tu vas devoir faire avec.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Bonne chance Sasha, tu vas en avoir bien besoin.

Sasha Banks ▬ ...

Charlotte Flair ▬ Woooooooooooooooooooo !

Charlotte Flair est tellement bonne dans tout ce qu'elle réalise qu'elle est même capable de tenir une conversation avec elle-même, rien que ça. C'est pourquoi elle sera capable aussi de simplement faire équipe avec sa faim de victoire lors de son prochain match.



... Woooooooooooooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:41

Continuing the legacy...


Cette semaine, le titre féminin de l'Extreme Championship Wrestling sera remis en jeu puisque Charlotte Flair défendra sa couronne contre Sasha Banks. Il s'agit d'ailleurs de la toute première défense de titre de la reine, trois semaines après avoir remporté la ceinture lors du PPV Hard Experience.

Dans le ring, Charlotte vient d'ailleurs d'arriver. La championne ECW vient de rejoindre Sasha Banks puisque les deux femmes doivent signer le contrat de leur match. Celle qui prétend à la couronne vient d'ailleurs de terminer son allocution et de signer le bout de papier qui scellera son sort lundi prochain.


Sasha Banks ...

Mick Foley Merci Sasha.



Mick Foley Charlotte, c'est à ton tour désormais.

En effet, aujourd'hui c'est Mick Foley qui s'occupe de la bonne procédure de cette traditionnelle signature de contrat. Vous n'êtes pas les seuls à vous demander pourquoi.

Charlotte Flair Tout d'abord, qu'est-ce que tu fais dans mon ring toi ?

Mick Foley C'est simple. J'étais saoul, complètement saoul. Je me suis endormi devant la caravane de Maryse parce que je cherchais du boulot. Elle ne voulait pas m'en donner, soit-disant je serais répugnant, mais elle avait un rendez-vous chez l'esthéticienne pour s'épiler le maillot. Fallait qu'elle soit exemplaire pour un barbecue sur une plage, j'sais pas trop.

Charlotte Flair Je ne demandais pas autant de détails, vieil alcoolo. Je m'en fous un peu de ta vie et de tes problèmes.

Mick Foley D'ailleurs si tu pouvais te dépêcher de signer ce bout de papier ça m’arrangerait. J'suis pas payé pour tout ça.

Charlotte Flair Non, je vais prendre mon temps. J'ai deux trois choses à dire à mon adversaire.

Mick Foley Merde. J'suis coincé ici pour un moment moi.

Charlotte Flair Alors Sasha, qu'est-ce que tu disais la semaine dernière ?

Sasha Banks ...

Charlotte Flair Il est où ton bank statement ?

Sasha Banks ...

Charlotte Flair A quel moment est-ce que tu m'imagines en train d'abandonner comme tu l'annonçais fièrement la semaine dernière ?

Sasha Banks ...

Charlotte Flair Tu as bien vu la semaine dernière lors de ce match handicap que votre reine n'abandonne pas, que votre reine n'abandonne jamais. Vous avez pourtant tout essayé, à deux contre une. Vous avez essayé de me faire mordre la poussière sans jamais réussir à me river les épaules au sol pendant trois secondes. Je savais que j'allais remporter ce match sur la durée, en vous laissant perdre confiance mentalement. Je le savais et c'est exactement ce que vous avez démontré dans ce même ring la semaine dernière. Vous êtes faible les filles, tu es faible Sasha.



Charlotte Flair Même Kelly Kelly ne veut plus de toi, personne ne veut de toi. Qu'est-ce que je disais la semaine dernière ? Tu donnes ta confiance beaucoup trop facilement aux autres lutteuses en pensant vivre dans le pays des bisounours. Que s'est-il passé, une fois encore ? Une autre amazone t'a planté un couteau dans le dos. Tu as été trahie encore une fois et le pire dans tout ceci c'est que tu donneras encore une confiance aveugle à la prochaine rookie qui débarquera en coulisses d'ici quelques semaines. La vérité Sasha, c'est qu'à deux vous êtes incapables de me battre. Seule, tu le seras encore moins.

Mick Foley Sasha c'est vrai qu'elle marque quand même un point.

Sasha Banks ...

Charlotte Flair Malgré tout, dans une série d'événements rocambolesques tu as réussie à obtenir un match de championnat contre moi. Tu aurais pu l'avoir en me le demandant, un genou par terre, en me léchant les bottes. Mais toi Sasha non, il faut que tu ailles directement pleurnicher dans le bureau de Maryse pour te plaindre de ton sort et oser lui dire que le dénouement de notre match handicap aurait pu être différent si seulement Kelly Kelly avait jouée le jeu jusqu'au dernier souffle. C'est complètement utopique. Vous n'avez jamais été en position favorable, même lors de cette rencontre. J'étais loin, très loin, d'être sur le point de baisser les armes. J'accepte volontiers ce combat. Je vais pouvoir te montrer à quel point tu n'as toujours rien compris. Une fois que j'aurai défendu mon titre avec brio, et crois-moi je le ferai, tu ne pourras plus jamais remettre en doute ma suprématie. Tu n'auras plus d'excuses.

Mick Foley Sasha tu voudrais répondre quelque peut-être ?

Charlotte Flair Sasha a eu l'occasion de parler, je ne lui accorde plus la parole. De toute manière, tous les mots qui sortent de la bouche de Sasha ne sont qu'un ensemble de grossières conneries.

Mick Foley Lesquelles ?

Charlotte Flair Par exemple oser dire qu'elle connaît mes points faibles. Je n'en ai pas, soit dit en passant. Non Sasha tu ne connais absolument rien de moi. Ne m'oblige pas à lister ou à comparer l'ensemble de nos confrontations que nous avons eues ces dernières années parce que tu ne m'arrives même pas à la cheville. Et non Sasha je ne suis pas du tout en train de te sous-estimer, je montre à mes congénères une immense forme de réalisme.



Charlotte Flair Sasha dit-moi ce que c'est, cette chose sur la table.

Sasha Banks ...

Mick Foley Une ceinture, huh ?

Charlotte Flair Félicitations, genious.

Mick Foley Putain que j'suis perspicace.

Charlotte Flair Ceci est tout ce que tu n'auras jamais ici Sasha, ceci est une ceinture de l'Extreme Championship Wrestling. Celle qui la porte est considérée comme une championne mondiale de lutte professionnelle. La semaine dernière tu m'as demandé "who's the boss ?". Certainement pas toi Sasha. Je suis la championne féminine de l'Extreme Championship Wrestling, tu ne l'es pas. Je suis invaincue dans cette fédération, tu ne l'es pas. J'ai le respect de tout le locker-room, tu ne l'as pas. Je suis la reine de ce royaume, tu ne l'es pas. Qu'on m'aime ou qu'on me déteste, des gens payent cher pour venir assister à la croissance de mon royaume, est-ce que tu peux en dire autant ? S'il-te-plaît Sasha, arrête de t’embarrasser, et ne me demande pas qui est la patronne ici...

Mick Foley J'sais. La patronne ici, c'est Maryse.

Charlotte Flair Ne mélange pas l'administratif du sportif, tu seras gentil.

Mick Foley Dans ce cas c'est toi la patronne, ouais.

Charlotte Flair Merci. Sasha tu dois savoir que tous les fantasmes ne sont pas fait pour être réaliser dans une vie. C'est le principe même du fantasme. Je sais, et tu le dis bien toi-même, que tu penses sans cesse à moi. Dans tes rêves, au petit-déjeuner, en buvant ton café, sur la route, à la salle de sport, peut-même aux toilettes, quand tu vas te coucher. Pour toi Sasha sache que je suis un cauchemar. Fantasme donc de devenir un jour ECW women's champion of the world oui parce que c'est tout ce que c'est, juste un fantasme. La réalité est différente.

Sasha Banks ...

Charlotte Flair Tous les smart-fans savent que tu es mariée avec un styliste du monde de la lutte professionnelle. Rendez-vous service, à tous les deux, demande lui qu'il te fabrique une réplique de cette ceinture au lieu de te préparer un costume par jour parce que tu ne l'auras jamais autour de tes hanches. Ceci est aussi une réalité.

Mick Foley J'connais Kid Mikaze, un chouette type.

Charlotte Flair N'as-tu pas envie de sauver ce mariage en cessant de penser à moi et à peu plus à ta vie de couple ? N'est-il pas légèrement frustré de se dire que tu penses à moi lorsqu'il te fait l'amour ? On ne peut pas être au top de cette fédération tout en jonglant avec de possibles problèmes matrimoniaux et conjugaux. Être la championne de l'Extreme Championship Wrestling est un rôle à plein temps. Ceci est aussi une réalité.



Charlotte Flair Et ouais, c'est aussi pourquoi je l'ai déjà ce divorce à mon actif. Tu ne me crois pas ? Demande à Mick Foley.

Mick Foley Une hécatombe.

Charlotte Flair De toute manière, ta vie personnelle n'est pas le plus gros de tes problèmes ce soir. Sasha Banks qui défie Charlotte Flair pour une ceinture féminine de lutte, tu n'as pas un léger sentiment de déjà-vu ? Moi oui, le déjà-vu il se trouve dans le fait que tu vas échouer une fois encore. On pourrait même remettre ça dans une vingtaine d'années, vieilles et ridées, pour faire plaisir aux nostalgiques qui se rappelleront tous les jours à quelle point Charlotte était la meilleure, que l'issue de la rencontre n'en serait pas différente. Ceci est aussi une réalité.

Mick Foley J'vous déconseille les come-backs, j'sais de quoi j'parle.

Charlotte Flair Je vais le signer ce contrat.

Mick Foley Dieu merci.

Charlotte Flair Mais en signant ce contrat, tu te dois bien de comprendre ce que cela implique. Ce contrat ne veut juste pas dire que tu as un match de championnat contre moi la semaine prochaine. Ce contrat signifie aussi que je peux te faire tout ce que je veux sans en subir les conséquences pénalement. Ce contrat signifie qu'une fois que tu auras perdue, tu pourras t’asseoir sur une autre opportunité pendant un long moment. Non Sasha, on ne recommencera pas toutes les semaines comme ce fut le cas par le passé. Ce contrat signifie que tu seras humiliée, discréditée, déconsidérée et infériorisée à l'échelle entière de la division féminine de l'ECW. Tout le monde va rire de toi.

Mick Foley Il n'y a aucune honte à échouer lors d'un match de championnat, si ?

Charlotte Flair Si, sur celui-ci, il y en a. Sasha Banks sera souvenue dans les annales de l'Extreme Championship Wrestling comme la première femme à échouer aux portes de la ceinture. Ces imbéciles d'Alexa Bliss et de Billie Kay n'ont même pas réussies à défendre ne serait-ce qu'une fois la ceinture après l'avoir remportée. My god, heureusement que je suis arrivée ici. Ceci est une autre réalité.

Mick Foley Un stylo ? Par contre, tu me le rends quand tu as terminé.



La championne de l'Extreme Championship Wrestling prend le stylo et paraphe finalement le contrat qui rend son match contre Sasha Banks officiel. Les deux femmes se retrouveront la semaine prochaine pour la seconde semaine consécutive, cette fois-ci dans un match un contre un.

Mick Foley Merci Charlotte... Oublie pas le stylo, merci.



Charlotte Flair Profite bien de tes dernières soirées, parce que ce sentiment d'être number one contender tu n'es pas prête de le retrouver.

Sasha Banks ...

Charlotte Flair Et si tu imagines que tu pourras profiter de l'attaque de Peyton Royce pour me prendre la ceinture, tu te mets le doigt dans l’œil. Manger le décor, c'est vrai que ce n'est pas plaisant sur le moment mais je me porte très bien. Dégage ces pauvres fausses lunettes colorées de ton nez si tu veux être sûre de voir ce que tu vas prendre dans la gueule. Woooooooooooooo !

Mick Foley Allez, moi j'me casse. Have a nice day, bang bang !

Mick Foley récupère le contrat et sort rapidement du ring, pressé par le temps. Charlotte Flair récupère sa ceinture et se la met sur l'épaule, tout en prenant le soin de montrer à Sasha Banks ce qu'elle sera incapable d'obtenir lors du prochain Monday Night WAR - Live.

... Woooooooooooooooo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Mar 20 Juin - 17:43

If you're gonna do it... Do it with Flair.


La connexion satellite est en train d'être mise en place, les techniciens de l'Extreme Championship Wrestling sont à pied d'œuvre pour proposer cette promo-shot sur le site officiel de la compagnie. Charlotte Flair et Dana Brooke sont en place, le stream peut maintenant commencer.



Dana Brooke Une caméra, un micro, c'est simple.

Charlotte Flair Faut rentrer dans l'ère du temps, le promo-shooting face caméra est utilisé par un grand nombre du roster aujourd'hui. Le champion poids-lourds Marty Scurll, Trent Seven, Jimmy Havoc, Scott Hall, Bray Wyatt, Joey Ryan ou Candice LeRae.

Dana Brooke C'est un véritable phénomène de mode.

Charlotte Flair Lequel, celui de manquer d'originalité ?

Dana Brooke Joey Ryan et Candice LeRae tu disais ?

Charlotte Flair The world's ugliest tag team.

Dana Brooke Nos prochains adversaires.

Charlotte Flair Nos prochaines victimes.

Dana Brooke Je suis contente de pouvoir régler ce petit épisode datant de deux semaines avec eux.

Charlotte Flair Cette défaite lors de cette bataille royale elle ne fait pas tâche, elle est insignifiante, tout le monde s'en moque. T'es sortie du ring ? T'es passée par-dessus la troisième corde ? Who cares ?

Dana Brooke Me, obviously !

Charlotte Flair Une légère envie de vendetta ?

Dana Brooke C'est certain. Pas la peine de s'attarder sur cette rencontre précise, mais ce qu'il s'est passé lors de cette bataille royale en dit long sur la personnalité de nos futurs adversaires. La roublardise, le subterfuge pour m'éliminer dans ce match à deux contre un n'a absolument rien de "mignon", c'était moche ouais. Lundi prochain sera une toute autre histoire. Vous pouvez bien me tenir une jambe pour la combine, vous pouvez bien m'envoyer par-dessus la troisième corde, cette fois-ci il faudra plus pour obtenir la victoire. Cette fois-ci je peux mettre en place mes combinaisons, cette fois-ci je sors du ring je remonte aussitôt, cette fois-ci je ne suis pas seule. Vous essayez de mettre en avant votre alchimie, quelle alchimie ? Je vais faire équipe avec la championne du monde de lutte professionnelle féminine...

Charlotte Flair ... Woooooo !

Dana Brooke Teaming up, the wrestling queen, a second generation superstar, the hand of the queen, the total diva, the total package, wrestling royalty as you never met. Vous n'avez rien pour nous impressionner, que dalle !



Charlotte Flair Aucune alchimie tu disais ?

Dana Brooke Aucune !

Charlotte Flair Le vide intersidéral.

Dana Brooke Le néant.

Charlotte Flair C'est vrai, vous savez vous balancer quelques vannes, vous savez vous porter quelques coups bas, quelques moqueries, vous rigolez entre vous, vous prenez les choses à la légère, beaucoup trop à la légère ! Un peu de professionnalisme ça vous écorcherait ?

Dana Brooke Un peu de dignité ?

Charlotte Flair Vous n'êtes toujours pas "mignons", c'est toujours aussi moche, aucune valeurs, aucune classe. Pleurer devant une porte fermée parce que vous n'avez pas eu de match la semaine dernière ? C'est moche. Pleurer pour ne pas être pris en considération au sein de la division par équipe de cette organisation ? C'est triste, cette division n'existe plus. Vous êtes venus ici au mauvais moment, au mauvais endroit.

Dana Brooke Le mauvais endroit parce qu'une carrière par équipe ici cela vous passe tout juste sous le nez. Le mauvais moment parce que maintenant vous vous retrouvez face à la reine Charlotte, face à nous, face à tout un royaume dans un match que vous ne vouliez clairement pas. A votre place ?

Charlotte Flair Je ne le voudrais pas non plus.

Dana Brooke On a pas peur d'affronter un homme, si la question se pose.

Charlotte Flair Certainement pas Joey Ryan.

Dana Brooke Tu te souviens encore de la manière et de la facilité avec laquelle je t'ai éliminé lors de cette bataille royale, par le slip ?

Charlotte Flair D'ailleurs, dans votre relation, qui fait l'homme, qui fait la femme ? Des doutes subsistent.

Dana Brooke De toute manière Joey Ryan, pourquoi des matchs inter-gendres ?

Charlotte Flair Ne nous parle surtout pas d'égalité des sexes, de féminisation ou d'autres bêtises de la sorte ça ne prend pas avec nous. C'est la réponse facile que n'importe qui à ta place aurait possiblement envie d'utiliser mais la vérité est bien différente. La vérité c'est que tu n'as pas envie de faire face à d'autres hommes. Tu vis encore dans un monde où la femme ne peut être l'égal de l'homme tout en ayant peur de te frotter à des personnes du même sexe que toi. Faire du zèle pour être sur la carte, affronter les comiques, le crabe, le sanglier et le singe pas de soucis. Faire du ramdam pour affronter deux lutteurs afro-américains qui prônent une cause qu'ils n'ont pas connus de leurs vivants pas de soucis non plus mais demander un match contre un Trent Seven non. Demander un match contre un Bray Wyatt non. Demander un match contre un Jimmy Havoc non plus. La liste est longue. T'es un cas d'école dans ta façon de pratiquer le machisme mais la vérité c'est que les couilles tu ne les as pas, tu ne les portes pas.

Dana Brooke Il se dit beau.

Charlotte Flair Oui, la nuit, de dos, dans le brouillard.

Dana Brooke Il se dit intelligent.

Charlotte Flair C'est pour ça qu'il a combattu dans plus de dix fédérations différentes sans jamais toucher le mainstream ?

Dana Brooke Il se dit fort.

Charlotte Flair C'est pour ça qu'il a combattu dans plus de dix fédérations différentes sans jamais toucher la célébrité ?



Dana Brooke Candice LeRae t'es pas mieux.

Charlotte Flair Qu'est-ce qu'elle disait la dernière fois ?

Dana Brooke Que la division féminine ne l’intéressait pas.

Charlotte Flair Il faut en rire ou en pleurer ?

Dana Brooke Les deux.

Charlotte Flair Autant je peux comprendre l'opinion de Candice LeRae, autant je me pose certaines questions sur sa véritable envie de participer à l'histoire de l'ECW. Tu as bien raison de ne pas avoir envie de t'intéresser à la division féminine de cette compagnie tant que j'en suis la championne, parce que tant que cette ceinture sera autour de mes hanches tu n'auras jamais ta place au sein de cette foutue division. Les questions par contre, elles se posent autour de tes envies de faire carrière ou pas. Tu as beaucoup de belles distinctions dans le monde de la lutte, sur la scène indépendante. Tu n'es certes pas sept-fois championne du monde comme je le suis mais tu n'as pas à rougir de tes accomplissements si l'on compare ton passé à celui d'une Peyton Royce ou d'une Billie Kay. Pourquoi avoir un boulet comme Joey Ryan, solidement attaché à ta cheville, que tu traînes lamentablement comme une prisonnière depuis tout ce temps ?

Dana Brooke Un manque d'amour propre ?

Charlotte Flair Une femme soumise ?

Dana Brooke Peu de forces de caractère ?

Charlotte Flair La peur de la solitude, la phobie de l'abandon ?

Dana Brooke J'ai du mal à te comprendre. T'es respectable dans le fait d'être capable de monter dans le ring pour affronter des hommes, le Balls-Plex c'est un régal mais comment peux-tu autant te soumettre à ton partenaire ? T'as peur qu'il t'en mette une dans la gueule ou bien ? Il te fait chanter avec une sex-tape ? Il te tient psychologiquement ? Il a un moyen de pression ? Tu devrais être une source d'inspiration pour toutes les femmes battues du monde et moins être contradictoire dans ta philosophie de vie. Réveille-toi, secoue-toi, la révolution féminine existe au sein de cette organisation, les meilleurs combats, les meilleures rivalités, l'histoire elle se réalise avec nous maintenant, aujourd'hui, dans le royaume de la reine Charlotte qui a mise en place cette division, tu ne peux juste pas dire qu'elle ne t'intéresse pas. C'est idiot. Come on, tu n'as pas besoin de Joey Ryan.



Charlotte Flair Tu n'as pas besoin de ce machiste sexiste non.

Dana Brooke Je pourrais même porter plainte contre lui.

Charlotte Flair T'as pas aimé le Boobs-Plex ?

Dana Brooke J'ai pas signé au sein de cette organisation pour subir des attouchements de la part de Joey Ryan. Profiter d'un match inter-genre pour tripoter une femme ce n'est pas "mignon" c'est de plus en plus moche. T'es pourri de l'intérieur et je compte bien te le prouver lundi prochain Joey. Contrairement à Candice je suis une femme forte. Je sais me défendre. Je sais dire "non". De toute manière c'était inévitable, tu portes la moustache typique du pervers dépravé. Je prendrai ma revanche sur toi lors de ce combat par équipe, je ne m'abaisserai pas comme tu sais si bien le faire à aller pleurnicher devant le bureau de Maryse.

Charlotte Flair Un trouble de la personnalité, un complexe, des soucis avec maman ?

Dana Brooke On ne peut pas le savoir mais c'est l'heure pour lui de prendre la fessée.

Charlotte Flair Qu'est-ce que vous allez nous inventer cette fois-ci, hein ?

Dana Brooke Comme tout le monde ils diront que je suis ton lèche-botte de longue date.

Charlotte Flair Evidemment, nos adversaires n'ont absolument rien d'autre à dire sur nous. C'est faiblard quand même. Dana Brooke et moi nous nous connaissons depuis plusieurs années, nous n'avons pas la fausse prétention que vous avez de dire que nous sommes des spécialistes des matchs par équipe, nous n'avons pas besoin d'en discuter une plombe pour se mettre d'accord parce que nous l'avons l'alchimie, nous ! Un simple regard suffit. Laissez-moi vous rappeler que je possède l'undefeated streak la plus longue de l'histoire de cette compagnie, vous êtes les prochains sur la liste de mon bourreau. J'écris l'histoire à chacune de mes apparitions, river les épaules d'un lutteur masculin pendant trois secondes je ne l'avais encore jamais réalisé. Votre défaite, elle ne sera pas "mignonne", elle sera belle et bien très moche.

Dana Brooke Vous n'êtes pas cutest comme vous le prétendez, vous êtes the world's ugliest tag team.

Charlotte Flair Vous n'êtes pas mignons.

Dana Brooke Vous êtes moches.

Charlotte Flair Nous ne sommes pas ici pour rire.

Dana Brooke Nous sommes ici pour lutter, vaincre, la gagne, rien que la gagne !

Charlotte Flair Nous ne sommes pas ici pour divertir la foule.

Dana Brooke Nous sommes ici pour l'émerveiller.



Charlotte Flair ... Wooooooooooooooooo !

Dana Brooke C'est l'heure de se faire un câlin du coup ? Hug time ?

Charlotte Flair Nous ne sommes pas au même endroit Dana.

Dana Brooke Nous ne sommes pas Joey Ryan et Candice LeRae.

Charlotte Flair Nous ne sommes pas Peyton Royce et Billie Kay.

Dana Brooke Nous n'avons pas besoin de se tenir constamment la main en tout temps, comme pour aller aux chiottes ou s'échanger des tampons.

Charlotte Flair Ton exemple, il est vraiment pas "cutest".

Dana Brooke Une caméra, un micro, c'était simple quoi.

Le stream s'arrête sur une dernière image divisée des deux femmes, elles retrouveront Joey Ryan et Candice LeRae lors du dernier Monday Night WAR avant le PPV, la dernière échéance avant de mettre enfin la main sur Peyton Royce.

Continuing the legacy... Woooooooooooooooo !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Lun 26 Juin - 11:02

If you're gonna do it... Do it with Flair.



L'Extreme Championship Wrestling est encore une fois au Canada, cette fois-ci pour le PPV Apocalypse. Les semaines passent et se ressemblent, encore une fois le show se passera de l'autre côté de la frontière, encore une fois Charlotte Flair doit affronter le duo composé de Billie Kay et de Peyton Royce mais encore une fois la reine Charlotte en sortira victorieuse la ceinture sur l'épaule. En parlant de la championne, on la retrouve avec Dana Brooke en coulisses téléphone en main.



Interlocuteur Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, bonsoir ?

Charlotte Flair Bonsoir. Je voudrai réserver une chambre pour lundi soir, deux personnes, de nationalité australienne, sans assurance médicale, Royce Peyton et Kay Billie.

Interlocuteur ... Excusez-moi, nous ne prenons pas de réservation nous ne sommes pas un hôtel.

Charlotte Flair Je comprends, mais sérieusement vous ferez mieux de garder deux lits disponibles parce qu'elles vont en avoir besoin.

Elle raccroche.

Dana Brooke Tu peux juste pas t'en empêcher avec cette histoire d’hôpital.

Charlotte Flair Ce n'est quand même pas de ma faute si elles s'absentent toutes les unes après les autres une fois que je leur apprends ce qu'est le wrestling.

Dana Brooke En même temps tu as raison, tu as tout simplement dégoûtée toute cette division. A un tel point qu'elles créent une seconde division pour ne plus avoir à connaître la désillusion.

Charlotte Flair Faut reprendre la timeline de manière chronologique. Kelly Kelly depuis sa défaite, on ne la revoit plus et on peut y ajouter une crise identitaire. Nikki Bella depuis sa défaite, on ne la revoit que trois mois plus tard. Billie Kay depuis sa défaite, on ne la voit pas pendant plusieurs semaines. Paige depuis sa défaite, on ne la voit pas pendant plus de mois aussi. Alexa Bliss depuis sa défaite, pas de nouvelles. Camella depuis sa défaite, encore moins. Sasha Banks depuis ses deux défaites, c'est le ridicule. Sérieusement, ma grandeur vous écœure à ce point ?

Dana Brooke Quid de Summer Rae ?

Charlotte Flair C'est la même chose, la même histoire, encore et toujours. Incapable de te battre, alors certainement incapable de me battre... La fuite, l'exil ! Je lui aurai donné son match de championnat pourtant, mais non elle a eu peur comme toutes les autres.

Dana Brooke Reste plus que Peyton Royce dans toute cette histoire.

Charlotte Flair L'exception qui confirme la règle, je n'en crois pas un seul instant. La seule et unique raison pour laquelle nous avons encore Peyton Royce en face de nous c'est parce qu'elle attend son match de championnat mais c'est surtout parce qu'elle ne m'a jamais véritablement affronté pour le moment, nous en reparlons dans une semaine une fois que nous aurons conservé ma ceinture de championne féminine. Peyton Royce a aujourd'hui ce match de championnat parce que je lui ai offerte sur un plateau d'argent, quelque chose qui devait de base revenir à une certaine Mickie James mais même elle n'a pas voulu aller jusqu'au bout.

Dana Brooke Elle devrait te remercier, faire comme tout le monde et poser un genou à terre pour prêter allégeance au royaume que tu représentes.

Charlotte Flair D'une manière ou d'une autre elle le fera, quand elle sera au sol, au tapis, inconsciente et sans vie, la bouche collée contre ma botte. Wooooooo.

Dana Brooke Si seulement sa bouche ne se trouvait que sur ta botte, et pourtant...

Charlotte Flair D'ailleurs à ce propos, je dois passer un autre coup de téléphone.



Charlotte Flair Allô, oui ?

Interlocuteur Je vous écoute mon enfant.

Charlotte Flair Je suis bien à l'église catholique St-Michael's de Gainesville dans l'état de la Georgia ?

Interlocuteur C'est exact mon enfant.

Charlotte Flair Le lutteur Allen Neal Jones autrement connu sous le nom d'AJ Styles est bien un membre de votre paroisse c'est juste ?

Interlocuteur Allen n'est plus le bienvenue ici vous savez, mon enfant. Ce qu'il se passe c'est terrible, mais nous nous efforçons de donner tout le soutien nécessaire à sa femme ainsi qu'à ses quatre enfants.

Elle raccroche. Ta gueule le curé.

Charlotte Flair T'as entendu ?

Dana Brooke Oui, c'est d'une tristesse.

Charlotte Flair Le mec, il a 40 ans.

Dana Brooke Elle en a 24, c'est horrible.

Charlotte Flair Elle vendrait son âme au diable pour une idylle qui lui donne clairement plus de hype sur google. Elle ferait n'importe quoi pour la célébrité.

Dana Brooke A défaut de devenir un jour la championne féminine de n'importe quelle organisation elle ferait n'importe quoi pour être au devant de l'affiche. Que personne ne se méprenne, ce n'est qu'une question d'image et rien d'autre. Elle veut tirer profit de la renommée du lutteur qu'est AJ Styles. De toute manière, c'est certainement pas dans le ring qu'elle sera capable d'être mondialement connue. Elle n'en a pas les moyens, elle n'en a pas les capacités. Elle nage en plein délire depuis des semaines, depuis que tu lui as offerte cette opportunité mais nous y reviendrons.

Charlotte Flair AJ Styles, quel faible personnage. Le type a toujours été connu pour être droit dans ses bottes, avec une haute estime, des valeurs, un croyant catholique reconnu, marié, avec quatre enfants. Elle a réussie à pervertir son âme, il finira en enfer !

Dana Brooke Ce ne sera pas le seul.

Charlotte Flair Certainement pas.

Dana Brooke Peyton Royce finira en enfer six pieds sous terre une fois qu'elle aura connue ce que la véritable lutte signifie, tout comme AJ Styles connaîtra le démon lorsqu'il se heurtera à Sister Abigail. Les deux, l'un comme l'autre, quitteront Apocalypse dans la honte et la défaite. Les deux, l'un comme l'autre, n'auront aucune ceinture à célébrer, juste le droit de confesser leurs péchés !

Charlotte Flair L'Apocalypse prendre son véritable sens.

Dana Brooke Par définition, la catastrophe qui évoque la fin du monde par son ampleur. La défaite que les deux amoureux vont connaître, la fin d'une carrière, la fin de deux carrières, la fin d'un mariage, la fin d'un rêve inaccessible, la fin d'une légère crédibilité.



Interlocuteur Camperdown université de Sidney, oui ?

Charlotte Flair Bonsoir. J'essaie d'organiser une réunion d'anciens élèves mais il me manque quelques contacts, pouvez-vous m'aider ?

Interlocuteur Bien entendu, quels noms ?

Charlotte Flair Royce Peyton et Kay Billie ?

Interlocuteur Un instant je vous prie... Impossible de vous donner ces renseignements, ces deux jeune filles ont été virées du campus pour crises délirantes aggravées, troubles à l’ordre public et troubles de la personnalité.

Elle raccroche.

Charlotte Flair Ça ne te rappelle rien ?

Dana Brooke La situation elle est encore plus grave que je ne l'imaginais. Elles sont devenues folles le jour où elles se sont rencontrées sur les bancs de l’université.

Charlotte Flair Et depuis elles continuent de nager en plein délire.

Dana Brooke Lorsqu'elles disent par exemple qu'elles t'ont fait du mal ?

Charlotte Flair A quel moment ?

Dana Brooke Je ne sais pas mais elles en sont intimement persuadées.

Charlotte Flair Une crise délirante, un trouble incohérent, une dépression hallucinée. L'une contre l'autre, elles n'ont pas réussies. Dans un match par équipe à six avec de piteuses partenaires elles n'ont pas réussies. Dans un triple threat non plus alors comment peuvent-elles s'imaginer réussir quelque chose cette semaine dans un match par équipe avec toi cette fois-ci, huh ?

Dana Brooke Ce n'est certainement pas parce qu'elles partagent la même assiette, le même lit, le même amant, la même serviette, le même shampoing, le même mascara ou le même tampon qu'elles seront capables de réaliser un grand match lors du PPV.

Charlotte Flair Nous sommes des professionnelles de la lutte. Nous connaissons les enjeux mieux que n'importe quelle autre lutteuse présente dans ce roster. Nous n'allons pas perdre le fil de la rencontre pour vérifier l'état de la manucure de l'autre. Nous ne sommes peut-être pas des partenaires de vie commune mais nous sommes bien mieux que toute cette mascarade que représente le uniconic duo puisque nous sommes des partenaires de business ! Nous connaissons le ring, la lutte, le plan de bataille, la technique à aborder, les prises à porter, le comportement à avoir. De toute manière, elles peuvent bien continuer de déblatérer autant de bêtises, elles ne sont clairement pas un duo de tag team wrestling matches. Il ne faut pas mélanger les deux !



Dana Brooke Battre Rosemary et AJ Lee n'est pas un exploit ou une performance, ce n'était pas non plus un duo de tag team wrestling matches. Par contre, affronter la world's cutest tag team c'est une toute autre histoire !

Charlotte Flair La world's cutest tag team, c'est un duo de tag team wrestling matches.

Dana Brooke Tu peux te vanter d'avoir un pinfall gagnant sur un lutteur masculin, quand même.

Charlotte Flair C'est exact.

Dana Brooke Encore une grande première pour le royaume de Charlotte, la première lutteuse de l'histoire de l'Extreme Championship Wrestling à river les épaules d'un lutteur masculin au tapis pendant trois secondes dans un extreme rules match !

Charlotte Flair Mais si tu continues d'écouter les débilités profondes de l'uniconic duo elles te diront qu'elles sont la plus grande équipe de l'histoire de la lutte.

Dana Brooke Elles n'ont rien prouvés, elles ne le feront jamais.

Charlotte Flair Oser essayer de se mettre au même niveau que Michelle McCool et Layla, Angelina Love et Velvet Sky, Portia Perez et Nicole Matthews ou encore MsChif et Cheerleader Melissa c'est une insulte pour l'histoire de la lutte féminine. Même nous on a pas besoin de se le répéter pour se convaincre d'une illusion.

Dana Brooke Par contre elles savent bien te répéter qu'elles nous ont portés quelques coups... Par derrière !

Charlotte Flair Peyton Royce qui m'attaque par derrière pendant une interview, c'est courageux c'est vrai. Billie Kay qui t'attaque par derrière, c'est brave ! Par contre, une fois dans le ring, dans les règles de l'art, il n'y a plus personne ! C'est toujours plus facile de mettre des cheap-shots par derrière ou sur les réseaux sociaux mais c'est toujours plus compliqué d'assumer une fois qu'on arrive au moment fatidique où les choses sérieuses commencent.

Dana Brooke Elles ne savent pas gérer ton excellence, ta technique irréprochable. Elles ne savent pas se faire à ma force d'exécution, mon réalisme, notre intellect.



Charlotte Flair Elles ne savent rien faire de toute manière, elles sont juste bonnes qu'à nous servir d'amuse-bouche. J'sais que t'as la dalle Dana, c'est pourquoi je vais t'en laisser une bouchée.

Dana Brooke Je vais leur faire payer tout ce qu'elles ont pu te faire subir depuis ces deux derniers mois. Billie Kay va repartir directement en soins intensifs, sa nuque ne supportera pas longtemps mes souplesses et encore moins mon samoan driver. Grâce à nous, on fera définitivement oublier aux fans de l'Extreme Championship Wrestling le pauvre règne de Billie Kay en tant que championne, personne ne s'en rappelle d'ailleurs tellement il fut insignifiant ! Nous allons prouver à cette Extreme Championship Wrestling où le royaume de Charlotte a toute sa légitimité que nous n'avons pas besoin d'un homme pour avoir de l'importance, les hommes nous on les affronte, on a pas besoin d'eux pour avoir une quelconque importance parce que nous, oui nous, nous avons cette ceinture féminine, la seule, l'unique, la vraie.

Charlotte Flair Comme le dirait ce pauvre AJ Styles, n'oubliez pas qu'ici c'est l'Extreme Championship Women's Wrestling... The place that Charlotte Flair built ! Woooooooo. Je ne suis pas la championne de cette organisation sans raison, je ne suis pas invaincue sans raison. Je n'ai pas de défaite contre Alexa Bliss ou Summer Rae comme Peyton Royce peut en avoir, si tu ne peux pas battre celles qui ne peuvent certainement pas me battre, qu'espères-tu connaître lorsque ton tour viendra ?

Dana Brooke Le conte de fée est terminé, ton plus beau rêve sera ton pire cauchemar, la désillusion sera pleine, la déception sera totale, la déconvenue sera catégorique, le désenchantement sera intégral ouais !

Charlotte Flair Pauvres de vous, chères adversaires. Vous en avez marre de me voir régner en reine suprême sur votre monde, pas moi ! Je sais que c'est frustrant de me voir au top du wrestling game depuis si longtemps mais personne, et encore moins Peyton Royce, ne pourra mettre fin au royaume.

Dana Brooke Fair and square, nobody !

Charlotte Flair J'ai un dernier coup de téléphone à passer, maintenant que j'y pense.

Interlocuteur ... SHIMMER Women's Wrestling headquarter, que puis-je faire pour vous ?

Charlotte Flair Charlotte Flair on the phone. Est-ce que je pourrai être mise en relation avec la seule et unique véritable meilleure lutteuse australienne de l'histoire de la lutte australienne... Madison Eagles ?

Interlocuteur Un instant.



Charlotte Flair Et elles pensent connaître quelque chose de la lutte féminine...

Les caméras ne resteront pas pour ce dernier échange, elles n'en ont pas la nécessité. C'est la principe de la monarchie, c'est pas le peuple qui décide.

Continuing the legacy... Woooooooooooooooo !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Jeu 21 Sep - 19:20

♚ CHARLOTTE
contre les bellas twins.





« En quoi ai-je échoué ? En quoi t'ai-je dit ? En mon amour envers toi ? En ma passion pour les larmes ? Ou tes lacunes de ne pas avoir accepter la personne que je suis ? Dis-moi, hein. Même toi tu ne le sais pas. Et tu es perdu, comme toutes les danseuses dans ces bars. Non, je n'ai pas échoué. J'ai compris que pour rien au monde je devais devenir dépendante. Et que je dois maintenant me battre pour qui je suis, pour ce que je suis devenue et pour ce que je compte devenir. Ça, père, tu ne pourras jamais m'enlever le droiture de mon âme ni les convictions de devenir celle que tu n'as jamais pu être : indestructible ». Son faciès, humecté par ses mains, vient chercher une vision à son regard. Perdu dans cette salle, Charlotte était en pleine phase d'affaissement. Un breakdown, une crise qui lui arrivait fréquemment depuis son indépendance. Plus de Ric Flair dans le coin, il n'y avait qu'elle. Son esprit, son cerveau et son corps.


« Putain, que je t'ai aimé. Ton regard fier qui se brandissait à chacune de mes victoires. Alors que dans les locaux je me sous-estimais, tu étais là pour me planifier chaque étape de ce que j'aurai dû devenir : toi en version secondaire. Mais non, père, je n'ai jamais souhaité devenir une seconde Flair. Tu étais un idole, mais maintenant, tu ne l'es plus. Tu as brisé mon amour et nourri ma prostration. J'ai embrassé la solitude depuis que tu m'as laissé et ça... Je ne peux te le pardonner. Aujourd'hui, je veux être une montagne et non pas une vallée. Je veux être ce bijou qu'aucune fédération indépendante n'a encore découvert. Est-ce trop demandé ? Dans le bassin de la destruction, j'ai su me relever. Lorsque j'étais en pleine lice de divorce, j'ai su me relever. Et tout ceci : seule ! Je n'ai plus besoin de ta réputation pour avoir de l'amplitude. Et à partir de cet instant, Charlotte Flair n'est plus de ce monde ». Une deuxième éclaboussure de liquide lui suffisait à la réveiller : du moins, c'était ce qu'elle pensait. L'espiègle qui dérangeait son visage aurait pu briser la glace ; elle se rendait compte de ce qu'elle devenait. Charlotte se chambardait en monstr-... : « Lannister. ». Elle prit alors les commandes en se débarbouillant le visage. Son drap brodé qui dépassait de ses mensurations commençait alors à s'avancer : Charlotte, d'une démarche avancée, sortit de sa bâtisse.


Derrière cette souveraine flânait un garde aux courbes complètement impressionnantes. Une véritable turbine calfeutrée dans une armure en plate. Charlotte Lannister joignait ses mains tout en baladant les murs du préau jusqu'à tomber nez-à-nez face à... « Cersei » disait-elle d'une manie assez étonnée. Une femme, aux boucles parfaitement définies dans une marrée d'or, se trouva devant elle. « M'as-tu élaborer ce que je t'avais demandé par rapport aux deux femmes dénommées Brie et Nikki Bella ? ». Un document lui était tendu. De quoi faire, en toute honnêteté pour une fois, la maîtresse de Braun. « Parfait. On se voit lors du conseil restreint. » disait-elle en continuant sa route. Il est l'heure pour elle d'aller à ses devoirs et de conquérir l'arène du premier Big Bang. Elle ouvrit le parchemin qui lui avait été confié quelques secondes plus tôt. « Mmh mmh. D'accord. Oui, c'est bien ce que je pensais. Leur Twin Magic semble être leur arme prédéfinie. Parfait. Mais dès à présent, seule une certaine Maryse Ouellet semble ne pas avoir été bernée par leur manège. Bien. J'ai déjà mit Nikki Bella à la retraite il y a quelques temps en lui empêchant de continuer son foutu règne de titre. Et puis sa soeur a subit le même sort au final. Oui, je connais parfaitement mes ennemies et lors de cette soirée, je vais savoir où et comment les abattre. Evil Queen est peut-être en retard par rapport à ces informations mais je ne compterais pas sur cette femme pour voler mon règne à l'Empire State Wrestling. Il est clairement indigne de moi-même de me retrouver face à ces bandes de mijaurées qui tenteront de tendre leurs mains vers un avenir mieux que le mien. Port-Real est mon territoire, j'en suis la gouvernante. Et bientôt, l'Empire State Wrestling aura un point de départ et ça le sera sous mon nom. Je suis pas comme toutes ces soit-disantes Reines, foutues de se renommer comme telle pour avoir une certaine classe. Je ne suis pas une Reine, je suis une Souveraine. Personne ne me dirige, et j'ai un pouvoir aussi égal à un Roi. Voilà la dissemblance. Maintenant, il est à moi de prouver qu'on peut voir les Bellas Twins mais qu'on peut aussi les toucher. Et de plein fouet. » disait-elle en écartant le document de ses mains en le tendant à Braun qui, d'une seconde, lui attrapa des mains. Une démarche impériale s'imposait alors à la plus grande Souveraine que le monde du catch n'ait jamais connu : Charlotte Lannister.

Smiley face
Débuts d'une rédemption — Charlotte rejoint les forces de l'effectif le 29 août. Elle est annoncée en second match qui est un combat par équipe où elle est alliée à Regina pour affronter les Bellas Twins.
× Nom: Charlotte.
× Surnoms: La Souveraine - Charlotte Lannister.
× Anniversaire: 5 avril 1986.
× Provenance: Caroline du Nord.
× Poids: 65kg.
× Taille: 1,75cm.
× Allié: Braun La Montagne (Strowman).
× Gloire: NXT Women's Champion (258jours) - Dernière WWE Diva's Champion (196jours) - Deux fois WWE Women's Champion (+ de 130jours combinés).
× Finishers: Natural Selection (enrobe le cou de l'adversaire sur les fesses tandis qu'elle exécute une roulade en avant derrière lui) et Figure-Eight Leglock (croisement des jambes avec ceux de l'antagoniste pour exécuter au final un pont).
× Coups spéciaux: Big Boot, Figure-Four HeadScissors - Knee Drop - MoonSault - Spear - Swinging Neckbreaker.
× Match précédent: //.
× Ce match est positionné: Deuxième sur la carte.
× Nombre de matchs effectué à la fédération: Premier.
× Défaites: Aucune.
× Victoires: Aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Jeu 21 Sep - 19:21

♚ CHARLOTTE
contre le monde.







Envolez-vous jusqu'au point d'arriver, celui qui rend fou votre désir, votre soif d'objectif. Bien que ce point est introuvable pour certains, imaginez cette fois-ci, une femme sous l'ombre d'une lumière étouffée, prête visiblement à troquer le respect pour posséder le plein pouvoir. Son sombre faciès distingue toute la haine que l'on peut ressentir chez une personne dite « normale ». Une cascade de chevelure se soumissionnant au moindre mouvement, au moindre geste. Elle s'apprêta à soulever son regard dans la plus grande lourdeur, dans une impulsion lente, frayant un chemin pour ouvrir ses prunelles. Chasseuse. Guerrière. Elle était...

Souveraine. disait-elle de son plein gré, au milieu d'un silence draconien. Ses ongles aiguisées étaient reposées sur le fer glacé du trône, gratuitement offert par l'humidité de la pièce. Elle plaqua instinctivement, avec un léger sentiment d'hésitation, son dos contre l'arc de plusieurs mètres. Observant le vide de la salle, Charlotte Lannister s'était placée sur le trône de fer. Le ridicule est à son comble. La fermeté du talent a-t-elle perdue sa valeur ? Cette possibilité de se diriger vers un avenir prometteur est-elle trop demandée ? Ces derniers jours nous ont prouvés que l'absurdité féminine est omniprésente et particulièrement ce que j'ai en face de moi aussi. Entre des enfantines dont la capacité de parler correctement est limitée et une division parfaitement invraisemblable, il y a de quoi faire rigoler John Snow. Pauvres âmes... Heureusement que je suis présente là pour raviver la flamme et faire de ce roster un véritable champ de bataille. Vos roses sont ternies par la jobardise et vos couleurs n'ont même plus de richesse. Je comprends parfaitement le désarroi de certains lutteurs qui veulent se convertir en femme pour apporter un peu plus de volume à ce qui m'entoure, le visage de la Souveraine était en parfaite harmonie avec ses pensées : ainsi, ses traits s'étaient endurcies.

Des lutteuses avec une performance irréprochable ? Jamais. Jamais vous n'en verrez ici. Elles sont toutes basées sur le principe de viser la ferraille pour ensuite monopoliser sur leur avenir. Ce sont des paroles que l'on est habitué à entendre, comme les rumeurs sur le retour des Stark. Pensez-vous réellement qu'un jour, cette fameuse section va pouvoir prendre de l'ampleur avec une de mes concurrentes ? Ou autres pimbêches qui vont sûrement la succéder ? Le district n'a aucunement l'air d'en être un. Et je ne blâme pas seulement le nôtre, mais les hommes aussi. Tous sont accrochés à un câble sans résistance... Et, bien sûr, on appelle ça... Des hommes. Des hommes qui n'ont même pas l'apparence intitulé et la preuve conforme : des mono-sourcils, des lardons purulents, des cure-dents qui aboient dans un microphone et qui se prétendent être en phase d'avoir la lumière sur eux... J'ai déjà ramené de mes propres mains le nom de SuperStars à la World Wrestling Entertainment, et je l’emmènerai ici une nouvelle fois. Je changerai la couleur de la fiole, que ceux qui étaient présentes à mes côtés viennent le confirmer. Je connais chaque point mort de mes adversaires du Main-Event. À commencer par Regina ; elle qui pensait m'avoir comme alliée... Je suis parvenue à retenir ses failles et à les contrer parfaitement pour cette guerre, sa tête se penchait de gauche à droite comme une femme qui narguait une autre. Un sourcil se dressa avant qu'elle ne continue son monologue.


Sans moi, elle n'aurait pas accéder à cette victoire. Sans moi, elle n'aurait pas pu faire le décompte de trois sur l'une des jumelles. Et elle n'est pas foutue de me remercier en plus de ça? Qu'elle retourne dans son champ éthérée, là où elle pourra peut-être recruter des larbins imaginaires avec son peuple imaginaire. Je ne me nourries pas des comptes de fée mais de ce que je produis par moi-même. Shame on you. Tessa Blanchard n'a aucun mérite d'être placé dans cette division-élite. De plus, pourquoi aurait-elle accès à un match si important alors que son apparition n'a été que néant? Shame on you. Il ne vaut mieux pas que je m'attarde sur ces trivialités mesquines car toutes ces femmes futiles plongeront dans l'hermétisme tôt ou tard. Il en va de même pour Angel Williams qui, jusqu'à maintenant, n'a rien prouvé d'autre que son absence. Ce n'est pas plus mal, elle ne manquera pas les festivités de ma victoire, cela fait toujours un invité de plus dans la salle, son pouffe s'extirpa de sa gorge. Il était tellement fort qu'elle aurait pu émettre une pensée d'offensive aux soldats qui défendaient la tour où elle était. Mais ils étaient habitués à ces tripes névrosés.

Après avoir stigmatisé le contenu de l'entreprise, la lutteuse délivra un sourire des plus excentriques. Ses mains givrées dévalèrent les accoudoirs du trône en un mouvement de va-et-viens. Qu'est-ce qu'elle était bien placée ; en tant que souve-r-ai.... Charlotte, une voix grainée de féminité -à la fois douce et posée- perturba la solitude de la Lannister. Son visage pivota vers sa gauche, la provenance de cette voix... Ce fût d'un dédain de surprise qu'elle sursauta en reconnaissant la personne en question : C..Ce...Cersai. Je voulais juste ess... mais elle fût coupée sec. Je t'ai déjà dit plusieurs fois que je ne voulais plus te voir au sein de cette pièce, ni-même -encore pire- assisse sur le trône de ma dynastie.


Je ne voul-, mais le lever de main de Cersei Lannister l'intercepta une seconde fois. Son faciès palpé par une rose noire évita de croiser son regard. La blondinette se redressa aussitôt et partit en direction de la sortie, là où les gardes disposés à la suivre -dont Braun- étaient en train de lui ouvrir la porte. Et que je ne te revois plus. Ce n'est pas contre toi Charlotte, mais après ce que tu as fait il y a un mois, je ne peux le tolérer facilement publiquement. Charlotte traça sa route sans pour autant prendre en considération les dires de sa Majesté.

Smiley face
Débuts d'une rédemption — Charlotte rejoint les forces de l'effectif le 29 août. Elle est annoncée en second match qui est un combat par équipe où elle est alliée à Regina pour affronter les Bellas Twins qu'elle parvient d'ailleurs à gagner grâce à un léger soutien de son acolyte Braun La Montagne. Directement après sa victoire, elle est interviewée : Charlotte répond à chaque question jusqu'à que l'intervieweuse se trompe en prononçant le nom de famille «Flair». Exacerbée par cette appellation, Braun étrangle brièvement celle-ci, qui ne parvient même pas à se dégager. Charlotte précise que c'est bien la dernière fois qu'elle osera exprimer ce mot ou bien elle ordonnera à son cerbère de ne pas y aller de main-morte. Pour la seconde édition de l'Empire State Wrestling, Charlotte est annoncée dans le Main-Event pour le Contender au titre du Diamond Champion qui réunit Angel Williams, Emma, Evil Queen, Harley Quinn et Tessa Blanchard.
× Nom: Charlotte.
× Surnoms: La Souveraine - Charlotte Lannister.
× Anniversaire: 5 avril 1986.
× Provenance: Caroline du Nord.
× Poids: 65kg.
× Taille: 1,75cm.
× Allié: Braun La Montagne (Strowman).
× Gloire: NXT Women's Champion (258jours) - Dernière WWE Diva's Champion (196jours) - Deux fois WWE Women's Champion (+ de 130jours combinés).
× Finishers: Natural Selection (enrobe le cou de l'adversaire sur les fesses tandis qu'elle exécute une roulade en avant derrière lui) et Figure-Eight Leglock (croisement des jambes avec ceux de l'antagoniste pour exécuter au final un pont).
× Coups spéciaux: Big Boot, Figure-Four HeadScissors - Knee Drop - MoonSault - Spear - Swinging Neckbreaker.
× Match précédent: Regina et Charlotte contre les Bellas Twins.
× Match actuel est positionné: Main-Event sur la carte.
× Nombre de matchs effectué à la fédération: Deux.
× Défaites: Aucune.
× Victoires: Une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Jeu 21 Sep - 19:28

I see fire,blood in the breezeif we should die tonight, then we should all die together
save your happiness for tomorrow, today we'll drown in your tears

Je me prépare, pour la énième fois. Pour peut-être la dernière fois. Je vois en moi, sur ce miroir accroché dans de la poussière, une femme de valeurs et pleine d'espoir. Je pense à toi, je pense à moi. Je me dis aussi que si tu avais été à ma place, tu aurais eu ce sourire aguicheur, porteur de bienveillance reniant toute l'hypocrisie que mon sourire a souvent l'habitude de refléter. Il me suffit de quelques pas pour franchir ce rideau. Ce qui me sépare du passé au présent. Extérieurement je comprends mes directives et mon devoir sur ce ring. Intérieurement, c'est le désastre, mon esprit virevolte empêchant mon corps d'avancer alors que ma musique peine à s'étaler dans la salle depuis une minute trente. L'intervention d'une poussée de main me ramène à la réalité, je n'ai même pas le temps de savoir qui est-ce que déjà, les spots lumineux m'aveuglent alors que derrière eux, on me hue à en crever.

derrière toichapitre un.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]« Grosse pute, tic, Salope, tac, Va te faire soigner, tic, Connasse, tac. C'est ce que j'entends lorsque je les rencontre, chaque soir, dans des Live-Events. Mon sourire permet de contrer leur fureur devenue gratuite, mais, derrière celui-ci, j'ai peur. Inutile de vous fier à mon apparence, si vous m'êtes inconnus, je parviendrai à vous séduire, à vous manipuler, à vous modeler à ma propre façon. Je ferai de vous ma pièce, mon pantin, ma marionnette guidée par mes fils. Mais il en ait rien en tant qu'Ashley Flair. C'est tous les soirs comme ça. On m'habille, me coiffe, me maquille, me pouponne pour que je perce la lumière des projecteurs. Libérez-moi -un murmure s'échappe de ma voix. A-t-on discerné mon chuchotement ? Je ne l'espère pas, mais ce qui est sûr, c'est que ma présence embête la foule. Et dès que je prends le microphone, l'ambiance bat de son aile écartant toute positivité pour laisser place à la rancœur.

Oh oh ! Vous allez vous procurer le plaisir de vous taire, ça sera déjà un grand pas pour rendre l'air agréable... Oui je parle bien d'oxygène, puisqu'en effet vous la dégradez avec vos dires rocambolesques depuis tout à l'heure ! Franchement pour qui vous prenez vous ? Pour Cameron, hein ? Qu'on me la ramène d'ailleurs. Allez, ô, plus vite que ça !, je sais que je dois attendre, et qu'au final, rien ne se passera. Personne ? Pas étonnant. Madame a dans le passé été danseuse et ça y est, la croissance accrue d’œstrogène lui monte au crâne ? Laissez-moi rire. A vous écouter, elle serait sois disant hiérarchiquement supérieure à quiconque dans l'entreprise, mais dois-je vous rappeler que depuis son retour parmi la New Wrestling Entity, le seul mot qui la définit parfaitement est le terme "we-don't-care" ?! Ah, mais suis-je bête. Vous le savez totalement, mais vous tentez péniblement d'en faire abstraction en vous affichant par le biais de dires aussi contradictoires les un que les autres ! Comme elle, d'ailleurs. De bonnes paroles censées être compréhensibles aux yeux de tous, hélas, les siennes restent toutes bonnement farfelues. Pourquoi s'obstiner à passer autant de temps dans les rings, tout en sachant que personne n'est véritablement apte à la comprendre. D'après le script, j'aurai dû m'arrêter ici et m'attaquer directement à mon autre adversaire qu'est Crystal. Mais mes mots devenaient incontrôlables, impossible de les stabiliser. J'allais sûrement faire une erreur en les pro...

Moi qui avais donné mon art aux fédérations les plus symboliques, me voilà soudainement en contrat avec l'une des entreprises des plus prometteuses. N'est-ce pas magnifiquement aguichant pour mon futur ? Celle qui s'était offerte au monde de la lutte, victime de favoritisme en abondance, rejoint désormais la lignée d'un Roster hors du commun. Disons que le choix d'intervenir dans ce milieu n'a été que de courte durée ; en effet, disons qu'ici, ils acceptent avec générosité le véritable sens du mérite. Mais quand sera-t-il de ses préoccupantes ? Des petits murmures me fondent à l'oreille me donnant ainsi divers noms. Mais ces noms-ci ne me serviront qu'à les brûler dans le feu afin d'imprimer mes futures victoires. Père m’a appris que la peur est toujours constante, mais que l’accepter me rend plus forte. Que la vengeance n'est qu'un repas qu'il faut savourer en toute délicatesse. Que la chasse des fées n'est qu'une ouverture gratuite pour ma faim. Je me démarque de ce stéréotype féminin dont les lacunes techniciennes ne répondent plus à la lutte. Vais-je pouvoir subsister à la meute sous mon air implacable ? Des questions en suspends... Je m'efforce tout de même à y répondre, et ça, sans la moindre prétention de me faire valoir des autres. Disons qu'un monde nous écarte, celui du pétrole et du déracinement et celui de la bonté. L'originelle est tellement fascinante à observer, vous pouvez vous donner forme à n'importe quel moment : soyez feu, eau, terre, Rois. Mais pour emprunter ces voies si élémentaires, vous devez avant tout vous armer d'un cœur. Je suis l'exception qui confirme la règle. J'emprunte ces chemins en l'absence de cet instrument. Pourquoi m’applaudissent-ils ? Pourquoi chantent-ils mon nom ? J'aperçois au loin des signaux de caméras qui indiquent un rouge. D'habitude, et dans chaque entreprise, dès qu'on aperçoit celui-ci clignoter, il faut diriger son regard vers l'entrée du ring ; et, dès que mon regard se tourne, les bookeurs me disent par le biais de leurs mains qu'il faut sortir du ring. Sauf que ma vue se trouble, démantèle ses couleurs, brouille ses horizons, mais je ne bouge pas. Seule ma voix accentue son envie de parler.

Ma douce Crystal, ton père n'a pas pu te tenir dans sa tanière. Enfant trop hyperactive. Enfant qui ne se soucie guère de ce qui peut se passer à l'extérieur du cocon familial. Non... Enfant trop gâté. Tellement ignorante, tellement cupide. Que vais-je faire de toi malheureuse ? Je t'haïs, les flammes veulent t'embrasser. Elles veulent danser avec ton corps, t'emporter dans leur chaleur brûlante. Je me suis faite toute seule, je n'ai eu besoin de quiconque pour avoir eu ce coup de pouce afin d'obtenir un contrat. Ni même Ric, ni personne. On m'a reconnu pour ma magnificence dans l'anneau et non par le biais d'une éventuelle connaissance réputée. Alors que toi, tu n'exprimes que le mépris d'une continuité dégradante. Mais tu es plutôt charmante. Très charmante. À en allumer le premier cierge. Les propos semblaient plaires, mais pas à ceux qui m'avaient concocté un panel d'écrit déjà tout prêt. Ils ont même été obligés d'introduire Dana Brooke pour me rejoindre au sein du ring puisqu'il fallait bien que quelqu'un me détache de cette bavure.

Alors que j'étais arrivée humiliée, je partais glorifiée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Jeu 21 Sep - 19:29

I hope that you'll remember meWe should all die together
save me,breathe me

Je les entends comme un bruit de fond sans fin. Seuls de murs épais ne nous séparent. Eux, assistent à un spectacle dont ils avaient payé la somme pour en avoir. Moi, j'étais là, accrochée à la seule bordure des coins, à attendre que mon tour ne me torture. Un café, Ashley ?, ferme-là... Juste... Arrête de me parler. Laisse-moi me concentrer. Laisse-moi être en rivalité avec ma frustration. Depuis la dernière fois, ceux qui m'ont applaudi lors de ma victoire contre Crystal et Cameron ne savent absolument pas le recadrement que j'ai eu lorsque je me suis prononcée avant le match. Ils n'aiment pas la vérité, ils ne m'apprécient pas à ma juste valeur. De ma foutue chevelure ambrée à mes bottes en cuir. Tu as une petite fille qui a eu l'autorisation de te voir, pour signer un autographe et éventuellement avoir une photo avec elle, mon regard prit une légère attention. Non, ce mot si cru brisa toute positivité incarnée. Était-ce Charlotte qui avait prit part à Ashley, ou Ashley qui avait accueilli Charlotte dans son cœur ? Je me pose régulièrement la question. Je me dressai de cette table qui avait occupé ma solitude pendant une bonne trentaine de minute avant de rejoindre le rideau scrutant alors les combattantes qui avaient prises place au sein du ring. Liv Morgan, Nia Jax et Mariza.  Mon visage de marbre, froid et hautain, animé par un orgueil dédaigneux, les quelques regards terrifiés que je croisai au passage m'arrachèrent des petits sourires acides, emprunt d’un réel plaisir. Au fond de cette mini-télévision qui me permettait de savoir ce qu'il se passait au sein de l'arène, je captai le surplus de haine qui me nourrissait et qui me rendait inquiétante. Charlotte, as-tu besoin de moi pour te mettre dans ma peau ? Ou est-ce que tu as déjà enflammé mon âme depuis quelques temps ? Dans les deux cas, c'est à toi de jouer.

en toichapitre deux.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Regarde bien tes adversaires qui sont sur ce ring. Regarde chacune de leurs parcelles, perce leurs faiblesses, écarte leurs meilleurs attirails, concrétise ton champ de vision et bat-les. Jusqu'à leur dernier souffle, jusqu'à ce que l'une de leur main n'implore la pitié en tapant trois fois au sol. Scrute-les en te levant, brandi ton bras, ne lâche pas son regard jusqu'à que, debout et gagnante, tu ne signes officiellement ta victoire. Commence la première analyse sur celle qui t'avait léché les bottes il y a quelques années, celle qui pensait être invincible, être l'élu d'une sauvagerie, ne pas être comme les autres femmes de la division. Nia Jax, oui, Nia Jax... Ton sourire, Charlotte, n'avait pas perdu son animosité. Oh que oui, je la reconnais parfaitement. Sa courbure et son prestige sont deux mondes différents. Je ne ferai aucune pause. Aucune de tolérée. J'ai décoloré la jovialité et la détermination de Cameron et de Crystal la semaine dernière, j'ai mis un terme définitif à leurs débuts. Désormais, je dois confronter l'une de mes plus grandes fans et je ne permettrais en aucun cas mon échec. J'ai tissé mes veines, mes envies, ma force pour qu'à ce jour, je ne puisse pas un pion sur un échiquier, que je puisse pas être derrière l'écran à me dire qu'est-ce que je fous dans ce programme sportif. J'ai broché mes toiles pour que l'abolition des futilités devienne définitive. Et Nia Jax, tu es l'une de ces futilités dans cette entreprise qui mérite d'être déchirée en plusieurs lopins. Ta congrégation motivée par la fierté d'avoir une corpulence graisseuse ne devrait pas miser sur tes propres ambitions à vouloir détruire les soi-disants femmes qui te sont différentes. En réalité, Nia Jax, je cerne ton point de faiblesse. C'est la rapidité. L'allure. La cardiologie. Tu ne tiens pas sur une fréquence de quatre-vingt images à la télévision. Ton plus grand match, dont tout le monde a d'ailleurs oublié, est celui contre la célèbre et ancienne NXT Women's Champion: Asuka. Mais celle que tu considérais comme singulière et comique t'a plongé dans un knockout. Pas très malin pour ton éthique. C'est pour cette raison-là que j'en viens à ton deuxième point de faiblesse ; être une image, une enveloppe vide. Une apparence trompeuse. Derrière la brochure n'est nulle autre que caché la dégradation, le mérite d'être un néant ou pire encore, d'être le mouton, d'être au final... Une personne commune. lâchai-je avec un rien d’émotion dans le timbre.

Je ne suis pas une femme comme les autres, un pouffe s'échappe de ma gorge... C'est curieusement une phrase d'une femme comme les autres. Tu veux savoir pourquoi tu es comme toutes ces filles que tu statues d'êtres insignifiantes et universelles ? Parce que je te rappelle que tu as fourni ton image en tant que mannequin, que tu as figuré sur des magazines de mode pour tenter de trouver un sens à ton charme. Cela fait de toi quelqu'un d'usuelle, une simple petite remarquable bête. Ne prétend pas être du bétail lorsque tu as commencé une carrière dans le mannequinat. Simple contraste, et pourtant, tellement efficace... Cela ridiculise ton image de JaxJungle, n'est-ce pas ? Comment expliquer ce paradoxe ? Eh bien, nous allons être autant efficace que ta pseudo-disparité. Je serai faire de cette division un champ de divergence et je te montrerai, ce soir, qu'une lionne ne peut qu'être sauvage, qu'un humain ne peut qu'être stupide, et qu'une flamme ne peut qu'être brûlante. Je serai une spear en fer indomptable qui percera la caste féminine. Et elle a déjà traversé Cameron ainsi que Crystal. Elle continuera son aliénation en te crevant la poitrine, toi et ta fichue inconnue aux bataillons que tu avais l'habitude de battre en quinze secondes à la World Wrestling Entertainment pour te trouver ne serait-ce qu'une infime parcelle de crédibilité.  

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Regarde-là. Regarde cette femme avec qui tu partageais des moments inoubliables en dehors des rings. Elle était bien plus que Nia Jax. Elle était ton amie. Mais aujourd'hui, tu la déplores. Comme si tu l'accusais d'avoir été un frein dans ta vie. Ou... Peut-être, est-ce moi qui l'accuse d'avoir été un frein dans ma vie et non pas dans celle de toi, Charlotte. Regarde sa partenaire du soir, Mariza. Mariza ? MARIZA ?! Mariza n'est qu'une sous-catégorie nommée Rosa Mendes précédemment. Elle est génétiquement de sa classe, de sa bassesse. Elle n'est absolument rien, n'a aucune renommé, n'est qu'un vide, un non-être pur et dur. Qui est Mariza ? Mariza Mendes ? Je ne sais absolument pas ce qu'elle vaut dans le ring mais ses années ne devraient pas être occupés par la tendance du catch américain. La New Wrestling Entity est un renouveau, un drapeau dont les teintes représentent tout ce qui mérite d'être mis-en-avant à contrario de la World Wrestling Entertainment ! Avec mes quatre règnes de Women's Champion, comme étant le dernier règne du Diva's Champion, comme étant l'un des règnes les plus longs combinés et comme étant celle qui a effacé le fameux mot "Diva" de la bouche des fans à l'époque, Mariza... prend ton temps Charlotte, je sais que tu en meurs d'envie d'avoir ce titre entre tes mains qui te revient de plein droit mais, respire et exp-.. Mariza n'est -absolument- pas un obstacle pour moi. Elle est anonyme, une ignorante parmi tant d'autres, une signature des plus frivoles. Alors qu'elle aille s'entraîner à améliorer les capacités de son Shooting Star Press et de Last Call -d'ailleurs plagié ouvertement de Melina Perez Morrison au risque de devenir mon ombre.

Qui est-ce qui ose être la troisième personne dans le ring ? Ce match ne devait pas être un Triple Threat Match ? Dommage, il va falloir que tu te tapes encore un membre en plus et qui s'avère être ta partenaire du soir. Tu es une légion à toi-même les bookeurs sont censés le savoir, les bookeurs sont censés avoir compris ton parcours, analysés tes caractéristiques et en conclurent que tu es une redoutable lutteuse qui n'a pas besoin d'avoir un fardeau avec toi. Liv Morgan vivra dans mon ombre lors de ce match. Il en est rien entre nous, ses performances dans le ring proviennent du New Jersey. Pas étonnant qu'elle ait été une victime à la NXT à cause de cela. Mais bon, je peux lui offrir la chance d'avoir un spotlight au-dessus de son crâne donc, on verra bien si elle mérite ou non cette lueur. Elle peut tout de même compter sur moi pour lui faire gagner son compte et éliminer ces deux-pseudos lutteuses. Tu resserras ta prise en main du centre de ta tenue pour te défaire de cette nappe royale qui pesait sur ton épaule pour sentir une proximité hiérarchique alors que ta démarche se faisait plus souple, telle une marionnette devenue incontrôlable d’excitation.

Rentre sur ce ring, Charlotte, et oublie-moi pendant ces minutes de plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   Jeu 21 Sep - 19:29

No Queen anymoreThe end of Master Flames
me, and my destiny

Charlotte Flair l'a fait ! Elle vient de battre deux adversaires à la fois, prouvant alors que son invincibilité n'est pas une légende. On la voit dresser son bras fièrement, déterminée à sectionner d'autres têtes et le signe quatre haussé par quatre doigts de sa main vient signer que son combat pour être championne n'est plus très loin. Une fois les festivités accomplies, la musique de McMahon Stephanie détourne l'attention de tous les fans, comme si aucune victoire n'avait été commise et que seule la présence de la fille de Vince était préoccupante. Elle vient annoncer toute sa rancœur envers la blonde qui se trouve essoufflée et envoie la première carte sur la table en ordonnant à Nia Jax et Mariza de venir l'attaquer! Quatre opposantes suffisent amplement à terrasser the Queen. The Boss One acquiesce en disant que son dream-match est maintenant, un arbitre intervient et il suffit que Stephanie dépose son pied sur le ventre de son antagoniste pour signer sa victoire non-respectueuse. Les images défilent durant cette promotion offerte par la New Wrestling Entity, et avec une musique ambianceuse qui frôle celle d'un air de viking, on peut discerner l'attention que le regard de Flair porte sur ce qu'il s'est passé lors de la dernière édition. Mignon sortit de sa bouche avant que ses lèvres ne se courbent. Mais, petit, tout en lâchant un pouffe étouffé. Ses bras croisés à la manière d'un empereur restent cependant figés alors que ses sourcils se serrent sévèrement. J'espère que tu connais les règles de mon jeu, Stephanie. Parce que lors d'HeadShot, après ou avant ma victoire, je dessinerais sur ton corps chaque parcelle de ma souffrance. Et ô seul mon frère sait à quel point elle est grandiose. L'ombre de sa corpulence se tourne, traînant alors derrière elle un rideau de tissu et de plume, tandis-que les spectateurs peuvent apercevoir les images qui continuent à être diffusées à la télévision. Seule le flou provoqué par la démarche de Charlotte Flair -qui sort du champ d'action- vient focuser le visage sadique et dépravé d'une Stephanie McMahon prête à renouveler sa cruauté.

une tournure définitivechapitre trois.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Mon cœur est pris dans des pincettes chirurgicales. Mes ennemis le tripotent, le tournoient, exploitent chaque cellule de ce qui me fait présentement vivre. Ils le veulent. Ils envient ma réputation et ma détermination à y arriver. Moi, je suis là, dans la pièce, seule. Comme si le destin avait tout fait pour me chambrer, placarder dans ces quatre murs. Je ne crois pas au destin. Je choisis le destin. Je le façonne à ma manière. Pas de Dieux, pas de Maîtres, je modèle mon destin. Il m'appartient, et c'est à moi de décider si mon cœur doit cesser de battre ou non. Je n'en veux à personne. Ma furie est réservée qu'à la Mort. Celle qui m'a volé mon frère défunt et celle qui me mettra à genoux sans doute aussi. Mais je me suis tellement préparée à ce que cette forme -dont personne n'a encore vu son visage- vienne m'ôter mon souffle de mes poumons. Je suis athée, je suis Charlotte Flair, et j'ai longtemps cru que la religion aurait pu m'aider dans des impasses douloureuses. Et c'est moi, uniquement moi, qui placera un doigt sur la date de mon décès. Pas les Dieux, pas eux, moi.

Tu le sais, toi, hein, mon frère. La vie est cruelle, la vie nous a donnée un territoire limité où règnent mystères et tueries. Tu sais... Je ne crois pas aux bêtises que l'on aurait pu dire à mon égard, à toutes les personnes qui ont dégueulé leur vomi sur mon crâne. Et tu connais le pourquoi ? Je vais te le dire... Parce que je crois en moi. Je sais de quoi je suis capable de faire, et ce que je ne suis pas capable de faire. Ce qui est juste et injuste. Eux, là, veulent embrasser leur spiritualité, leur foutu Dieu inventif, et je suis là à choisir ma propre destinée. Au final, mon doux frère, je ne suis pas un Maître Rouge. Les Flammes m'ont choisi mais ce n'est pas réciproque. Aujourd'hui j'ai mal. Aujourd'hui j'ai mal parce que je suis confrontée à prouver maintes et maintes fois ce que j'ai déjà prouvé dans le passé. Est-ce que je tourne en rond ? J'ai donné ma vie, l'entierté de ma vie à la lutte américaine. A la lutte tout simplement, quelque soit sa forme ! C'est une roue sans fin, et je comprends enfin le sens de ma vie. J'ai mis tous ces livres à la corbeille, proclamant la vérité absolue de notre existence, et je me suis questionnée longuement. Je change ma destinée. Je la remplace. Je renie celle qui aurait dû me modeler présentement. Deux doigts me séparent d'un titre féminin, mais est-ce réellement mon but ? Brandir un médaillon dont j'en connais l'existence, la jouissance de dresser sa propre bannière dans une division féminine, est-ce réellement ce que je veux ? Je te pleure mon frère, je te pleure de ne pas être aux côtés de ces personnes qui me crachent à la gueule lorsque je passe le chemin pour aller vers le ring. Toi, tu aurais courbé un sourire et tu te serais dit que je le mérite pleinement. Tout ce que je fais actuellement, c'est en ton nom. Et je me rabats aujourd'hui vers toi avec l'espoir de trouver une réponse définitive à mon avenir. Ce monde de strasse est-il pour moi ? Mon cœur me fait mal, me pince, m'oblige à me déterminer comme étant la personne qu'il faut pour accomplir un geste héroïque dans un monde où les femmes sont sectionnées à cause de l'homme-macho. Et je me plais à croire que je suis faite pour combattre, mais où sont mes véritables raisons ? Quel justificatif valide me permet de continuer ma carrière de catcheuse ? Je suis désolée d'échouer, Reid...

Mes genoux s'écrasent au sol, en même temps que le bruit du mouvement provoque une brisure dans mes prunelles libérant alors les flammes liquides mais brûlantes. Je pleure, agenouillée, dans cette pièce où l'absence de lumière est dominante. Je pleure, comme si ma vie en découlait ses blessures mortelles, comme si la mort allait me prendre dans les quelques minutes qui allaient suivre. La frustration de l'inconnu et la non-réponse de mon frère déchire l’infime partie positive que mon esprit conservé encore jusqu'ici.

Je sanglote pour l'échec. Pour l'insuffisance de continuer à me détruire secrètement. Voilà ce que ton absence sur la liste de mon répertoire de téléphone déclenche. Ma joie, mon bonheur se sont envolés dans les plaines où repose désormais ta dernière demeure en marbre. Pardonne-moi de ne pas avoir su voir les problèmes plus tôt, et j'espère que là-haut, au plus profond de mon esprit athée, tu es un joyeux petit lutteur où le bonheur se trouve dans les rings. Tu n'imagines même pas à quel point ta sœur veut te rejoindre. A quel point j'aimerais partager ces festivités avec toi. Je reste pourtant là, à noyer mes peines, à étouffer ma haine. Je ne veux plus de combat. Plus de match ni de segment. Ni de spectacle, ni de fausseté. En fait, je me trompe... Si. Je veux un combat singulier. Unique. Mon dernier combat. Je veux abattre la Mort. Aussi détestable qu'elle est, aussi mystique qu'elle est, je veux discerner mes limites. Ce n'est pas un Scramble Match, un ceinturon agrandi placardé d'or qui vont m'aider à les discerner. Non... Je veux un combat contre la Mort. Je suis connue pour être l'invincible Charlotte Flair, à la streak aussi complète que celle de l'Undertaker. Si je perds, cela signifierait que ce n'était qu'un surnom donné à une lunatique abrutie qui rêvait de rendre hommage à sa famille. La Mort n'est pas semblable à Brooke TessMacher, où les compétences se limitent à sourire, chevelure emplumée dans un palmier, tout en dandinant son derrière pour promouvoir les promotions de la TNA iMPACT. La Mort n'est pas semblable à ses règnes de championne, ni à ses absences intempestives et son refus de resigner un contrat avec l'entreprise par peur d'être encore dans les décombres de l'effectif féminin. La Mort... La Mort n'est pas semblable à ses talents de comédienne, se foutant entièrement de l'homosexualité en prétextant être lesbienne avec une dénommée Tara. Alors je suggère que la gentille demoiselle retourne se présenter sous les « Hollas » de la musique emblématique de Barbie Blank et qu'elle n'hésite pas à refaire un tour au Performance Center pour orchestrer un peu sa panoplie dans le ring. Ce n'est pas avec sa présence peu loquace que son profil se rapproche le plus de la Mort. Je veux la vraie, l'unique, l'authentique, la principale actrice des décès. Celle qui enlève la vie de nos proches. Donnez-là moi...

Mais personne ne répond à mon appel. Seul la photo de son visage allumé par une bougie à la flamme silencieuse de mon frère répond à mes SOS. Les rivières de mes larmes ont enflées la poche de mes yeux et ont fait rougir mes joues. Décidément, mon état n'a jamais été autant dépressif que maintenant. J'en voulais à la Mort. Mais pas que...

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Toi qui retiens ma respiration, je t'en veux aussi espèce de pute. Me retenir dans ce bas-monde où trône les imbéciles, les stupides, les cœurs sombres... La seule chose que tu parviens à faire avec ceci, c'est de me rendre complètement méconnaissable. Je ne me reconnais absolument plus. Tu es la criminelle de ces larmes, l'animatrice de mon échec. Pourquoi me retiens-tu dans tes bras pourtant si trompeuses ? Je te défis aussi, toi contre moi. Moi contre la Vie. Et ta puissance est redoutée, mais je te donne mon corps et âme pour que tu arrêtes de me faire chanter sous tes airs d'ange alors que tu caches des milliers de questions. Donne-moi le paradis que tu as réservé aux chrétiens et aux musulmans. Donne-moi le Valallah que tes confrères ont promit aux Vikings. Tout ceci n'est que mensonge hein ? Aussi mensongers que les promesses de Nia Jax lors de son arrivée dans la fédération. Aussi faibles que ses véritables caractéristiques. Son souffle extirpait sa convoitise dans le mien, et la seule façon dont elle a été capable de se relever c'était grâce à mes paroles qu'elle a pries comme des lignes d'un Coran ou de la Bible. Cette femme vivra dans mon ombre tant que je serais debout, elle n'est peut-être pas comme toutes les filles, mais je n'en suis pas une... Je suis une Reine. Non, encore mieux... Je suis un Roi. Alors Eve Torres peut ranger ses prouesses de souveraineté dans une trousse, car comme toutes les catcheuses qui ont un ego-surdimensionné, elle en oublie que sa carrière s'est achevée sous sa propre parole en quittant suite à une défaite méconnaissable. Je ne joue plus au chat et à la souris, à celle qui aura le dernier mot pour s’autoproclamer Reine du Bal. Le seul titre qu'elle ait parvenu à hausser jusqu'ici, c'est le Diva Champion, reconnu comme étant le ceinturon de la faillite et de l’Ère des Papillons que moi et mes compatriotes Sasha Banks, Bayley ainsi que Becky Lynch ont travaillé dur pour détruire l'image qu'elles ont données à nos traditions !

J'en veux finalement non pas seulement à la Mort, mais à la Vie. Prise entre les murs de l'existence humaine en fin de compte, j'en verse -d'un revers de main- un vase que m'avait offert l'une de mes fans lors d'une conférence de presse d'il y a quelques jours à Orlando. Mais ces roses rouges, ensanglantées par la force de la nature, sont les responsables de la vie, les soumises de la vie. Je ne veux pas en être une, et je ne veux absolument pas être destinée à m'éteindre -à genoux- devant la Mort. Alors je me redresse du mieux que je peux, la main entaillée par les bouts de verre qui ont éclaté sur elle lors de l'impact, et décide d'essuyer le ruisseau de larmes encore présent sur mon faciès devenu livide.

Les Flammes m'ont peut-être choisi, mais je ne suis plus une Maîtresse du Feu. Je renie ces formes. A HeadShot, ma seule identité sera celle de Charlotte Flair, reconnue comme étant la plus craintive que l'Univers de la Lutte -toutes luttes confondues- n'ait jamais connu jusqu'ici. Je ne serai pas une catcheuse de plus qu'on enverra sur un ring. Je suis celle qui sera un catcheur. On ne me présentera plus sous le nom d'une Reine. Mais d'un Roi. Mon aspect féminin sera stimulé, mais je veux bien plus que ce que ces pauvrettes veulent. Les stigmatisations seront alors atténuées et deviendront des éloges en ma faveur. A HeadShot, chacune d'entre elles seront figées à ma nouvelle apparence, devenue alors bien plus cruelle, bien plus sombre, bien plus étonnante. Je ne suis plus... Je ne veux plus... Je ne veux plus écraser Mariza et Cameron pour la énième fois. Je veux les exterminer. Les faire payer. Les faire mourir. Les offrir à la Mort en guise d'avertissement. Je veux les éteindre et les étouffer dans le creux de ma main, entendre leur hurlement comme des mélodies à mes oreilles. Ce ne sont pas des paroles. A HeadShot, ce seront des actes. Et en sortant de ce ring devenu alors mon territoire de manière définitive, j'étarquerais le titre que j'aurai remporté avec honneur, humilité, même si des plans seront prévus pour m'écarter de toutes victoires probables. Les fans m'applaudiront de plein gré, m'applaudiront pour avoir été la femme qui a survécu, Reine devenu Roi, catcheuse devenue catcheur. Mon cœur cessera de battre lorsque j'aurai décidé qu'il cessera de battre. Lors de mon combat contre la Vie et la Mort, je serai réputée comme étant celle qui les aura affrontées. The Huntress of the Death and the Life, The Elect of Her Destiny. Mais sans oublier que je vais devoir aussi mettre fin au règne de Stephanie McMahon, qu'elle s'impatiente d'ailleurs à se voir éjecter de son siège léthargique. Tu vois, petit frère, ni un Dieu, ni un seul homme ne choisira mon destin. Je le choisis avec mon propre escient.

Tout en plaquant ma paume de main pour étouffer la flamme de la bougie, mon seul souhait à ce moment-là c'était d'arrêter de rêvasser. J'avais un destin à accomplir dont moi seule avait fixé. On me connaîtra comme étant la Ragnar féminine, l'Invincible et la Chasseuse de la Vie et de la Mort, une fois que je m'aurais emparé de ce que toutes les femmes visent : le titre suprême.

Je suis un Roi, Chasseuse de la Vie et de la Mort, et l’élue de ma destinée.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: charlotte flair speech. (heel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
charlotte flair speech. (heel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Miz vs Zack Ryder w/ Ric Flair
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Tuto "base pour speech" by White

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: All speech-
Sauter vers: