.

.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liv Morgan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 727
monnaie : 1510
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Liv Morgan.   Sam 7 Oct - 13:46


Construite sur des failles.
liv&charlotte vs. mariza&nia.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Connaissez vous les psychanalystes ? Pris pour des fous par la plupart d'entre nous, ces Hommes entravent leur vie de plus d'une dizaine d'années afin de procéder à une introspection sur eux-mêmes. A la fin de ce laps de temps, ces hommes et ces femmes ont passé en revue chaque parcelle de leurs passés, afin de comprendre comment le moindre épisode a eu un incident inévitable sur les personnes qu'ils sont aujourd'hui... Je ne sais pas pour vous, mais bien que cette méthode exige de la patience, elle me paraît être nécessaire pour tout individu s'interrogeant sur lui-même. Les événements du passé sont inévitablement ce qui vous forge. Ils forment séparément des pièces de puzzle qui emboîtées créent votre conscience, la  structure caractérielle qui animera vos décisions et vos relations tout au long de votre vie. Bien que douloureux ou parfois injustes, ces événements sont indissociables de vous, et finiront toujours par vous rattraper... Vous aurez beau les fuir, tenter de les enterrer sous des couches superficielles, ils reviendront toujours... Grattant votre conscience jusqu'à vous contraindre à faire face à ce que votre esprit avait refoulé.

Mais aujourd'hui, Liv avait décidé de mettre un stop à tout ça. Elle ne voulait pas attendre que son passé refasse surface pour lui mettre une grande claque dans la gueule ; aujourd'hui était le jour où tout ces tourments prenaient fin. La jeune lutteuse allait être sa propre psychiatre en ce jour... Elle en avait assez de courir. Marre de devoir garder le regard fuyant à chaque coin de rue. Marre de craindre la rechute à chaque fois que sa force de vaincre déclinait... Marre de devoir s'enfuir face un passé qui la hantait chaque nuit : il n'y avait qu'une seule échappatoire à ses cauchemars, et c'était de les affronter en face. C'est donc précisément ce que la jeune femme était venue faire là ; marchant dans les bas-fonds les plus profonds de sa ville natale, elle ne craignait en cet instant précis que le froid qui cisaillait sa peau. Chaque pas se faisait dans un moment de recueillement pour Liv ; après tout ce bitume qui soutenait sa marche lui avait autrefois servi de lit... Ce bâtiment crasseux, à l'abandon depuis toujours à sa gauche était ce qui s'approchait le plus d'un foyer pour elle. Une vague de souvenirs s’abattaient donc sur l'originaire du New Jersey... Mais si elle était venue ici, c'était justement pour les confronter. Mais également pour- Oh.

??? › Regardez qui est de retour au bercail.

Exactement celui qu'elle cherchait. Et il est venu à elle sans qu'elle n'ai rien à faire. Comment avait-il sut qu'elle été là d'ailleurs ? Certainement une des petites taupes qui faisaient le tour du quartier à son compte qui avait du lui rapporter qu'un visage familier était de retour... Tant mieux. Un sourire forcé s'inscrit sur le visage de Liv avant qu'elle ne se tourne pour faire face à l'homme qui avait bercé toute son adolescence de tortures : Ace.

LIV › Contente de te revoir après tout ce temps Ace. J'ai failli ne pas te reconnaître sans ta barbe crasseuse.

ACE › Te fous pas de ma gueule Liv : on peut savoir ce que tu fais là ? On sait tous les deux que tu es pas là pour une visite de courtoisie.

LIV › Toujours aussi direct. Moi qui pensait que nous pourrions avoir une discussion ensemble, se rappeler des histoires du passé...

ACE › Et tu pensais qu'on allait boire le thé tout en s'racontant des blagues sur le bon temps ? Aha, rien n'a changé, tu me prends toujours autant pour le dernier des cons. Je sais que ta la vie belle ailleurs : tu as trouvé ta voie avec tes shows de merde là... J'en ai regardé quelques un par curiosité, et je sais que tu as rien oublié ici. Alors je vais pas le répéter une troisième fois : qu'est-ce que tu fous ici ?

LIV › Tu as regardé les shows pour moi ? Je n'aurais jamais pensé que tu te ferai chier au point de regarder ça, toi qui me disais toujours haïr tout ce qui rapportait à une chose que j'aimais... Enfin... Tu pourrais au moins me dire ce que tu en as pensé avant qu'on entendre dans des sujets plus... Fâcheux.

ACE › J'vois pas à quoi ça nous avance, mais je vais t'accorder deux minutes de parlote : tu étais bien ma favorite après tout... J'en pense que tu te démerdes assez bien, pour une gonzesse ça va de soit. Y a rien de fou non plus, on dirait que t'as oublié toutes les bases qu'on t'a apprit ici avec tes prises de patineuse là. Mais peut-être que tu gardes l'artillerie lourde pour les grandes occasions ; et vu la bête que tu te tapes au prochain show, c'est le moment de la sortir.  

Déclinant cette prévention d'un clin d'œil, Ace commence à davantage s'approcher de Liv qui se fait violence pour camper sur ses positions.

LIV › Je sors l'artillerie lourde à chaque match, mais je suppose que je vais devoir redoubler d'effort pour mes prochaines concurrentes en effet. Peut-être que tu as d'autres conseils grandioses du genre à me donner, vu le grand combattant que tu es ? Après tout, je n'affronterai pas une, mais deux femmes avec bien sûr, une partenaire à mes côtés.

ACE › Déjà, débarrasse toi de la plus bonne des les premières minutes, et ensuite laisse ta coéquipière se charger du monstre : tu es pas suffisamment taillée pour le job.  

LIV › Me débarrasser de Mariza ? Mh, je doute que ce soit la plus difficile à mettre de côté, mais j'ai quand même un certain doute sur elle... Il faut toujours garder une attention toute particulière sur les adversaires qu'on pense les plus facile à éliminer et l'histoire de Mariza a bien montré que j'avais raison de me méfier quand j'ai creusé davantage sur elle. Perte de tous les membres de sa famille, drogue, copain de merde, prison,  puis enfin l'absolution quand sa passion lui permet de remonter la pente... C'est fou comme elle et moi aurions pu former une équipe sans faille et inarrêtable avec tout ce qui nous est arrivé. Mais le destin en a décidé autrement et ce n'est peut-être pas sans raison. C'est plutôt Mariza qui n'est pas taillée pour le job de lutteuse ; elle laisse toutes ses émotions se placer en travers de ce qui importe réellement : le match. La colère, la vengeance, la frustration de toute sa vie de merde, je connais tous ces sentiments mais une fois dans le ring, je les fous de côté et me concentre uniquement sur la tâche en main, c'est-à-dire remporter la bataille. Alors que Marissa marche avec ces émotions inscrites en elle, comme un moteur qui ne s'alimenterait qu'à la rage. La pauvre pense que c'est ce qui lui permettra de gagner et que c'est ce qui la rend aussi unique qu'un flocon... Alors que ça ne sera que sa chute. La colère te fait perdre tout sens de stratège, il aveugle le moindre de tes sens et étouffe tes capacités jusqu'à te rendre plus facilement vulnérable pour les prédateurs. Et c'est exactement ce que s'apprête à expérimenter Mariza. Elle veut se faire une base dans le métier ? Elle veut réaliser le rêve de toute une vie ? Elle va devoir y arriver comme le reste : en se rétamant jusqu'à apprendre à tenir debout. Personne ne peut s'improviser combattant, et les combats face à des petites dealeuses de rue ne comptent pas comme des victoires dont Mariza pourra se vanter.. C'est ça quand on passe plus d'années derrière les barreaux d'une prison plutôt que dans un ring, on en paye le prix à la sortie.

ACE › Et ben... maintenant que tu la démontes comme ça, elle perd pas mal de son charme la Mariza... M'enfin, tu vas pas me faire croire que Nia te fait pas pisser dans ton froc quand même. Vu comment elle est bâtie celle-la, t'as plus de chance de finir à l'hosto' qu'autre chose après ce "match".

LIV › Tu réfléchis comme la basse populasse, en même temps tu en fais partie. Mais tu vois Ace, ça n'a rien de mathématiques de considérer qu'une personne à la masse la plus imposante va forcément écraser celle plus fine. Un serpent suffisamment rapide réussira sans aucun mal à lentement tuer un lion juste avec une simple morsure : il s'agit de savoir quand et surtout, de comment attaquer l'adversaire. Nia a beau être bâtie comme un buffle, dans le milieu où on évolue toutes les deux, elle a autant de prestance qu'une hyène bouffant les carcasses de proies déjà dévorées. Il n'y a absolument rien de mémorable qu'elle ai accompli et pourtant continue à croire qu'elle ai au-dessus des autres, ça me fait doucement rire. Parce qu'être une destructrice de jobbeuse est supposée être une ligne mémorable dans un CV ? Pleaase, même toi Ace doit saisir ce que c'est d'être un jobbeur et qu'il n'y a absolument rien de glorifiant à écraser ces lutteuses qui ont encore tout à apprendre. Mais enfin je crois comprendre la stratégie de Nia ; elle joue de sa force physique pour cacher sa faiblesse mentale : alors que moi j'apprends de chacune de mes erreurs dans le ring, elle n'essaye jamais de s'améliorer et c'est bien pour ça qu'elle stagne. Tout ce qu'elle sait bien faire, c'est s'attaquer à ceux qu'elle considèrent comme plus faibles que sa propre personne, car s'en prendre à ses égaux conduirait forcément à sa défaite. Et bien, j'ai bien la ferme intention de lui montrer qu'elle et moi nous siégeons sur un pied d'égalité lors de notre affrontement, ça servira à la faire redescendre de quelques étages... Un peu comme toi quand tu auras enfin suffisamment de couilles pour me faire face sans te balader avec ta lame dans la poche.

Ace rit de cette dernière phrase, tandis que Liv se contente d'un sourire en coin de ses lèvres.

ACE › Et bien tu as un sacré culot pour venir te pointer dans MON quartier et en plus tenter de m'intimider ! J'devrai peut-être te rappeler qui je suis ? Je suis celui qui t'as sorti de ta merde Liv. Je suis le seul qui me suis retourné sur ton chemin quand tout le monde te considérait comme une merde de chien étalé sur le trottoir ! Tu me dois ta réussite ! Tu me dois absolument tout.

LIV › Je ne te dois absolument rien Ace. Tout ce que tu m'as apporté sont des nuits de cauchemar et un dégoût de moi-même tellement encré que me regarder dans le mémoire a été une épreuve pendant des années... Mais c'est fini maintenant. Tu ne me fais plus peur. Et je m'assurerai pour que tu ne fasses plus peur à personne à partir de maintenant : ton minable règne de terreur se termine bientôt.

ACE › C'est vraiment moi que t'oses menacer comme ça ?! J'crois que t'as oublié à qui t'avais affaire petite conne !

En un battement de cil, Ace dégaine le couteau de sa poche arrière avant de foncer sur Liv ! Il plaque la blonde face à la façade du premier bâtiment à leur proximité avant de cogner le visage de celle-ci une bonne dizaine de fois pour l'affaiblir. Le sang s'écoule des lèvres de Liv, mais celle-ci refuse de se laisser happer par l'obscurité... Elle est venue ici pour se battre, pas pour se laisser piéger par ses vieux démons ! Mais Ace profite en tout cas de le moment de désorientation de cette dernière pour caler la lame de son couteau contre sa glotte.

ACE › Et si tu redevenais une de mes filles, mh ? T'es un peu moins mignonne qu'avant, mais je suis sûr que les clients rechigneront pas sur la marchandise après tout aha...

Liv peut sentir les mains dégueulasses d'Ace commencer à parcourir ses formes, ce qui lui procure un goût de bile dans la gorge. Très vite, l'analepse de tout ce que cet enfoiré lui a fait subir lui revient en mémoire, transformant son dégoût en une rage aussi vive et tranchante que le couteau posé sur sa gorge.. Ace semble sous-estimer Liv qui n'est plus la petite gamine affamée par la faim qu'il pouvait aisément soumettre par le passé. Cette dernière arrête les gestes de son bourreau en le prenant par surprise avec un claquement de coup de coude directement dans les côtes, ce qui le détache enfin d'elle. Tout s'enchaîne très vite à partir de là : un aveuglement furtif causé par un glaviot de sang, un coup de pied bien placé suivi d'un écrasement de chacune de ses mains pour l'empêcher de les utiliser, le dealer subit sans parvenir à suivre le rythme de la Baddest Female, qui semble aveuglée par la rage. Désormais allongé au sol, littéralement couteau sous la gorge, Ace ne peut que admettre qu'il est foutu face à une Liv assassine.

ACE › C'est que mon petit chaton a des griffes acérées maintenant. Alors qu'est-ce que tu attends hein ? Bute moi comme t'en rêves depuis des années, vas y ! Et rate pas ton coup parce que t'auras pas de seconde chance ma belle !

Ce n'est pas l'envie qui lui manque. Les doigts enserrant la lame du couteau, Liv s'imagine déjà la satisfaction que lui procurera le fait de trancher la gorge de cet homme... Celui qui a contribué à faire de sa vie un véritable enfer... Un cauchemar si long qu'elle pensait ne jamais réussir à s'en sortir. Mais alors que seules ses pulsions agissaient depuis le début de cette entrevue, sa réflexion finit enfin par la rappeler à l'ordre : même si elle serait satisfaite de son action à l'instant T, Liv perdrait absolument tout plus tard.  Avoir le sang d'Ace sur les mains serait se les souiller... Et gâcher tout son avenir à la NWE. Et une fois de plus, offrir la victoire à ce connard en lui permettant de pourrir tout ce pourquoi elle s'est battue. Et il en était hors de question. Sa vengeance reposait déjà dans le simple fait d'avoir Ace à sa merci ainsi.

LIV › Je vaux mieux que ça. Et je vais te le prouver en repartant gagnante de chaque putain de matchs qu'on me donnera... En fait, j'ai déjà gagné, rien qu'en t'ayant à genoux devant moi pauvre merde.

Liv détache ses bras d'Ace une fois cette tirade achevée, un sentiment de travail accompli lavant ses veines de toutes les peurs qui l'empoisonnaient auparavant. La Trap Queen détourne son regard de la carcasse vivante mais meurtrie de son ancien tourmenteur avant de lâcher le couteau sali de leurs sangs, un sourire serein baignant ses lèvres rouges. La séance est terminée.
#iwhae


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
 
Liv Morgan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» Morgan Hayward [Validée]
» Palmares Of Matt Morgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: All speech-
Sauter vers: