.

.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MA FEDERATION.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: MA FEDERATION.   Jeu 22 Déc - 13:28

Nikki Bella


33ans ❖ 2007 - current ❖ Hétérosexuelle ❖ Célibataire

Championships and accomplishments

Diva of the Year (2013 and 2015)
Choice Female Athlete (2016)

WWE Divas Championship (2 times)

1 - 6 days
2 - 301 days (longest reigning Divas Champion)


LIENS IMPORTANT
Un petit lien peut-être?  Vous pouvez mettre ce que vous voulez, comme vous voulez.  Ceci est un espace supplémentaire que vous modifiez selon vos goûts.  Un petit lien peut-être?  Vous pouvez mettre ce que vous voulez, comme vous voulez.  Ceci est un espace supplémentaire que vous modifiez selon vos goûts.

☇ Nikki Bella Room ☆

Nikki Bellaft. ??


Nouvelle vie a Paris.

Il y a certaines soirées que j'aimerais sincèrement passer chez moi, je vous le dis tout net. Et cette soirée faisait partie des soirées que je n'appréciais pas le moins du monde, mais Paris avait changé, rendant possible ces choses là autrefois possible, bannies, mais de nouveau possible par on ne sait quel moyen. Cela avait sans doute un rapport avec le grand retour de ces personnes disparues, ou plutôt leur grand départ, je ne saurais dire ce qui est le plus approprié mais c'est à partir de là que tout est complètement partie en vrille, genre totalement. Avant ce n'était déjà pas trop ça, mais alors depuis ce jour, ça a été du grand n'importe quoi. Et moi dans tout ça qui essaye de nager un peu à contre courant pour sauver le monde, à ma façon. Je sais que j'ai à lutter contre beaucoup de choses, beaucoup de monde, mais je suis quelqu'un de très déterminée, quand j'ai une idée en tête pour tenter de sauver mon prochain, je me dois de le faire. Mais à mon niveau, mon champs d'action n'était pas très important. J'enfilais donc mes habits d'aide-soignante, même si ce boulot aurait du être révolu à une véritable infirmière, mais si je n'en avais pas le diplôme, j'en avais les compétences, à quelques petites exceptions près bien entendu, mais ce soir, je ne devrais pas avoir à m'en servir, et si jamais j'ai un doute, et bien, je passerais un coup de téléphone pour m'enlever ce doute là, rien de plus simple. Je regardais donc l'adresse sur mon téléphone pour me rendre sur place. C'était dans le premier arrondissement apparemment, dans le quartier des Halles, un quartier que je n'aimais pas beaucoup, parce que tout simplement, il craignait quand même pas mal, même un peu trop, mais je n'allais pas m'arrêter à ce détail là pour faire mon boulot.

Autrefois, c'était un centre commercial souterrain, j'ai souvenir d'avoir acheté des choses par ici, mais maintenant, ce n'est plus vraiment ce que c'était, pas du tout même.  Je n'ai pas vraiment peur de tout ça, pas du tout même, mais le Sweet Dreams, même si le nom me plaisait n'était pas un endroit que je fréquentais. En tout cas, je passais devant les Jardins des Halles, et ça me faisait de la peine, j'avais passé certaines heures de mon enfance à me promener dans le coin et aujourd'hui, ça ne ressemblait à rien, si ce n'est à une sorte de forêt pleine de lierre qui n'était pas entretenue depuis des mois, comme certaines parties de la ville. J'ai vécu pendant quelques mois a Paris, j'y allez souvent pendant mes enfances ça changer des Etats-Unis et après mon départ de la WWE j'ai décider de m'y installer et de trouver un nouvel emploie. C'était assez fou d'ailleurs les disparités qui existaient depuis les disparitions. C'était une énigme pour moi en tout cas, pourquoi certaines parties de la ville sont pour ainsi dire laisser à l'abandon de la sorte, alors que d'autres sont plus vivantes que jamais. Bref, cette question était loin d'être primordiale pour moi, la réponse à celle-ci ne changerait pas ma vie, mais peut être que je trouverais des réponses. J'arrivais donc dans la ruelle sombre où se trouvait le Sweet Dreams. Qui pouvait bien venir ici ? Des hommes en mal de sexe sans doute, je ne vois pas qui d'autres pourrait venir ici à vrai dire, ça n'a pas de sens pour moi. J'espère que les jeunes femmes sont bien traitées en tout cas, avec tout le respect qu'il faut pour le corps humain, parce que sinon, ça va chauffer. Je ne peux pas tolérer que l'on puisse maltraiter des jeunes femmes pour des raisons qui ne sont pas les bonnes. Et je n'hésiterais pas à faire en sorte de faire fermer ce bazar s'il n'est pas conforme, je peux vous le dire. Je sonnais donc à la porte pour que l'on vienne m'ouvrir, attendant patiemment que quelqu'un vienne m'ouvrir, même si je pouvais sans doute entrer, je préférais ne pas commencer avec une mauvaise note, parce que je ne connais pas celui ou celle qui dirige tout ça, mais si c'est comme à la vieille époque, son caractère ne doit pas être celui d'un agneau ou d'une agnelle, bien au contraire.

D'un seul coup, l'infirmière dénommée Nicole et pris d'un mal de tête, un mal de tête qui pourrais presque la faire tomber dans les pommes. La jeune femme se retient aux murs et part dans la ruelle située non loin de l'endroit où elle devais aller. La jeune femme s'écroule au sol, dans ça tête résonne une musique, des souvenirs, les souvenirs de son passé. Un passé qu'elle avait souhaité oublier, son passé a la WWE les images défilées devant elle. D'un coup, la brunette, ce relève, rien n'avaient l'air de l'avoir choqué. Nicole continue ça route, jusqu'à 7h00 du matin. Nicole était maintenant devant l'aéroport de Roissy Charles de Gaulles. La jolie brunette était prête à embarquer pour Bangkok, en Thaïlande. Elle était prête à reprendre son métier de base celui de lutteuses. Celle qui aura eux le plus long règne avec le titre de Divas Champions est maintenant de retour. Le vol était long pour la jeune femme qui ne cesse de faire des caprices.


Bangkok, Thailande 19:40

Après 12h00 de vol, Nikki avais enfiler son parachute, elle était prête à sauter, après une dernière prière la brunette saute. Elle était habillée d'une petite tenue assez courte pour éviter d'être embêtée pendant qu'elle nagera. Après une descente dans l'eau, la jeune femme commence à nager, mais elle s'épuise rapidement elle avait l'impression de ne pas avancer, mais pourtant, elle avancer. Nicole ce fatigue très vite malgré tous après quelques minutes de nage la jeune femme était enfin arriver au bord. Elle qui croyait en avoir fini avec toutes ces "épreuves" elle avait tort. Comme toutes les recrues de la DOA la jeune femme doit passer par la fouille, la fouille fait par les officiers. Elle ne bronche pas ce qui est rare et ce laisse fouiller, avant de se diriger vers le batîments. Nicole était fatiguée, fatiguée de toutes ces épreuves..

© HELLOPAINFUL




Dernière édition par Marie Stuart le Jeu 8 Juin - 20:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: MA FEDERATION.   Jeu 22 Déc - 13:59

http://www.bazzart.org/t107056-lizzouti-990-6-fiches-pour-les-liens
http://www.bazzart.org/t75095p375-maj04-10-2016-hellopainful-fiche-de-liens-01#3621746
http://www.bazzart.org/t112749-moondaygirl-11016-fiche-de-suivi-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: MA FEDERATION.   Sam 24 Déc - 13:49




▲ Nia Jax ▲

signe son contrat avec la Dead or Alive.

. . . . . . . . . . . . . . . . .
Mon personnage est •réel



- Log In -
• Nom:
Nia Jax.
• Surnom:
Queen of Monsters.
• Véritable nom:
Savelina Fanene.
• Âge:
32 ans.
• Nationalité:
32 ans.
• Lieu de naissance:
Honolulu, Haiti, United-States.
• Taille:
1,78m.
• Poids:
109kg.
• Catch-phrase:
Une pute ne peu être une lutteuse.
. . . . . . . . . . . . . . . . .

Groupe

• Activité •

. . . . . . . . . . . . . . . . .

- Je suis... -

Je suis • Alyson ou Aly' •, j'ai • 20ans • et j'ai trouvé le forum par le biais de • je suis dans le staff Rolling Eyes. Je pense que le forum est • beauuuuuu •. Je rejoins la Dead or Alive parce que • j'ai envie c'est quoi c'est question :erm: •.

Avant de signer
• Je ne commencerais pas par un mielleux " Chère journal ". Non sérieusement, ta déjà vu une seule femme ne pouvant pas s'offrir un journal intime ? Moi pas. Et si jamais quelqu'un venait à lire ces quelques lignes, je ne voudrais pas passer pour l'une de ces femmes encore prisonnière du monde enfantin dans lequel elles ont grandis. Non, moi je t'écris, ouais je tutois mon journal intime, c'est pas que je le prenne pour un humain ou quoi, mais je me vois mal le vouvoyez ou le désigner par " il " ca serait trop.. bizarre, parce-que je veux pouvoir me souvenir de qui j'étais si jamais quelque chose venait à m'arriver. Personne n'est jamais à l'abris d'un Alzheimer ou d'un choc post-traumatique qui vous rend amnésique après tout.

Bon, reprenons depuis le début, moi c'est Savelina Fanene et j'ai actuellement 32 ans. Je crois que par mon second prénom, mes parents avaient cherché à me faire comprendre que j'étais destinée à être la gardienne de je ne savais trop quoi. De leur réputation immaculé très certainement.  Je me doutes avoir l'air désinvolte dans mes mots, mais ne t'imagines cependant pas que j'ai pu tenir rigueur à mes parents des fardeaux ayant put m'accabler pour cause d'être leur digne fille. J'avoue cependant qu'il s'agit là de fait me rendant quelque peu amer, mais ce n'est très certainement pas à mes parents que j'en tiens rigueur. Non, c'est à mon entourage que j'en veux. Mes oncles; mes tantes; mes grands-parents; ect.. J'étais née avec une couronne née sur la tête. Tous en connaissait l'aspect dorée, mais aucun n'avait connaissance des faits les  plus sordide en découlant.

J'avais été une enfant comblée. Bien qu'ayant toujours obtenu sans grandes difficultés les quelques objets qu'il m'arrivait de quémander, je n'en étais pas pour autant devenu une enfant capricieuse, surement car je n'avais été quelqu'un de très matérialiste. Enfant rêveuse, je n'étais jamais vraiment parvenu à trouver satisfaction auprès des enfants de mon âge. J'étais une solitaire dans l'âme, de ce que mes parents me disaient. Sûrement avaient-ils raisons. De ce que je me souviens, j'étais toujours isolée, dans mon coin, à rêvée d'un monde qui n'appartenait qu'à moi seule, toujours la tête dans les nuages, je crois me souvenirs que cela avait contrarié pus d'un de mes profs à l'époque. Aujourd'hui encore je demeure rêveuse rêveuse et solitaire.

Mon adolescence n'a pas été particulièrement exceptionnel. Bonne élève glorifiant ses parents d'excellente notes, je n'avais jamais eu à connaitre quelconques conflits vis-à-vis du domaine scolaire. Peu adepte des sorties entre amis, que je comptais à l'époque sur les doigts d'une main, j'avais la plupart du temps la tête plongé dans un bouquin, ou un casque plaqué sur les oreilles. Mes parents ce disaient certes, fière de ce que j'accomplissais, mais je savais pertinemment que mes proches ne faisaient que de m'accabler de reproches auprès de ces derniers. Je n'étais pas suffisamment investis dans mes études, ou tout du moins : pas dans celles qu'ils auraient souhaités. Je ne souriais pas assez, j'étais aussi fermée qu'une huitre, mes tenues étaient une véritable honte pour la famille, et j'en passe. J'étais l'ombre venant assombrir le glorieux tableau familial.

Et y a eu ce moment. Ce moment où j'ai tout perdu, car mon tout c'était mes parents. C'étaient les personnes à qui je tenais le plus, je dirais même que c'étaient les seuls personnes à qui je tenais dans ce putain d'enfer vivant.  Et pourtant, ils sont mort. Cela fait aujourd'hui 2 mois qu'ils m'ont quittés.  Cela fait 2 mois que je subis, sans une once de répits, les critiques incessantes de mon entourage en ce temps de deuil. 2 putain de mois que je me rends compte que la seule qui me rattachait à ma famille, c'était mes parents. Aujourd'hui qu'ils ne sont plus là, plus personne n'est là. Oh si, la seule chose qui reste de ma très chère famille et ce mépris qu'il ne me cesse de me vouer. Tu veux savoir pourquoi ? Parce-que selon eux, si mes parents sont morts, c'est ma faute. Et le pire, c'est que je me dis qu'ils ont peut-être raison.

Aujourd'hui, j'ai compris que ce n'était pas de ma faute, j'ai compris que j'avais un talent, un talent dans le milieu de la lutte. Mon physique imposant fessait peur aux autres femmes de ce milieu. Après avoir quitté la WWE et mettre installer en colocation avec Mandy Rose et après avoir recueillie Alexa Bliss aujourd'hui, j'ai décidé de rejoindre la DOA après un appel.•















Gimmick
«  Tu es méprisable, Hadès. » Malgré ses mots, aucune haine ne trahissait le son de sa voix. Aucun mépris, aucune rage, aucune folie ne venait ponctué le rythme platonique de sa  déclaration. Elle était stoïque, parfaitement stoïque. C'était sa façon de réagir, sa façon de  s'offusquer de l'interdiction du Dieu des Enfers, sa façon de s’imprégner de son mal. Le Seigneur du Royaume Souterrains venait de formellement lui interdire toute approche avec la descendante d'Hercule, pire, tout dialogue entre elles étaient à bannir. Hadès venait de, en toute impunité,  la privée de l'unique compagnie qui pouvait créer en elle un sentiment  similaire à celui qu'était de se sentir vivante. Douce ironie qu'était de se sentir vivante en compagnie d'une défunte, lorsqu'on était la mort elle-même.

Nia Jax. 6 lettres, deux significations. Tantôt désigné comme étant l'une des deux rejetons d'Hadès, représentée comme étant la Déesse de la Mort dans le monde de la lutte. Bien Heureuse, soit l'exact opposé de la divinité qu'était Sevelina. Tantôt désigné  comme étant la descendante d'Hercule, sa fille qui ce serait sacrifié au profits des Héraclides et dont Sevelina s'était vu confié la traverser. L'une existait au dépend de l'autre. Si l'une vivait, l'autre était oublié, sans que la tendance ne cesse de s'inverse.

C'était cette seconde Nia Jax, cette descendante de celui qui l'avait pourtant lié aux portes des Enfers, qui avait sut éveillé en elle un sentiment de vie. En sa compagnie, Sevelina n'avait plus l'impression d'être cette mort dévastatrice, rependant le malheur et la désolation  sur son passage tout en prenant soins d'offrir répit et tranquillité à ceux qu'elle emportait. Non, en sa compagnie Sevelina se trouvait habité d'une douce chaleur qui lui avait toujours été inconnu. Quelque chose en son fort intérieur semblait ce réveiller, émerger.  Son cœur de fer lui-même semblait ce défaire de son étau pour librement battre jusqu'à saccader sa respiration. Ses entrailles d'airain semblait ce mouvoir dans une douce douleur lui faisant peu à peu prendre conscience de la chose. Son âme de bronze elle-même semblait s'en trouver bouleverser. Victime de la malédiction que représentait le royaume d'Aphrodite, Sevelina ne comprit que trop tard ce qui lui arrivait. La mort elle-même était entrain de devenir vivante sous le fléau de l'amour. Elle avait cependant oublier que l'amour était un met défendu à la Mort.

Solitaire ✘ Froide ✘ Arrogante ✘ Franche ✘ Mystérieuse ✘ Sarcastique ✘ Lasse ✘ Hautaine ✘ Humour morbide ✘ Curieuse ✘ Indépendante ✘ Agile ✘ Provocante ✘ Indifférente

couleurs html : #666699
En signant avec la Dead or Alive, j'approuve le règlement actuel et j'ai lu les annexes fondamentales. J'ai conscience que mon personnage peut être jouer sans mon autorisation dans les éditions de l'e-fed. Je m'engage  à être actif dès que je le peux et à prévenir de mes absences futures pour le respect des autres. Je sais aussi que si je ne suis plus connecté au bout d'une semaine sans prévenance, mon compte a de grandes chances d'être supprimé.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: MA FEDERATION.   Sam 28 Jan - 22:09




Alma LeFay Peregrine

signe son contrat avec la Total Wrestling.


. . . . . . . . . . . . . . . . .

Mon personnage est Inventé semi-réel




- Log In -

• Nom:
Alma LeFay Peregrine
• Surnom:
Miss Peregrine
• Véritable nom:
Eva Green
• Âge:
36ans
• Nationalité:
Française
• Lieu de naissance:
Paris, France.
• Taille:
1m68
• Poids:
53kg

. . . . . . . . . . . . . . . . .


Brand

• Pour ROH •


. . . . . . . . . . . . . . . . .



- Je suis... -


Je suis Alyson, j'ai 20ans et j'ai trouvé le forum par le biais de wwe. Je pense que le forum est beau. Je rejoins la Total Wrestling parce que  le japon.  

Avant de signer
• Parfois, du haut du manoir, assise sur le rebord de la fenêtre de ses appartements et observant la lente chute des flocons de neige, Miss Peregrine plonge imperceptiblement dans le flot des souvenirs d’un passé lointain, si flou et pourtant encore si clair dans sa mémoire…

Une enfant, pas plus haute que trois pommes, courait dans toute la maison en compagnie de son chien, cadeau de Noël de ses parents. Enfant unique du couple LeFay, la petite Alma était une enfant heureuse. Elle vivait la vie de n’importe quel enfant française, dans la plus belle vie de France et du monde, ne soupçonnant pas le moins du monde sa nature profonde. Comment aurait-elle pu ? Cela faisait trois générations qu’il n’y avait pas eues d’Ymbryne dans la famille et ces origines s’étaient perdues au fil du temps ; transformé en une histoire, une légende que l’on conte un soir au coin du feu, un délicieux chocolat chaud en main avant d'aller s'endormir dans son petit lit proche d'une fenêtre. Tout allait bien jusqu’au jour où le conte devint réalité. Les premiers signes se manifestèrent alors que Alma était tout juste âgé de dix ans. Des dérèglements dans le temps, sur les horloges et les montres à gousset de la famille sans que l’on puisse se l’expliquer. Quelques semaines plus tard, l’enfant compris que les changements venaient d’elle lorsque des transformations s’opérèrent sur son corps. Des griffes à la place des ongles, des ailes qui commencer a ce faire voire, un nez qui s'allonger finissent en pique. Ses parents et elle-même prirent peur, mais pas ses grands-parents qui commencèrent à la traiter comme l’Ymbryne du conte qui était devenue une sorte de déesse. Absurde. Vraisemblablement pas pour eux.

Les parents d'Alma confièrent l’enfant aux grands-parents, pensant que c’était la meilleure des solutions alors qu’en réalité, ils l’abandonnaient. Elle n’eut plus aucune nouvelle d’eux à partir de ce jour. Alma eu alors droit au « Majesté » et au « Lady » et tout le toutim. Cependant, la petite était loin d’être aussi parfaite que la déesse du conte. Il fallait la façonner à l’image que les grands-parents se faisaient d’une Ymbryne. Les remontrances débutèrent, parce qu’elle ne montrait pas l’exemple ou qu’elle avait fauté dans l’art de mettre la table : « la fourchette se pose à gauche et non pas à droite ! » ou qu’elle ne se tenait pas bien droite ou bien le fait qu'elle ne tentent pas de sauter par une fenêtre pour tenter de déployer c'est ailes. Heureusement, Alma ne resta pas suffisamment pour subir des remontrances physiques, puisqu’une Ymbryne expérimentée vint à sa rescousse juste à temps. A la seconde où la main de son grand-père allait s’abattre sur sa joue, surgit un corbeau par la fenêtre du grand salon et dévia la trajectoire du bras d’un coup de serres. L’oiseau se métamorphosa pour retrouver sa forme humaine. Il s’agissait de Miss Corvus. La vie d'Alma changea alors du tout au tout. Sous la protection de Miss Corvus, sa famille ne l'atteignit plus jamais. Dès lors, une toute nouvelle famille l’attendait impatiemment ailleurs.

Tout ce qu’elle sait, elle l’a appris de Miss Corvus. Comme toute Ymbryne digne de ce nom, Alma devint une apprentie. Elle suivit un enseignement spécifique afin de maîtriser au mieux ses particularités. Une fois son enseignement commencé, chaque Ymbryne adopte le nom de l’oiseau dont elle peut prendre forme. Elle devint alors Miss Peregrine. L’adaptation ne fut pas des plus aisée, car à la différence de la majorité des apprenties, Alma ne connaissait rien à ce nouveau monde temporel. Néanmoins, avec de l’assiduité et de la persévérance, elle réussit à rattraper son retard. Au fil des années, le contrôle du temps et de sa métamorphose n’eut plus aucun secret pour elle. Jusqu’au jour où l’heure arriva pour elle de voler de ses propres elles, c'était un moment beau et magique. Ces années de voyage à la recherche d’individus particuliers à secourir dura peu de temps. Même si Alma appréciait le monde réel, elle devait sans cesse être sur ses gardes et sa seconde nature était loin d’être discrète. Un faucon pèlerin ne se voit pas tous les jours pour ainsi dire jamais dans les rues des capitales européennes ou bien très rarement.

L’oiseau noir finit par retourner à la boucle de Miss Corvus. De toute évidence son destin n’était pas de voyager. Avec tout de même un pincement au cœur, Alma retrouva la compagnie d’Ymbrynes sans enchantement, car elles étaient toujours trop sérieuses et strictes à son goût. En revanche, retrouver et s’occuper des jeunes particuliers fut un pur bonheur. Elle tenta tant bien que mal de discuter avec les autres Ymbrynes, d’essayer de partager ses opinions et qu’il fallait être un peu plus souple, être plus proche des individus particuliers surtout lorsqu’ils étaient jeunes ou qu’ils venaient d’arriver, tout ceci dans le but de lui apporter une transition la plus douce possible mais personne ne l'écouter du moins c'est ce qu'elle croyait. Une seule personne partageait son point de vue : Miss Avocette. Elles furent presque inséparables dès leur première discussion. Un réel et sincère coup de cœur d’amitié. Elles partagèrent beaucoup de moments ensemble et avec les plus jeunes particuliers, devenant très vite confidentes et amies, elles se promirent de créer leur propre boucle lorsque le temps sera venu mais. Le temps vint, mais rien ne se déroula comme elles auraient voulu. Alma n’avait pas imaginé que le mois prochain leur réserverait un avenir si funeste et si sombre…

Aux dires de ses semblables, un Freakshow vint s’installer à Edimbourg. Un tel cirque devrait être interdit. Comment les humains pouvaient-ils être friands de telles choses ? C’était eux les monstres. Ils torturaient leur semblable! Savoir qu’un tel établissement se trouvait pas si loin que ça d’eux rendit malade Alma utiliser des enfants avec des particularités pour ce faire de l'argent c'était tellement pathétique. Elle était loin d’être la seule révoltée. Ils devaient faire quelque chose. Un long mois de mûres préparations se mit en place pour libérer les individus particuliers prisonniers au Freakshow. Alma ne comptait pas faire partie de l’action, elle se pensait plus utile en retrait à soigner les blessés et à rester près des plus jeunes qui avaient besoin d’être protégés. Pourtant, suite aux supplications de Miss Avocette, elle accepta de s’y joindre. Elle ne pouvait pas lui dire non alors que son frère était là-bas. Elle ne pouvait pas la laisser partir et, elle, restait là c'était son amie.

Ce fut atroce. Pire qu’un cauchemar. Inimaginable. L’horreur. Jamais Alma ne pourrait oublier tout ce qu’elle vit et tout le déroulement de cette nuit d’enfer du 18 Décembre 1993. Il y eut beaucoup de morts dans les deux camps. Alma ne s’était pas suffisamment préparée à perdre des êtres chers, dont celle qu’elle considérait être sa meilleure amie Miss Avocette. Est-ce qu’on peut être un tant soit peu prêt lorsque la mort frappe de si près ? Probablement pas. Elle fut profondément blessée par cette perte dont elle se sent d’ailleurs en partie responsable (elle pense qu’en étant resté tout le temps à ses côtés, à surveiller ses arrières, elle aurait peut-être pu éviter le pire et la sauver mais malheureusement elle n'a pas pus l'aider). Cependant, dans le feu de l’action, Alma fit de son mieux pour, au moins, réaliser le vœu le plus cher de son amie : sauver son frère. Elle récupéra précieusement la petite hirondelle blessée et la protégea avec les autres particuliers secourus. Au final, à part elle, seulement deux Ymbrynes survécurent à cette libération : Miss Cardinal et Miss Arilna. A elles trois, elles créèrent une nouvelle boucle temporelle pour soigner les blessés et se reposer.

Au fil du temps, les jours devinrent des semaines et les semaines des mois en temps réel. La boucle, elle, restait figée dans la journée du 19 Décembre 1993. Alma aurait préféré trouver un lieu plus sûr pour y créer une nouvelle boucle, mais au final elle oublia rapidement cette idée trop peur de ce faire prendre. Les soins, la discrétion et le bien-être des individus particuliers étaient prioritaires. Alma prit le plus grand soin de l’un d’entre eux : l’hirondelle le frère de ça tendre amie maintenant morte. Elle y mit tout son cœur, sa douceur et son temps comme si elle reportait tout son amour sur ce fragile petit être. Comme tous les particuliers rescapés, il avait suffisamment souffert. Un peu de douceur dans ce monde de brute ne fait de mal à personne. Elle passa donc des mois à soigner le frère de Miss Avocette et chaque signe d’amélioration était un sincère moment de joie. Même si parfois, l’hirondelle gesticulait dans tous les sens et qu’elle le grondait, Alma finissait par vite lui pardonner, surtout lorsqu’il se mettait à chanter. De sa voix d’oiseau, car sa voix chanté d’humain laissait terriblement à désirer comme le laissa sous-entendre le rire de Alma quand au frère de Miss Avocette fut totalement guéri.

Au final, après cette épouvantable événement, tout le monde retrouva un semblant de paix dans la boucle, dans leurs petites occupations ou en voyageant. Alma aurait même pu espérer que plus rien d’aussi tragique ne leur arrive si les cauchemars issus de ses peurs, de ses craintes et des souvenirs de cette nuit ne cessaient de la hanter dès qu’elle s’assoupissait. Ils la ramènent cruellement à la réalité. A l’aide d’un individu particulier, elle arrive parfois à recouvrer un sommeil réparateur. Pour combien de temps encore ? Pourtant, Alma refuse d’en discuter autour d’elle. Malgré toutes ces années, la douleur reste toujours aussi vive. Jusqu’à qu’une nouvelle préoccupation prenne le pas. Elle a appris par d’autres Ymbrynes, la disparition de Miss Corvus, leur matriarche, son mentor et celle qui lui a tout appris. Au jour d’aujourd’hui, c’est ce que le faucon pèlerin redoute le plus : que tout recommence avec une nouvelle menace et de nouvelles pertes. L’ignorance et l’inquiétude la rongent peu à peu de l’intérieur alors qu’à l’extérieur Alma affiche un rassurant et bienveillant sourire. Inutile d’apeurer les enfants particuliers tant que rien n’est sûr.

C’est dans cette ambiance que le tic tac de sa montre à gousset la ramena de ses souvenirs : l’heure de renouveler la boucle temporelle approchait. Pour que recommence l’infinie journée du 19 Décembre 1993.

Sauf qu'elle ne serrait jamais renouveler, du moins elle ne serra plus renouveler par Alma LeFay Peregrine. Après l'attaque des estres, elle a dû fuir la boucle pour survivre. Elle se retrouve le 29 janvier 2017, la date actuelle. Elle ne connaissait rien de cette époque et pourtant elle allez devoir si faire, elle devait se camoufler pour éviter que les estres la repère. Ce camoufler, se créer une nouvelle vie, ce cacher derrière quelques choses qu'elle n'est pas.

☆︎ in writing ☆︎ •














Caractère
On ne dirait pas comme ça, je sais, mais j'ai toujours été la bout en train de la classe! Depuis toute petite, depuis mes premiers mois à l'école, j'étais celle qui faisait rire mes petits camarades. Mais pourquoi ça, me demanderez-vous? Parce que je me suis toujours sentie seule. Je n'ai jamais eu de frère ou de sœur, j'avais besoin de me sentir entourée... Mais ne savait pas vraiment comment m'y prendre. Alors... J'essayais de faire rire!

De plus, cet humour à toutes les sauces - oh mais attention, jamais de blagues méchantes ni dangereuses, ni de dixième degré... Ou rarement... - ce besoin de rire et de faire preuve d'une certaine extravagance était avant tout la preuve d'un réel manque de confiance. J'ai toujours eu du mal à croire en moi. Mais pourquoi? me demanderez-vous à nouveau. Franchement, je n'en sais rien. Je n'ai jamais eu à craindre de ne pas réussir... Jamais vraiment. Je suis toujours plutôt bien parvenue à mes fins, dans ma courte existence. Même la découverte de ma véritable nature ne m'a pas réellement ébranlé. Pourtant, j'ai toujours eu la sensation que ceux qui m'entouraient étaient meilleurs, plus impressionnants, plus doués que moi. Ce n'était pas toujours le cas... Sauf que ma marque de défense, de protection et de lien tout à la fois, c'était tenter de faire rire la "menace".

Du coup, tel est mon credo : on ne fait jamais assez preuve d'humour dans la vie!

Il y a aussi une part paradoxale dans mon caractère... A toujours chercher à rire, on pourrait croire que je ne prends rien au sérieux. C'est tout l'inverse! Rire est un exutoire car il me faut être vigilente et à l'écoute en tout temps, que cela est primordial pour moi. Alors, pour décompresser, au lieu de m'isoler, je ris, je communique, c'est comme ça que je supporte les épreuves mais aussi malheurs, les douleurs... La tristesse fait partie du monde, de la vie, chacun l'affronte à sa manière, moi, c'est en riant!
En signant avec la Total Wrestling, j'approuve le règlement actuel et j'ai lu les annexes fondamentales. Je m'engage à être actif dès que je le peux et à prévenir de mes absences futures pour le respect des autres. Je sais aussi que si je ne suis plus connecté au bout de deux semaines sans prévenance, mon compte a de grandes chances d'être supprimé.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: MA FEDERATION.   Mer 1 Fév - 15:13




Nikki Bella

signe son contrat avec la Total Wrestling.


. . . . . . . . . . . . . . . . .

Mon personnage est Réel




- Log In -

• Nom:
Nikki Bella
• Surnom:
Fearless Queen
• Véritable nom:
Nicole Garcia-Colace
• Âge:
33ans
• Nationalité:
Américaine
• Lieu de naissance:
San Diego, Californie
• Taille:
1m68
• Poids:
57kg

. . . . . . . . . . . . . . . . .


Brand

• Pour WWE •


. . . . . . . . . . . . . . . . .



- Je suis... -


Je suis Alyson, j'ai 20ans et j'ai trouvé le forum par le biais de wwe. Je pense que le forum est beau. Je rejoins la Total Wrestling parce que  japon.  

Avant de signer
• • Je ne commencerais pas par un mielleux " Chère journal ". Non sérieusement, ta déjà vu une seule femme ne pouvant pas s'offrir un journal intime ? Moi pas. Et si jamais quelqu'un venait à lire ces quelques lignes, je ne voudrais pas passer pour l'une de ces femmes encore prisonnière du monde enfantin dans lequel elles ont grandis. Non, moi je t'écris, ouais je tutois mon journal intime, c'est pas que je le prenne pour un humain ou quoi, mais je me vois mal le vouvoyez ou le désigner par " il " ca serait trop.. bizarre, parce-que je veux pouvoir me souvenir de qui j'étais si jamais quelque chose venait à m'arriver. Personne n'est jamais à l'abris d'un Alzheimer ou d'un choc post-traumatique qui vous rend amnésique après tout.

Bon, reprenons depuis le début, moi c'est Nicole Garcia et j'ai actuellement 33 ans. Je crois que par mon second prénom, mes parents avaient cherché à me faire comprendre que j'étais destinée à être la gardienne de je ne savais trop quoi. De leur réputation immaculé très certainement.  Je me doutes avoir l'air désinvolte dans mes mots, mais ne t'imagines cependant pas que j'ai pu tenir rigueur à mes parents des fardeaux ayant put m'accabler pour cause d'être leur digne fille. J'avoue cependant qu'il s'agit là de fait me rendant quelque peu amer, mais ce n'est très certainement pas à mes parents que j'en tiens rigueur. Non, c'est à mon entourage que j'en veux. Mes oncles; mes tantes; mes grands-parents; ect.. J'étais née avec une couronne née sur la tête. Tous en connaissait l'aspect dorée, mais aucun n'avait connaissance des faits les  plus sordide en découlant.

J'avais été une enfant comblée. Bien qu'ayant toujours obtenu sans grandes difficultés les quelques objets qu'il m'arrivait de quémander, je n'en étais pas pour autant devenu une enfant capricieuse, surement car je n'avais été quelqu'un de très matérialiste. Enfant rêveuse, je n'étais jamais vraiment parvenu à trouver satisfaction auprès des enfants de mon âge. J'étais une solitaire dans l'âme, de ce que mes parents me disaient. Sûrement avaient-ils raisons. De ce que je me souviens, j'étais toujours isolée, dans mon coin, à rêvée d'un monde qui n'appartenait qu'à moi seule, toujours la tête dans les nuages, je crois me souvenirs que cela avait contrarié pus d'un de mes profs à l'époque. Aujourd'hui encore je demeure rêveuse rêveuse et solitaire.

Mon adolescence n'a pas été particulièrement exceptionnel. Bonne élève glorifiant ses parents d'excellente notes, je n'avais jamais eu à connaitre quelconques conflits vis-à-vis du domaine scolaire. Peu adepte des sorties entre amis, que je comptais à l'époque sur les doigts d'une main, j'avais la plupart du temps la tête plongé dans un bouquin, ou un casque plaqué sur les oreilles. Mes parents ce disaient certes, fière de ce que j'accomplissais, mais je savais pertinemment que mes proches ne faisaient que de m'accabler de reproches auprès de ces derniers. Je n'étais pas suffisamment investis dans mes études, ou tout du moins : pas dans celles qu'ils auraient souhaités. Je ne souriais pas assez, j'étais aussi fermée qu'une huitre, mes tenues étaient une véritable honte pour la famille, et j'en passe. J'étais l'ombre venant assombrir le glorieux tableau familial.

Et y a eu ce moment. Ce moment où j'ai tout perdu, car mon tout c'était mes parents. C'étaient les personnes à qui je tenais le plus, je dirais même que c'étaient les seuls personnes à qui je tenais dans ce putain d'enfer vivant.  Et pourtant, ils sont mort. Cela fait aujourd'hui 2 mois qu'ils m'ont quittés.  Cela fait 2 mois que je subis, sans une once de répits, les critiques incessantes de mon entourage en ce temps de deuil heureusement ma soeur est la pour me soutenir. 2 putain de mois que je me rends compte que la seule qui me rattachait à ma famille, c'était mes parents, ma soeur et mon frère. Aujourd'hui depuis que mes parents ne sont plus la, plus personne n'est là. Oh si, la seule chose qui reste de ma très chère famille et ce mépris qu'il ne me cesse de me vouer. Tu veux savoir pourquoi ? Parce-que selon eux, si mes parents sont morts, c'est ma faute. Et le pire, c'est que je me dis qu'ils ont peut-être raison. Je devais passer a autre chose, oublier ce drame et trouver un remède qui me permettrais d'oublier ce qu'il sais passer et retourner dans le monde du catch, c'est de la que je me vient. •














Caractère
On ne dirait pas comme ça, je sais, mais j'ai toujours été la bout en train de la classe! Depuis toute petite, depuis mes premiers mois à l'école, j'étais celle qui faisait rire mes petits camarades. Mais pourquoi ça, me demanderez-vous? Parce que je me suis toujours sentie seule. Je ne savait pas vraiment comment m'y prendre. Alors... J'essayais de faire rire!

De plus, cet humour à toutes les sauces - oh mais attention, jamais de blagues méchantes ni dangereuses, ni de dixième degré... Ou rarement... - ce besoin de rire et de faire preuve d'une certaine extravagance était avant tout la preuve d'un réel manque de confiance. J'ai toujours eu du mal à croire en moi. Mais pourquoi? me demanderez-vous à nouveau. Franchement, je n'en sais rien. Je n'ai jamais eu à craindre de ne pas réussir... Jamais vraiment. Je suis toujours plutôt bien parvenue à mes fins, dans ma courte existence. Même la découverte de ma véritable nature ne m'a pas réellement ébranlé. Pourtant, j'ai toujours eu la sensation que ceux qui m'entouraient étaient meilleurs, plus impressionnants, plus doués que moi. Ce n'était pas toujours le cas... Sauf que ma marque de défense, de protection et de lien tout à la fois, c'était tenter de faire rire la "menace".

Du coup, tel est mon credo : on ne fait jamais assez preuve d'humour dans la vie!

Il y a aussi une part paradoxale dans mon caractère... A toujours chercher à rire, on pourrait croire que je ne prends rien au sérieux. C'est tout l'inverse! Rire est un exutoire car il me faut être vigilente et à l'écoute en tout temps, que cela est primordial pour moi. Alors, pour décompresser, au lieu de m'isoler, je ris, je communique, c'est comme ça que je supporte les épreuves mais aussi malheurs, les douleurs... La tristesse fait partie du monde, de la vie, chacun l'affronte à sa manière, moi, c'est en riant!
En signant avec la Total Wrestling, j'approuve le règlement actuel et j'ai lu les annexes fondamentales. Je m'engage à être actif dès que je le peux et à prévenir de mes absences futures pour le respect des autres. Je sais aussi que si je ne suis plus connecté au bout de deux semaines sans prévenance, mon compte a de grandes chances d'être supprimé.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: MA FEDERATION.   Jeu 8 Juin - 20:48

Il y a ses souliers vernis qui claquent sur les planches cirées. Son palpitant qu’elle ne contrôle plus et qui menace à tout instant de lâcher. Il y a ces murmures qui semblent comme délicatement effleurer l’ivoire de sa peau et la recouvrir de cette délicieuse chair de poule. Le silence tombe tout à fait quand les lumières s’éteignent. Et soudain, elle halète, prisonnière de ces ténèbres, vieilles amies auxquelles elle cherche désespérément à échapper. Passé la vague de panique, elle s’y complait, y glisse comme par mégarde. L’obscurité l’enveloppe de sa confortable chaleur comme une couette autour d’un corps glacée en plein hiver. Il lui semble les voir alors, les fantômes et les étoiles qui hantent la nuit. Tant d’espoir et d’effroi réunis en un seul endroit. Il y a le frottement des rideaux de velours sur la scène qui lui fait reprendre conscience de l’environnement qui l’entoure. Et sans prévenir, voilà que les projecteurs se rallument. Leur chaleur réchauffe son épiderme, leur éclat fait briller ses prunelles de mille feu. Elle se goinfre de ce sentiment : les projecteurs et les regards fixés sur elle, attendant avidement que sorte de ses lippes ourlées la première réplique. Un pas de plus en direction de la lumière, et là voilà qui s’apprête à goûter, l’espace de quelques heures, à nouveau aux délices et tourments d’une existence vécue en pleine lumière. Les cries des fans ce font étendre, elle est prête à rentrer dans l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
+ monarch.
+ monarch.
avatar
Messages : 646
monnaie : 1318
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 20
Infos fermées
MessageSujet: Re: MA FEDERATION.   Sam 17 Juin - 14:09

http://www.zupimages.net/up/17/16/o06k.png
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reigns.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: MA FEDERATION.   

Revenir en haut Aller en bas
 
MA FEDERATION.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ASSOCIATION WRESTLING FEDERATION
» Pro Wrestling Federation ( PWF )
» ERA WRESTLING FEDERATION
» Remise des Prix à la VBM
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: archives-
Sauter vers: